Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 26 novembre 2013

Stages: une enquête révèle des insuffisances sur le plan des conditions de travail comme du contenu d'apprentissage

Selon une enquête Eurobaromètre sur la qualité des stages dans l'Union européenne publiée aujourd'hui, un nombre considérable de stagiaires estiment que leurs conditions de travail pourraient être améliorées et que le contenu d'apprentissage de leur stage est insuffisant. Si une majorité de stagiaires jugent leur expérience utile, l'enquête montre que près d'un stage sur trois laisse à désirer sur le plan des conditions de travail ou du contenu d'apprentissage offerts.

Ces aspects feront l'objet d'une proposition de cadre de qualité pour les stages qui doit être présentée en décembre par la Commission.

Le commissaire à l'emploi, aux affaires sociales et à l'inclusion, M.László Andor, a déclaré à ce propos: «Les stages sont cruciaux pour faciliter le passage des bancs de l'école au marché du travail. Compte tenu des niveaux élevés de chômage des jeunes dans l'Union actuellement, il est impératif de veiller à ce que les stagiaires bénéficient de la meilleure formation et expérience possible en vue de l'obtention d'un emploi et d'éviter qu'ils ne soient exploités. C'est pourquoi la Commission présentera une proposition de recommandation du Conseil relative à un cadre de qualité pour les stages. Il s'agira d'établir des lignes directrices visant à permettre aux stagiaires d'acquérir une expérience professionnelle de haute qualité, dans des conditions sûres».

L'enquête Eurobaromètre a révélé les faits suivants:

les stages sont une pratique largement répandue: quasiment la moitié des personnes interrogées (46 %) en ont déjà effectué un, voire plusieurs pour une bonne partie d'entre elles;

près de six stagiaires sur dix (59 %) n'ont eu droit à aucune indemnité lors de leur dernier stage; quant aux stagiaires rémunérés, moins de la moitié considèrent que les sommes versées suffisaient à couvrir leurs frais de subsistance;

quatre stagiaires sur dix n'ont pas passé de convention ou de contrat de stage sous forme écrite avec l'organisation ou l'entreprise d'accueil;

près d'un stage sur trois (30 %) laisse à désirer du point de vue des conditions de travail ou du contenu d'apprentissage offerts. Près de 25 % des stagiaires sondés déclarent que leurs conditions de travail étaient différentes de celles des salariés de plein droit et 20 % estiment ne rien avoir appris d'utile sur le plan professionnel au cours de leur stage;

les expériences de ce type à l'étranger sont encore rares: seuls 10 % environ des stages sont effectués dans un autre pays.

Une analyse fondée sur les résultats de l'enquête Eurobaromètre a fait apparaître une corrélation étroite entre la qualité des stages et les débouchés professionnels. En d'autres termes, les personnes qui effectuent un stage «bas de gamme» ont considérablement moins de chances de trouver un emploi par la suite.

Contexte

Depuis une vingtaine d'années, les stages sont devenus une porte d'accès majeure des jeunes au monde du travail. Cependant, bien qu'ils soient une composante toujours plus courante de nos marchés de l'emploi, leur généralisation s’accompagne de préoccupations de plus en plus vives quant au contenu d'apprentissage et aux conditions de travail offerts. Pour faciliter réellement l'accès à l'emploi, les stages doivent proposer un apprentissage de qualité et des conditions de travail correctes. En outre, ils ne devraient pas être une solution bon marché pour remplacer des emplois à part entière.

L'enquête Eurobaromètre a été effectuée en mai 2013 dans tous les États membres de l'Union et en Croatie dans le but de recueillir suffisamment d'éléments probants sur les problèmes ayant trait à la qualité des stages. En tout, 12 921 personnes âgées de 18 à 35 ans ont ainsi été interrogées sur leurs expériences personnelles en la matière.

Comme annoncé dans le train de mesures pour l'emploi des jeunes de décembre 2012 (IP/12/1311, MEMO/12/938), la Commission doit présenter en décembre 2013 une proposition relative à un cadre de qualité pour les stages. Un tel document contribuerait à l'application de la recommandation du Conseil sur l'établissement d'une garantie pour la jeunesse, appelant les États membres à veiller à ce que «tous les jeunes de moins de 25 ans se voient proposer un emploi de qualité, une formation continue, un apprentissage ou un stage dans les quatre mois suivant la perte de leur emploi ou leur sortie de l'enseignement formel». La garantie pour la jeunesse figure parmi les réformes structurelles les plus importantes et les plus urgentes que les États membres doivent mener à bien pour enrayer le chômage des jeunes et faciliter leur passage du système éducatif au monde du travail (voir MEMO/13/968 et MEMO/13/984).

L'élaboration d'un cadre de qualité pour les stages permettrait en outre d'étendre à ceux‑ci les services d'EURES, conformément au vœu exprimé par le Conseil européen dans ses conclusions de juin 2012.

Une étude sur les stages dans tous les États membres de l'Union, publiée en juillet 2012 par la Commission, recommande que les stages offrent de plus grandes garanties de qualité et de débouchés pour les jeunes et qu'ils répondent mieux aux exigences du marché de l'emploi (voir IP/12/731).

Pour en savoir plus

Eurobaromètre «The experience of traineeships in the EU» (L'expérience des stages dans l'Union)

Site web de M. László Andor

Suivez László Andor sur Twitter

Recevez gratuitement le bulletin d'information électronique de la Commission européenne sur l'emploi, les affaires sociales et l'inclusion.

Contacts:

Jonathan Todd (+32 22994107)

Cécile Dubois (+32 22951883)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site