Navigation path

Left navigation

Additional tools

L'Union Européenne annonce un renforcement de son aide au développement au Tchad pour 2014-2020

European Commission - IP/13/1033   07/11/2013

Other available languages: EN DE ES LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, 7 novembre 2013

L'Union Européenne annonce un renforcement de son aide au développement au Tchad pour 2014-2020

M. Andris Piebalgs, Commissaire européen chargé du développement, en visite aujourd'hui au Tchad annoncera un appui de 442 millions d'euros de l’Union européenne pour le pays pour la période 2014-2020, dans le cadre du 11ème Fonds Européen pour le Développement (FED). A travers ce soutien, l'Union accompagnera le pays Sahélien dans des réformes concernant la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l'Etat de droit, la gestion durable des ressources. Ces priorités ont été définis en totale cohérence avec le Plan National de Développement.

A cette occasion, le Commissaire Andris Piebalgs a déclaré: « L'UE s’attache à être un véritable partenaire du Tchad, au-delà d'en être le premier bailleur. Nous promouvons la stabilité du pays et le renforcement de l’Etat de droit dans un contexte démocratique et de croissance inclusive. Par ailleurs, nous reconnaissons l'important rôle que joue le Tchad pour la stabilité régionale. »

Pour sa première visite au Tchad, le Commissaire Andris Piebalgs rencontrera le Président de la République et chef de l'Etat, SEM. Idriss Deby Itno, afin de passer en revue les principaux défis nationaux et régionaux que le pays doit relever, y-compris l'impératif de faire baisser le nombre d'enfants touchés par la malnutrition. Les discussions incluront également l'initiative AGIR (Alliance Globale pour l'Initiative Résilience), une politique pour aider les communautés vulnérables au Sahel, et donc le Tchad à réduire les incidences des crises et des catastrophes à venir.

Le Commissaire annoncera également un financement de 8 millions d'euros pour soutenir le pays dans ses actions d'adaptation et d'atténuation des défis posés par le changement climatique, au travers de l'Alliance Mondiale contre le Changement Climatique (AMCC). Avec ces actions, l'UE envisage d'améliorer les conditions de vie et la résilience d'environ 2 millions de personnes dans les régions sahéliennes du Tchad.

Le Commissaire Piebalgs sera accompagné par le Représentant Spécial de l´UE pour le Sahel, M. Michel Reveyrand de Menthon, dans le cadre d'une visite conjointe dans la région du Sahel qui finit ce soir au Tchad, avec le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, la Présidente de l'Union africaine, Dlamini Zuma, le Président de la Banque Mondiale, Jim Yong Kim, et le Président de la Banque Africaine de Développement, Donald Kaberuka.

Cette visite fait suite à l'annonce par l'UE d'une aide globale de 5 milliards d'euros en faveur du Sahel pour la période 2014-2020 qui bénéficiera au Tchad, ainsi qu'au Mali, Niger, Burkina Faso, Sénégal, Mauritanie.

Contexte et résultats clés du soutien au Tchad

Le Tchad reste l'un des pays les plus pauvres au monde avec une population peu nombreuse (11,8 millions), mais en croissance démographique rapide
(3.6% par an). Les avancées dans l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) sont très timides, à l'exception de l’accès à l’eau potable qui a plus que doublé au cours des 10 dernières années (21% en 2000 à 46% en 2011). Par contre, 45% de la population vivait toujours sous le seuil de pauvreté absolue (moins de 1 $ US / j) en 2009 et les taux de malnutrition infantile restent alarmants (insuffisance pondérale de 30% et retard de croissance de 39%).

Avec un portefeuille global qui s'élève à plus 400 millions d'euros pour les actions de développement (dont 368 millions d'euros avec le 10ème FED, 2008-2013), l'UE est le principal bailleur de fonds au Tchad. Les secteurs focaux pour cette période sont (i) la bonne gouvernance centrale et locale et (ii) le développement durable: infrastructures et secteur rural.

L'appui de l'UE a permis jusqu'à présent:

  • le forage de 4700 puits pour l'accès à l'eau dans 8 régions;

  • la construction, la réhabilitation et l'équipement de 18 hôpitaux et plus de 50 salles d'opérations;

  • le bitumage de 839 km de routes.

A l'issue de consultations approfondies avec les autorités des pays de la région, l'Union européenne s'est dotée en mars 2011 d'une Stratégie pour la Sécurité et le Développement dans le Sahel. Cette Stratégie repose sur la reconnaissance du caractère régional de la crise et du lien indissociable entre sécurité et développement. Elle a permis de consolider une position européenne commune sur la crise régionale et de mobiliser d'importantes ressources financières pour des actions de développement et de sécurité. L'UE est aujourd'hui déterminée à poursuivre la mise en œuvre de cette stratégie et à étendre son champ d'application au Burkina Faso et au Tchad. Plus d'infos ici.

Pour en savoir plus:

Site internet de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Site internet de la DG Développement et coopération - EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

IP/12/1052: L’UE place la résilience au centre de son action de lutte contre la faim et la pauvreté

IP/13/1013: L'UE entend renforcer son soutien en faveur du Sahel dans les années à venir

Contacts :

Alexandre Polack (+32 2 299 06 77)

Maria Sanchez Aponte (+32 2 298 10 35)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website