Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 21 novembre 2013

L’Union européenne renforce son soutien aux réformes démocratiques et au développement dans les pays du voisinage méridional

Les pays de notre voisinage méridional vont recevoir de la Commission européenne une enveloppe de près d'un demi-milliard € à l'appui de leurs efforts de transition et de réforme. La Commission européenne a adopté aujourd'hui un programme d'aide d'un montant de 476 millions € pour favoriser le développement et la coopération dans plusieurs de nos voisins du sud. Cette aide, fournie au titre de l'instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP), représente près d'un tiers de l'enveloppe totale d'1,5 milliard € prévue cette année pour la région.

M. Štefan Füle, membre de la Commission chargé de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage, a déclaré: «Cette nouvelle aide en faveur de notre voisinage méridional fera la différence dans les domaines essentiels que sont l'éducation, le développement des petites et moyennes entreprises et l'agriculture. L'importance des crédits mobilisés est la preuve manifeste de notre engagement à soutenir les efforts déployés par les pays partenaires pour stimuler le développement économique durable et améliorer le niveau de vie de leurs populations. Elle témoigne également de notre soutien constant à la coopération régionale dans le cadre de l'Union pour la Méditerranée dont le secrétariat, situé à Barcelone, a un rôle clé à jouer».

La dotation globale adoptée aujourd'hui englobe un montant de 150 millions € provenant du programme SPRING qui apporte un financement supplémentaire aux pays qui, conformément au principe «donner plus pour recevoir plus» de la politique européenne de voisinage, ont progressé dans leurs réformes démocratiques.

Les bénéficiaires de la nouvelle enveloppe SPRING sont: la Jordanie (21 millions €), le Liban (21 millions €), la Libye (5 millions €), le Maroc (48 millions €) et la Tunisie (55 millions €).

De plus, 314 millions € sont alloués à des programmes de coopération en faveur des citoyens de cinq pays partenaires dans les domaines de l’agriculture, de l’environnement, du développement des petites et moyennes entreprises (PME) et de la relance de l’économie, de l’éducation et de la protection des personnes vulnérables.

Enfin, la Commission alloue 12 millions € aux programmes de coopération régionale, dans le but principal d'aider à garantir que les priorités des jeunes, ainsi que les avis qu'ils expriment, seront pris en compte par les autorités de la région lors de l'élaboration de nouveaux textes législatifs. En outre, la coopération avec l’Union pour la Méditerranée sera renforcée dans des domaines ayant une incidence directe sur les moyens de subsistance des citoyens des pays du sud de la Méditerranée.

Pour en savoir plus sur les dotations en faveur des différents pays, voir ci-après la partie «Contexte».

Contexte:

Programme «SPRING 2013»

Doté d'un budget de 150 millions €, «SPRING 2013» traduit en termes concrets l'engagement pris par l'UE de soutenir, conformément au principe «donner plus pour recevoir plus», les efforts de transition démocratique et économique consentis par les pays du sud de la Méditerranée. En vertu de ce principe, plus un pays progresse dans la mise en œuvre de réformes démocratiques et politiques, plus l'Union européenne le soutiendra, notamment en augmentant l'aide financière qu'elle lui accorde.

Le programme répondra à des besoins spécifiques des pays partenaires et soutiendra des réformes voulues par ceux-ci, car seule une volonté de changement émanant de l'intérieur peut aboutir à des résultats durables.

Programmes bilatéraux de coopération

Les programmes bilatéraux adoptés récemment soutiendront la coopération dans cinq pays du voisinage méridional:

Algérie: une enveloppe de 10 millions € soutiendra le développement rural et l’agriculture [approche ENPARD (programme de voisinage pour l'agriculture et le développement rural)] en faisant appel à des acteurs privés et publics locaux pour stimuler l’activité économique dans certaines régions les moins développées (provinces d' Aïn-Témouchent, de Laghouat, de Sétif et de Tlemcen).

