Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 16 novembre 2013

Annonce d'une aide supplémentaire pour les survivants du typhon Haiyan par la commissaire Georgieva en visite aux Philippines

La Commission européenne accroît son aide d’urgence en faveur des Philippines à la suite des destructions massives provoquées par le typhon Haiyan. Au cours de sa visite dans ce pays, la commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises, Mme Kristalina Georgieva, a promis une enveloppe supplémentaire de 7 millions d’euros d’aide humanitaire.

«Nous avons tous vu les terribles ravages causés par ce typhon et je suis venue aujourd’hui à Tacloban pour exprimer personnellement un message de solidarité européenne. Nous sommes aux côtés de toutes les victimes grâce à notre assistance immédiate à grande échelle», a déclaré la commissaire Georgieva.

La décision prise aujourd’hui porte à 20 millions d'euros l’aide de la Commission en faveur des Philippines au lendemain du passage du cyclone Haiyan (y compris une aide humanitaire d’urgence de 3 millions d’euros et une aide à la reconstruction de 10 millions d’euros promise par le commissaire chargé du développement, M. Andris Piebalgs). En outre, les États membres ont fourni une assistance financière d'environ 25 millions d'euros, accompagnée d'une vaste aide en nature.

«La priorité est de restaurer l'accès aux régions dévastées des Philippines et d'apporter au plus vite une aide de survie. Il est également impératif de coordonner les efforts d’aide, de façon à ce que toutes les personnes qui ont besoin d’aide en reçoivent, a ajouté la commissaire. Mme Georgieva se rendra à Manille, Cebu et Tacloban pour rencontrer les autorités nationales, observer les dévastations et recueillir des rapports détaillés auprès d'experts de la Commission qui ont été détachés sur place dès les premières heures de la catastrophe.

L’aide humanitaire de la Commission est acheminée par l’intermédiaire d’organismes opérant dans les zones touchées, y compris le Programme alimentaire mondial, la Fédération internationale de la Croix-Rouge, le BCAH et l'organisation «Télécommunications sans frontières». La nouvelle vague d'aide de l'UE est destinée à répondre aux nécessités les plus pressantes, tels que les besoins en aide alimentaire, en eau propre, en abris d’urgence, en services de santé et en communication. Les fonds de l’UE serviront également à financer la coordination, le transport et la logistique, qui sont d’une importance cruciale pour faire parvenir l’aide jusqu'aux survivants.

La Commission s’emploie également à assurer une mise à disposition coordonnée de l’aide des États membres de l’UE qui afflue actuellement vers les Philippines. À cette fin, le mécanisme de protection civile de l’Union a été activé.

À ce jour, seize États membres ont envoyé de l'aide. La Norvège a aussi fourni de l'aide à travers le mécanisme de protection civile de l’Union Européenne. Des équipes de recherche et de secours, des médecins et d’autres experts requis de toute urgence sont déployés aux Philippines, ainsi que des hôpitaux de campagne, des unités de purification d'eau et d’autres équipements.

Le mécanisme de protection civile de l’UE, dont la coordination est assurée par le centre de réaction d’urgence de la Commission européenne, appuie également l'acheminement de moyens de protection civile vers cette région.

Contexte

Le cyclone tropical Haiyan (appelé «Yolanda» aux Philippines), l'un des plus puissants jamais répertoriés, a déferlé sur le pays les 7 et 8 novembre, causant des dégâts considérables. L'évaluation de l'ampleur exacte des destructions n'est pas encore terminée. L'Organisation des nations unies estime que 11,3 millions de personnes (soit plus de 10 % de la population philippine) ont été touchées. Quant au nombre de morts, il ne cesse d’augmenter.

Les Philippines font partie des pays du monde les plus exposés aux catastrophes. En octobre dernier, elles ont été touchées par un séisme d'une magnitude de 7,2 sur l’échelle de Richter, qui a détruit les habitations et réduit à néant les moyens de subsistance de quelque 350 000 personnes. Rien qu'en 2013, l'Union européenne a fourni une aide humanitaire considérable à l'archipel: 2,5 millions d'euros viennent tout juste d'être débloqués pour faire face aux conséquences du tremblement de terre à Bohol; une enveloppe de 10 millions d'euros au total a été dégagée pour aider à la reconstruction des localités du Sud-Est de l'île de Mindanao qui ont été ravagées par le typhon Bopha (Pablo) en décembre 2012; enfin, ECHO a engagé 200 000 € en août pour venir en aide aux victimes des inondations provoquées par le typhon Trami (Maring) et, au début du mois d'octobre dernier, 300 000 € ont été affectés à l'aide aux personnes déplacées à cause du conflit à Zamboanga.

Pour plus d’informations

Fiche sur le typhon Haiyan: http://ec.europa.eu/echo/files/aid/countries/factsheets/philippines_haiyan_en.pdf

IP/13/1059: La Commission européenne débloque des fonds d'urgence pour venir en aide aux victimes du cyclone tropical Haiyan

IP/13/1063: L'UE coordonne l'aide d'urgence européenne aux victimes du cyclone Haiyan

IP/13/1052: Une nouvelle aide de l’UE en faveur des Philippines

IP/13/1068: L'UE mobilise une nouvelle aide en faveur de la reconstruction des Philippines

Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Site web de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm

Contacts:

Irina Novakova (+32 2 295 75 17)

David Sharrock (+32 2 296 89 09)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website