Navigation path

Left navigation

Additional tools

Les titres de femme numérique et de filles numériques de l’année ont été décernés lors de l'événement ICT 2013

European Commission - IP/13/1047   07/11/2013

Other available languages: EN DE NL LT BG

Commission européenne

communiqué de presse

Bruxelles, le 7 novembre 2013

Les titres de femme numérique et de filles numériques de l’année ont été décernés lors de l'événement ICT 2013

Les femmes, les filles et les organisations européennes qui ont un impact exceptionnel sur le monde numérique ont été proclamées aujourd'hui lors de l'événement ICT 2013 à Vilnius, en Lituanie. Les lauréates des tout premiers prix de la femme numérique en Europe, Mmes Sasha Bezuhanova, Lune Victoria van Eewijk et Amy Mather et HTW Berlin, ont été distinguées pour leur rôle de pionnières, leur esprit d’entreprise et leur créativité dans des domaines d’études et d’emploi numériques, ainsi que pour l'engagement dont elles ont fait preuve pour accroître le nombre de jeunes filles et de femmes dans les études et les métiers liés aux TIC en Europe. L'attribution des prix est organisée sous le patronage de Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission, par Zen Digital dans le cadre du soutien à la grande coalition de l'UE en faveur de l’emploi dans le secteur du numérique (voir IP/138/182).

Les lauréates 2013 sont:

Femme numérique de l’année: Sasha Bezuhanova, Bulgarie. Sasha est membre fondatrice et présidente du centre bulgare des femmes actives dans la technologie. Véritable entrepreneuse et femme d’affaires accomplie, elle participe activement à l'émergence de la prochaine génération de talents numériques féminins. En 2012, Sasha a lancé les débats «Where Leaders Meet», au cours desquels des personnalités féminines de premier plan viennent partager leurs expériences personnelles et professionnelles avec un public exclusivement féminin. Ces événements ont incité des dizaines de femmes en Bulgarie à entamer des études en sciences, en technologies, en ingénierie et en mathématiques, ou à opter pour une carrière dans le numérique.

Fille numérique de l’année (10 ans et moins): Lune Victoria Van Ewijk, Belgique. Lune développe ses propres jeux et films interactifs, elle conçoit des robots et rêve de devenir ingénieure. À dix ans, elle a l'âme d'une visionnaire numérique et peut déjà se targuer d'avoir mené à bien plusieurs actions visant à susciter l'enthousiasme des filles de son âge vis-à-vis du numérique.

Fille numérique de l’année (11-14 ans): Amy Mather, Royaume-Uni. À 13 ans, Amy code depuis trois ans et a déjà inspiré des personnes de tous âges par les discours brillants qu'elle a présentés au Raspberry Jamboree, à la Campus Party EU et à Wired: Next Generation. Elle enseigne les secrets du codage à des élèves plus âgés pendant ses pauses de midi à l'école ou au sein du groupe des Manchester Girl Geeks.

Organisation de l’année dans le domaine de l'impact numérique sur les femmes: HTW Berlin, Allemagne. La Hochschule für Wirtschaft und Technik est la plus grande université de sciences appliquées de Berlin. En 2009, elle a innové en lançant une filière exclusivement féminine de programme de premier cycle intitulée «Frauenstudiengang Wirtschaft und Informatik», visant à renforcer le rôle moteur des femmes dans la technologie. Le programme accueille quarante étudiantes chaque année et a diplômé sa première promotion en 2012. HTW est distinguée pour son approche novatrice qui encourage les bonnes pratiques visant à attirer davantage de filles et de femmes vers les technologies, ainsi que comme un modèle à suivre et à copier largement pour renforcer les compétences et les réseaux nécessaires, pour que davantage de femmes entament des études ou une carrière dans le secteur du numérique.

Mme Kroes a déclaré: «Le monde de demain sera régi par la technologie numérique. Les compétences numériques offriront des possibilités infinies à celles et ceux qui les posséderont. Et pourtant, traditionnellement, les femmes ne sont pas attirées par les emplois numériques. C’est la raison pour laquelle je suis heureuse de féliciter ces femmes et ces jeunes filles talentueuses, qui ont réalisé de grandes choses dans le domaine des TIC. J’espère qu'elles persévéreront afin d'inciter plus de femmes à explorer le secteur du numérique».

Une étude récente réalisée pour la Commission européenne a montré que le fait d'attirer davantage de femmes dans le secteur du numérique dans l’UE entraînerait une augmentation annuel du PIB de 9 milliards d’EUR (voir IP/13/-905). Actuellement, sur 7 millions de personnes qui travaillent dans les technologies de l’information et de la communication (TIC) en Europe, seulement 30 % sont des femmes. La Commission européenne s’est engagée à attirer davantage de femmes dans le secteur des TIC et vers les études et carrières scientifiques (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques).

Contexte

Le concours de la femme numérique européenne 2013 a été organisé par Zen Digital en partenariat avec le Council of European Professional Informatics Societies (CEPIS), DIGITALEUROPE, le European Centre for Women and Technology (ECWT) et EUSchoolNET. Les prix sont parfois surnommés les «Ada», en l'honneur d'Ada Lovelace, que l'on considère comme la première programmeuse informatique et l'auteure de l’algorithme de l’ordinateur mécanique de Babagge. En mettant à l'honneur des filles et des femmes qui se sont distinguées dans des études ou par leur carrière dans le domaine du numérique, ainsi que des organisations qui contribuent à accroître la participation des filles et des femmes dans le numérique, les prix visent à renforcer les compétences numériques des filles et des femmes en Europe et à combler la pénurie de compétences TIC en Europe.

Les femmes sont sous-représentées à tous les niveaux dans le secteur des TIC, en particulier dans les postes à responsabilité. Le secteur des TIC est en pleine expansion: environ 120 000 nouveaux emplois y sont créés chaque année. Mais compte tenu de l'écart entre l'offre et la demande, et malgré la forte montée du chômage, on prévoit une pénurie de 900 000 travailleurs spécialisés dans les TIC en 2015.

Les prix Ada ont été annoncés pour la première fois lors de l’assemblée stratégie numérique de juin 2013, en tant qu'engagement dans le cadre de la grande coalition en faveur des compétences et des emplois dans le secteur du numérique. La compétition s'est déroulée à la fin du mois de septembre de cette année. Les candidatures pour les prix de femme, de filles et d'organisation de l'année ont afflué de toute l’Union européenne et représentent une large gamme de domaines numériques, de l'université à l'industrie, en passant par la recherche, les entreprises, la création et le secteur social.

Pour plus d’informations

Stratégie de la Commission pour les femmes dans le secteur des TIC

digitalwomanaward.com, digitalgirlaward.com et digitalimpactaward.com.

Grande coalition en faveur des emplois numériques

Neelie and the Clikkers: more girls digital

Neelie Kroes Suivez Mme Kroes sur Twitter

ICT 2013 – Create Connect Grow , @ICT2013eu, #ict2013

HTW sur YouTube

Site web de la HTW Frauenstudiengang

Contacts

Courriel: comm-kroes@ec.europa.eu Tél.: +32.229.56361 Twitter: @RyanHeathEU


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website