Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Environnement: la Semaine européenne de la réduction des déchets débute

Commission Européenne - IP/13/1084   15/11/2013

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO HR

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 15 novembre 2013

Environnement: la Semaine européenne de la réduction des déchets débute

On évoque souvent l'importance des «3 R» –pour encourager les citoyens à Réduire, Réutiliser et Recycler, mais c'est le premier R qui est essentiel. C'est le principe qui sera mis en valeur au cours des sept prochains jours, dans le cadre de la Semaine européenne de la réduction des déchets (SERD). L’objectif est de sensibiliser davantage les citoyens européens aux façons dont ils peuvent modifier leurs habitudes, mais également de stimuler le débat sur les questions de l'utilisation efficace des ressources et de l'économie circulaire. Le projet, coordonné par l'Association des cités et régions pour le recyclage et la gestion durable de la ressource (ACR +) et soutenu par le programme LIFE + de l'Union européenne, est désormais mis en œuvre dans 17 pays, dont 3 États non membres de l’Union européenne.

M. Janez Potočnik, membre de la Commission européenne chargé de l'environnement, a déclaré à ce propos: «Le potentiel de réutilisation et de recyclage des déchets est énorme. Nous avons réalisé des progrès considérables dans les domaines de la hiérarchie des déchets, de la réduction de la mise en décharge et de l'augmentation du taux de recyclage. Les initiatives citoyennes comme la Semaine européenne de la réduction des déchets sont un moyen important d'associer tous les acteurs à la création d’une société sans déchets».

La Semaine européenne de la réduction des déchets, qui se déroulera du 16 au 24 novembre, propose de nouveaux moyens de diffuser des informations relatives à la réduction des déchets, à la réutilisation des produits et au recyclage des matériaux. L’objectif est de développer et de tester des outils de communication à l'intention des administrations, des associations, des entreprises, des écoles et des citoyens. Les activités culmineront lors des journées thématiques de la prévention qui, cette année, porteront sur le réemploi et s'articuleront autour d'activités locales telles que brocantes, ateliers de réparation et événements d'échange.

En association avec la SERD, une Journée européenne de nettoyage sera lancée et doit se dérouler le –10 mai 2014 ainsi que les jours précédant et suivant cette date. «Let’s Clean Up Europe» mettra des volontaires au défi de ramasser les déchets dans leur quartier et sur les plages. Outre le ramassage, l’objectif est de générer un débat sur les déchets et leur gestion.

En Europe, plus de 500 kg de déchets municipaux sont générés chaque année par habitant mais, si cette quantité se situe légèrement au-dessus de 300 kg dans certains États membres, elle dépasse 700 kg dans d’autres. En moyenne, la moitié de ces déchets est recyclée, mais de grandes disparités existent entre les États membres. Dans certains États membres, la mise en décharge a disparu et les taux de recyclage atteignent 70 %, alors que d'autres recyclent très peu et mettent en décharge plus de 90 % de leurs déchets municipaux. Les consommateurs et les ménages ont un rôle essentiel à jouer dans la réduction des déchets, en adaptant leurs habitudes d’achat, en pratiquant le réemploi et en triant leurs déchets.

Contexte

Lancée en 2009, la SERD visait initialement à sensibiliser les citoyens à la prévention des déchets. Au cours des quatre dernières éditions, l'événement a connu un succès croissant en Europe (et au-delà). En effet, plus de 25 000 actions de communication ont été mises en œuvre dans 28 pays et un réseau d’intervenants publics et privés œuvrant dans le domaine de la prévention des déchets a été créé.

Des actions auront lieu à Andorre, en Autriche, en Belgique, en Bulgarie, en Finlande, en France, en Allemagne, en Hongrie, en Italie, au Luxembourg, à Malte, au Portugal, en Espagne, en Suède, au Royaume-Uni, en Bosnie-Herzégovine et en Islande.

La directive-cadre sur les déchets privilégie la prévention, la réutilisation et le recyclage plutôt que l’incinération, la mise en décharge et l'incinération sans valorisation énergétique étant les solutions de dernier recours. Selon des estimations publiées dans une étude préparée pour la Commission, la mise en œuvre intégrale de la législation de l'UE en matière de déchets permettrait d'économiser 72 milliards d'euros par an, d'augmenter le chiffre d'affaires annuel du secteur de la gestion et du recyclage des déchets de l'Union de 42 milliards d'euros et de créer plus de 400 000 emplois d'ici à 2020.

La Commission européenne procède actuellement à une réévaluation de ses objectifs en matière de déchets, dont les résultats seront pris en compte dans le cadre d'un réexamen stratégique prévu pour 2014.

Pour plus d'informations:

http://www.ewwr.eu

www.letscleanupeurope.eu

Voir également:

http://ec.europa.eu/environment/waste/index.htm (en anglais)

http://ec.europa.eu/environment/life/funding/lifeplus.htm (en anglais)

Contacts:

Joe Hennon (+32 2 295 35 93)

Monica Westeren (+32 2 299 18 30)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site