Navigation path

Left navigation

Additional tools

Environnement: douze villes se portent candidates pour le prix 2016 de la Capitale verte de l'Europe

European Commission - IP/13/1027   06/11/2013

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO HR

Commission européenne

Communiqué de pressse

Bruxelles, le 6 novembre 2013

Environnement: douze villes se portent candidates pour le prix 2016 de la Capitale verte de l'Europe

Le délai de présentation des candidatures pour devenir la Capitale verte de l'Europe 2016 a maintenant expiré et les douze villes suivantes situées dans onze pays différents sont en lice:

Dąbrowa Górnicza (Pologne)

Essen (Allemagne)

Larissa (Grèce)

Ljubljana (Slovénie)

Nimègue (Pays-Bas)

Oslo (Norvège)

Reggio d'Émilie (Italie)

Santander (Espagne)

Tours (France)

Umeå (Suède)

Saragosse (Espagne)

Pitesti (Roumanie).

M. Janez Potočnik, membre de la Commission européenne chargé de l’environnement, a déclaré à ce propos: «Je me réjouis du nombre élevé de candidatures pour le prix de la Capitale verte de l'Europe. Cela témoigne de l'engagement des villes européennes pour améliorer la qualité de vie de leurs habitants et l'environnement. L'initiative "Capitale verte de l'Europe" constitue un tremplin pour partager les bonnes pratiques, échanger des idées et montrer la voie aux autres villes. J'adresse tous mes vœux de succès aux candidats pour le prix 2016

Le prix de la Capitale verte de l’Europe récompense une ville à la pointe en matière de gestion urbaine respectueuse de l’environnement. Ces villes ont pour ambition de définir des normes élevées en matière de développement urbain durable, à l'écoute de leurs habitants et en proposant des solutions innovantes pour répondre aux défis environnementaux.

Cette année, pour la première fois, les villes européennes d'au moins 100 000 habitants ont été autorisées à poser leur candidature pour le titre 2016. Les années précédentes, seules les villes de plus de 200 000 habitants étaient éligibles. Du fait de l'ouverture de la compétition à des villes plus petites, les demandes émanent, pour plus de moitié, de villes de moins de 200 000 habitants.

Un groupe d'experts internationaux procèdera à une évaluation technique de chaque candidature sur la base de 12 indicateurs concernant l’atténuation des changements climatiques et l’adaptation à ces changements, les transports locaux, les zones vertes urbaines intégrant l'utilisation durable des terres, la nature et la biodiversité, la qualité de l'air, la qualité de l’environnement sonore, la production et la gestion des déchets, la gestion de l'eau, le traitement des eaux usées, l'éco-innovation et l'emploi durable, la performance énergétique, et la gestion environnementale intégrée.

En 2014, les villes présélectionnées seront invitées à présenter leurs propositions à un jury international, qui évaluera leur engagement en faveur d'améliorations environnementales constantes ainsi que leurs objectifs futurs. Le jury évaluera également leur capacité de communication avec les citoyens, en examinant également leur capacité à servir de modèle et à promouvoir les meilleures pratiques dans d’autres villes européennes. Outre le fait d'inspirer d'autres villes, l'expérience montre que la ville lauréate bénéficie d’une plus grande visibilité, susceptible d'accroître sa renommée et son attrait en tant que destination touristique, professionnelle et résidentielle.

Le nom de la ville lauréate sera annoncé en juin 2014 à Copenhague (Danemark), Capitale verte de l’Europe 2014.

Contexte

Six villes ont reçu le titre de Capitale verte de l’Europe depuis la création du prix en 2010. Stockholm a remporté le titre inaugural, puis ce fut Hambourg en 2011 et Vitoria-Gasteiz en 2012. Le lauréat 2013 est la ville de Nantes. Copenhague a reçu le titre pour 2014 — et Bristol pour 2015.

Le jury est composé de représentants de la Commission européenne, du Parlement européen, du Comité des régions, de l’Agence européenne pour l’environnement, de l’ICLEI (regroupant des acteurs locaux du développement durable), du bureau de la Convention des maires et du Bureau européen de l’environnement.

L'Europe est désormais une société essentiellement urbaine, plus de deux Européens sur trois vivant en ville. Si de nombreux défis environnementaux lancés à la société ont leur origine dans les zones urbaines, c’est également dans ces zones que des solutions sont trouvées.

Pour plus d'informations:

www.europeangreencapital.eu

Facebook http://www.facebook.com/EuropeanGreenCapitalAward

Twitter http://twitter.com/EU_GreenCapital ou envoyez-nous un tweet @EU_GreenCapital


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website