Égypte: l’UE contribuera à améliorer le quotidien de la population égyptienne en améliorant la gestion des déchets et en favorisant le développement rural. Une enveloppe de 27 millions € sera consacrée à la protection durable de l’environnement et des ressources naturelles et à la réduction des risques pour la santé de la population. Une autre, de 20 millions €, sera utilisée pour soutenir le développement rural dans certaines régions de trois des gouvernorats les plus vulnérables (Matrouh, Minia et Fayoum).

Libye: le développement économique et la protection des personnes vulnérables bénéficieront d'une aide d'un montant de 15 millions €. Cette aide couvre un programme en faveur du développement des micro-, petites et moyennes entreprises (10 millions €) qui vise à leur permettre de créer de l'emploi et des moyens de subsistance, en mettant particulièrement l'accent sur les femmes et les jeunes. Un deuxième programme (5 millions €) aura pour objectifs, d'une part, d'améliorer les conditions de vie des détenus et, d'autre part, de fournir aux populations vulnérables, notamment aux personnes déplacées à l'intérieur du pays, une aide à la réhabilitation psychosociale et à l’intégration socioéconomique.

Maroc: une enveloppe de 87 millions € aidera le gouvernement marocain à entreprendre des réformes socioéconomiques et à se doter d'une législation permettant l'intégration progressive de l’économie marocaine dans le marché unique européen. Une deuxième enveloppe de quelque 90 millions € permettra de soutenir les efforts de réforme dans le secteur de l’éducation en vue de garantir un accès équitable à l’éducation de base sur l'ensemble du territoire marocain. Le programme encouragera plus spécifiquement la scolarisation des filles et des enfants issus de familles défavorisées.

Tunisie: depuis 2011, l'UE n'a cessé des soutenir et d'accompagner le développement socioéconomique du pays. Le programme de relance économique d'un montant de 65 millions € adopté il y a peu restera axé sur ce domaine de coopération prioritaire et visera à réduire les inégalités socioéconomiques.

Programmes de coopération régionale

Les deux programmes adoptés dans le cadre de la coopération régionale englobent:

un projet en faveur de la jeunesse (8 millions €) qui répond aux demandes des jeunes du sud de la Méditerranée en organisant des formations à l'intention des organisations de jeunesse et en renforçant les compétences au sein de celles-ci, afin de les encourager et de les aider à prendre part au processus de prise de décision et à jouer un rôle de surveillance au sein de la société;

la contribution 2013 (4,12 millions €) au secrétariat de l’Union pour la Méditerranée, cofinancée par les États membres de l’Union pour la Méditerranée, qui soutiendra des actions en cours et nouvelles dans les domaines des transports et du développement urbain, de l’énergie, de l'environnement et de l'eau, de l’enseignement supérieur et de la recherche, des affaires sociales et civiles, ainsi que du développement de l’activité économique.

Pour en savoir plus sur les différents programmes adoptés, veuillez consulter les mémos ci-après:

MEMO/13/1025 sur l'Algérie

MEMO/13/1028 sur l'Égypte

MEMO/13/1026 sur la Libye

MEMO/13/1029 sur le Maroc

MEMO/13/1031 sur la Tunisie

MEMO/13/1027 sur les programmes de coopération régionale

MEMO/13/1030 sur le programme SPRING 2013

Pour plus d'informations:

Site web de la DG Développement et Coopération - EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/where/neighbourhood/index_fr.htm

Site web du commissaire Štefan Füle:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/fule/index_en.htm (en EN uniquement)

Sur le soutien à la politique européenne de voisinage:

http://ec.europa.eu/europeaid/where/neighbourhood/index_fr.htm

Info centre sur le voisinage de l’UE:

http://www.enpi-info.eu/index.php?lang_id=469

Contact:

Peter Stano (+32 2 295 74 84)

Anca Paduraru (+32 2 296 64 30)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website