Navigation path

Left navigation

Additional tools

Une nouvelle aide de l’UE en faveur des Philippines

European Commission - IP/13/1052   11/11/2013

Other available languages: EN DE ES LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 11 novembre 2013

Une nouvelle aide de l’UE en faveur des Philippines

M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement, a annoncé aujourd’hui l'octroi d'une nouvelle aide de l’UE, d'un montant de huit millions €, en vue de contribuer à la reprise économique et sociale des zones touchées par le conflit à Mindanao (Philippines). Il a fait cette annonce au cours de sa toute première visite dans l'archipel (du 10 au 12 novembre). Celle-ci a pour but de faire progresser la coopération bilatérale au développement entre les deux parties.

Programmée avant l'arrivée du typhon Haiyan, cette visite a bien sûr dû être modifiée en raison des circonstances. Le commissaire Piebalgs a adressé ses condoléances aux autorités et à la population des Philippines et a fait part de sa plus profonde sympathie et solidarité aux familles des victimes et à l'ensemble des personnes frappées par le typhon Haiyan. Celui-ci a provoqué des glissements de terrain dans l'archipel à la fin de la semaine dernière, semant la mort et la désolation. Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a envoyé un message de condoléance au président des Philippines, Benigno Simeon Aquino III.

À la suite du passage du typhon Haiyan (Yolanda), le commissaire Piebalgs a convoqué ce jour une réunion d'urgence des ambassadeurs de l'UE à Manille afin que les équipes de l'Office humanitaire de l'UE (ECHO) les informent de l'étendue de la catastrophe dont elles ont été le témoin direct dans les Visayas et qu'elles proposent les formes d'aide d'urgence jugées les plus efficaces. Cette décision fait suite au déblocage par l'UE d'une première tranche d'aide humanitaire de trois millions €. La Commission européenne a déjà envoyé une équipe chargée d'épauler les autorités philippines et est prête à fournir une aide supplémentaire si besoin est.

Le commissaire Piebalgs a fait la déclaration suivante: «Nous ne connaissons pas encore avec exactitude l'ampleur des destructions et des pertes humaines mais nous sommes déterminés à faire en sorte que les populations les plus vulnérables bénéficient au plus vite de l'aide de l'UE.»

L'aide de huit millions € annoncée pour Mindanao transitera par le Fonds fiduciaire de Mindanao, permettra de soutenir des activités destinées à favoriser l'instauration d'un climat de confiance, la paix et la gouvernance axée sur la demande. Quelque 300 000 personnes ont déjà bénéficié des 141 projets mis en œuvre par le Fonds fiduciaire de Mindanao, qui est financé à 70 % par l’Union européenne (Commission européenne et Suède).

L’UE, en tant que principal contributeur au Fonds, défend depuis longtemps le processus de paix à Mindanao, tant sur le plan politique que par l'aide fournie à la région.

Le commissaire Piebalgs a également déclaré: «Je me réjouis de la croissance économique rapide enregistrée par les Philippines au cours de ces dernières années. Toutefois, il importe à présent d’approfondir les réformes économiques et de rendre cette croissance plus inclusive. L’Union européenne est toute disposée à aider le pays dans son action en vue de réduire la pauvreté, de renforcer l’État de droit et de soutenir le processus de paix à Mindanao».

M. Pielbags aura des réunions de haut niveau avec Mme Teresita Deles, conseillère présidentielle pour le processus de paix, M. Arsenio Balicasan, secrétaire à la planification socio-économique, M. Carlos Jericho Petilla, secrétaire à l’énergie, et Mme Laura Del Rosario, secrétaire aux affaires étrangères par intérim. Figure également au programme de la visite du commissaire une réunion avec le président de la Banque asiatique de développement, durant laquelle il sera question des moyens de renforcer la collaboration entre l’UE et la Banque en Asie, en Asie centrale et dans le Pacifique.

Contexte et principaux résultats de la coopération UE-Philippines

Au cours des deux dernières décennies, l’UE a été l’un des principaux partenaires du développement des Philippines et a affecté 640 millions € (37 milliards de pesos philippins) à la lutte contre la pauvreté, sous la forme de subventions. L’aide au développement fournie par l’UE à ce pays est largement en phase avec le plan de développement de ce dernier pour la période 2011-2016 et équivaut chaque année à quelque 40 millions € de subventions.

Le principal domaine sur lequel porte cette aide au développement est la santé. L’UE soutient le programme public Universal Health Care Agenda, qui assure aux Philippins les plus défavorisés un accès à des soins de santé gratuits et permet d'améliorer les services de santé et les infrastructures. Parmi les résultats engrangés par ce programme figurent les éléments suivants:

85 % des Philippins sont déjà assurés (y compris les 40 % les plus démunis);

la mortalité infantile a diminué de moitié au cours des quinze dernières années, ce qui était une priorité de l’aide de l’UE pour la même période;

l’espérance de vie a augmenté.

L’UE s'emploie, conjointement avec le ministère de la santé, à résoudre les problèmes qui subsistent, en particulier en ce qui concerne la santé maternelle et l’accès des populations autochtones aux services de santé. D'autres programmes prioritaires soutiennent directement le programme national de bonne gouvernance, l'intégration commerciale et la création d'emplois.

Viennent s'ajouter au programme bilatéral UE-Philippines des fonds complémentaires (qui transitent la plupart du temps par des organisations de la société civile) affectés à des problématiques telles que les questions sociales, l’environnement, la prise en compte des populations autochtones, les droits de l’homme et les migrations.

Aide de l’UE à Mindanao

Un accent particulier est mis sur le règlement du conflit qui sévit sur l'île de Mindanao. L’UE défend depuis longtemps le processus de paix pour Mindanao, comme en témoigne la signature, en octobre 2012, de l’accord-cadre pour la paix par la haute représentante Catherine Ashton.

Le programme de reconstruction et de développement du Fonds fiduciaire de Mindanao (MTF-RDP) est un fonds d’affectation spéciale multidonateurs qui vise à faciliter la reprise économique et sociale des zones de Mindanao touchées par le conflit.

Il soutient des activités qui favorisent l'instauration d'un climat de confiance, la paix et la gouvernance axée sur la demande. Plus particulièrement, ce programme, lancé en 2006, a permis la réalisation de petits projets d’infrastructure au niveau local. On peut citer, entre autres, des bâtiments polyvalents, des centres de subsistance, des séchoirs solaires, des voies agricoles, des systèmes d'assainissement et d'approvisionnement en eau ainsi que des abris contre les typhons.

Le MTF-RDP est un mécanisme par lequel les partenaires au développement rassemblent et coordonnent l’aide publique au développement en faveur des communautés touchées par le conflit à Mindanao.

Pour plus d’informations

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Site web de la DG Développement et coopération – EuropeAid – coopération avec les Philippines:

http://ec.europa.eu/europeaid/where/asia/country-cooperation/philippines/philippines_fr.htm

IP/13/1059: European Commission releases emergency funds to help victims of tropical cyclone Haiyan

Contacts:

Alexandre Polack (+32 2 299 06 77)

Maria Sanchez Aponte (+32 2 298 10 35)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website