Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE DA ES NL IT PT FI EL CS LT PL SL RO

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 7 novembre 2013

L'Union contribue pour 35 millions € à la promotion des produits agricoles dans l'Union européenne et dans les pays tiers

La Commission européenne a approuvé 22 programmes destinés à promouvoir les produits agricoles dans l'Union européenne et dans les pays tiers. Les programmes sélectionnés, dont la grande majorité aura une durée de trois ans, sont dotés d'un budget total de 70 millions €, dont 35 millions € seront financés par l'Union. Les programmes retenus portent sur les produits de qualité enregistrés et protégés en tant qu'AOP (appellation d'origine protégée), IGP (indication géographique protégée) et STG (spécialité traditionnelle garantie), les vins, les produits à base de viande relevant des régimes de qualité nationaux, les produits biologiques, le lait et les produits laitiers, les fruits et légumes frais, l'horticulture ornementale, le miel et les produits de l'apiculture, la viande bovine et porcine ainsi que la viande de volaille de qualité.

M. Dacian Ciolos, commissaire européen chargé de l'agriculture et du développement rural, s'est réjoui de la décision adoptée aujourd'hui et a déclaré à ce propos: «Je conçois la promotion des produits agricoles européens sur les marchés de l'Union et des pays tiers comme un élément important de la politique, en particulier pour les produits de qualité. C'est pourquoi une nouvelle initiative politique en matière de promotion est en cours d'élaboration et sera publiée dans les semaines à venir. Il me paraît évident que la croissance des exportations européennes de produits de qualité peut jouer un rôle important en contribuant à la relance économique au sein de l'Union. Je me rendrai d'ailleurs la semaine prochaine au Japon et en Corée du Sud dans le cadre d'une nouvelle initiative visant à stimuler les exportations de l'Union

La Commission a reçu 34 demandes de financement et après les avoir examinées, elle a approuvé 22 programmes visant le marché intérieur (15) et les pays tiers (7) dans le cadre de la deuxième vague de présentation de programmes pour l'année 2013. Deux des programmes retenus ont été proposés par plusieurs États membres. Les régions et pays tiers cibles sont: l'Amérique du Nord, la Russie, l'Amérique latine, la Norvège, la Suisse, le Moyen Orient, la Serbie, le Monténégro, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, la Bosnie-Herzégovine et le Kosovo.

La liste complète des programmes et des budgets adoptés aujourd'hui figure en annexe.

Contexte

Le règlement (CE) n° 3/2008 du Conseil prévoit que l'Union peut contribuer au financement des mesures de promotion et d'information des produits agricoles sur le marché unique de l'Union et dans les pays tiers. Ces programmes bénéficient d'un budget annuel d'un montant total d'environ 60 millions €.

Les mesures financées peuvent prendre la forme de campagnes de relations publiques, promotionnelles ou publicitaires, destinées en particulier à mettre en valeur les avantages des produits de l'Union, notamment en ce qui concerne la qualité, l'hygiène et la sécurité des aliments, la qualité nutritive, l'étiquetage, le bien-être des animaux ou les méthodes de production respectueuses de l'environnement. Elles peuvent également couvrir la participation à des manifestations et à des foires, des campagnes d’information sur le régime de l'Union relatif aux appellations d’origine protégées (AOP), aux indications géographiques protégées (IGP) et aux spécialités traditionnelles garanties (STG), ainsi que l'information sur les systèmes de qualité et d'étiquetage de l'Union et sur la production biologique, ou encore des actions d'information sur le système des vins de qualité produits dans des régions délimitées (v.q.p.r.d.). L'Union finance jusqu'à 50 % du coût de ces mesures (jusqu'à 60 % pour les programmes visant à encourager la consommation de fruits et légumes auprès des enfants, ou pour les actions d'information sur les comportements responsables à l'égard de la boisson et sur les dangers de la consommation excessive d'alcool), la partie restante étant prise en charge par les organisations professionnelles et/ou interprofessionnelles qui les ont proposées et dans certains cas aussi par les États membres concernés. Pour la promotion sur le marché intérieur et dans les pays tiers, les organisations professionnelles intéressées peuvent soumettre leurs propositions aux États membres deux fois par an. Les États membres communiquent ensuite à la Commission la liste des propositions qu'ils ont retenues ainsi qu'une copie de chaque programme. La Commission examine alors les programmes et se prononce sur leur admissibilité.

Contacts:

Fanny Dabertrand (+32 22990625)

Roger Waite (+32 22961404)

ANNEXE


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website