Navigation path

Left navigation

Additional tools

Un sondage montre une baisse de la participation culturelle en Europe

European Commission - IP/13/1023   04/11/2013

Other available languages: EN DE EL

Commission européenne

Bruxelles, le 4 novembre 2013

Un sondage montre une baisse de la participation culturelle en Europe

Les Européens s'intéressent-ils de moins en moins à la culture? Les résultats d'un nouveau sondage Eurobaromètre sur l'accès et la participation à la culture - le premier sur ce sujet depuis 2007 - tendent à le prouver. S'il existe de grandes différences entre États membres, de manière générale, le nombre d'Européens qui participent à des activités culturelles, comme acteurs ou spectateurs, diminue. L'année dernière, seuls 38 % des Européens ont pris part à une activité culturelle, telle que la chanson, la danse ou la photographie. Le pourcentage de personnes considérant leur participation «passive» comme élevée ou très élevée est passé de 21 % en 2007 à 18 %. La baisse de la participation touche toutes les activités culturelles à l'exception du cinéma, 52 % des répondants affirmant s'y être rendus l'année dernière (+1 %). Les principales raisons invoquées pour cette non-participation sont le manque de temps (raison invoquée par 44 % des répondants pour ne pas avoir lu de livre), le manque d'intérêt (raison invoquée par 50 % des répondants pour ne pas avoir assisté à un ballet, un spectacle de danse ou un opéra), le manque d'argent (raison invoquée par 25 % des répondants pour ne pas avoir assisté à un concert) et le manque de choix (10 % en moyenne). Le sondage a montré que plus de la moitié des Européens utilisaient Internet à des fins culturelles, près d'un tiers l'utilisant au moins une fois par semaine.

«La culture est une source d'accomplissement personnel, de créativité et de joie. Je m'inquiète de la diminution du nombre de citoyens de l'UE qui participent à des activités culturelles, qu'il s'agisse des artistes, des producteurs ou des consommateurs. Ce sondage montre que les gouvernements doivent repenser la manière dont ils soutiennent la culture afin d'encourager la participation du public et d'accroître le potentiel de la culture en tant que vecteur d'emplois et de croissance. Les secteurs culturel et créatif doivent également s'adapter pour atteindre de nouveaux publics et explorer de nouveaux modèles de financement. La Commission continuera de soutenir l'accès et la participation à la culture au moyen de son nouveau programme Europe créative et d'autres sources de financement de l'UE», a déclaré Mme Androulla Vassiliou, commissaire européenne chargée de l'éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse.

Le sondage montre que la forme de participation culturelle la plus courante dans l'UE consiste à regarder ou écouter un programme culturel à la télévision ou à la radio (72 % des répondants l'ont fait au moins une fois au cours des 12 derniers mois, soit une baisse de 6 % par rapport à 2007), puis à lire un livre (68 %, baisse de 3 %). L'activité la moins populaire consiste à assister à un opéra, un ballet ou un spectacle de danse (18 %, pas de changement).

La participation à tous les types d'activités culturelles, de la lecture à la visite d'un musée, est la plus fréquente dans les pays du Nord avec, en tête, la Suède (43 % des répondants décrivent leur taux de participation comme élevé ou très élevé), le Danemark (36 %) et les Pays-Bas (34 %). À l'autre extrémité du classement, on trouve la Grèce, où seuls 5 % des répondants qualifient leur taux de participation d'élevé ou de très élevé, le Portugal et Chypre (6 %), la Roumanie et la Hongrie (7 %) et l'Italie (8 %). En outre, 34 % de la population de l'UE affirment ne jamais ou presque jamais participer à des activités culturelles, soit une hausse de 4 % depuis 2007. Ce pourcentage a fortement augmenté dans certains pays comme la Hongrie (54 %, +26 %), la Roumanie (55 %, +14 %) et la Grèce (63 %, +8 %).

Près de 27 000 personnes issues de toute l'UE ont été interrogées aux fins du sondage. Le nombre de répondants dans chaque pays allait de 500 dans les plus petits États membres (Malte, Chypre et Luxembourg) à environ 1 300 au Royaume-Uni et 1 500 en Allemagne.

Les taux de participation active les plus élevés ont été recensés au Danemark (74 % des répondants ont participé activement à au moins une activité culturelle au cours de l'année écoulée), en Suède (68 %), en Finlande (63 %) et aux Pays-Bas (58 %). Les taux de participation active les plus faibles ont été constatés en Bulgarie (14 %), à Malte (18 %), en Italie (20 %) et en Hongrie (21 %). Seuls 12 % des répondants de l'UE ont participé à des activités de photographie ou au tournage d'un film, contre 27 % dans le sondage précédent, tandis que 13 % affirment avoir dansé (contre 19 % précédemment) et 11 % chanté (15 % en 2007).

Parmi ceux qui invoquent un manque d'intérêt, de temps, d'argent ou de choix pour expliquer leur non-participation, les pourcentages les plus élevés/faibles sont exposés ci-dessous:

  • lire un livre: manque d'intérêt (taux le plus élevé: PT 49 %, taux le plus faible: SE 15 %), manque de temps (CY 55 %, IE 31 %), manque d'argent (HU, IT 8 %, DK, LU, MT, NL, SE et UK 0 %), manque de choix (RO 14 %, NL 0 %);

  • regarder ou écouter un programme culturel à la télévision ou à la radio: manque d'intérêt (taux le plus élevé: AT 43 %, taux le plus faible: LU, RO 20 %), manque de temps (MT 50 %, AT 23 %), manque de choix (RO 16 %, BG, MT 3 %);

  • assister à un concert: manque d'intérêt (taux le plus élevé: MT 49 %, taux le plus faible: LV 11 %), manque de temps (LU 34 %, PT 13 %), manque d'argent (PT 35 %, MT 7 %), manque de choix (RO 30 %, MT 2 %);

  • visiter un monument ou un site historique: manque d'intérêt (taux le plus élevé: CY 47 %, taux le plus faible: LV, RO 18 %), manque de temps (LU 44 %, FI 25 %), manque d'argent (CZ 21 %, DK, LU, MT, FI, SE 2 %), manque de choix (RO 26 %, MT 1 %);

  • aller au cinéma: manque d'intérêt (taux le plus élevé: CY 43 %, taux le plus faible: LV et LU 17 %), manque de temps (LU 43 %, BG 18 %), manque d'argent (ES 42 %, MT 6 %), manque de choix (RO 29 %, MT 1 %);

  • aller au théâtre: manque d'intérêt (taux le plus élevé: MT 54 %, taux le plus faible: EE 16 %), manque de temps (CY, LV 31 %, PT 14 %), manque d'argent (EL 40 %, LU 4 %), manque de choix (RO 29 %, MT 2 %);

  • visiter un musée ou une galerie: manque d'intérêt (taux le plus élevé: CY 61 %, taux le plus faible: LV, RO 22 %), manque de temps (UK 41 %, PT 23 %), manque d'argent (HU 18 %, CY, MT, FI 2 %), manque de choix (RO 26 %, MT 1 %);

  • visiter une bibliothèque publique: manque d'intérêt (taux le plus élevé: CY 62 %, taux le plus faible: RO 26 %), manque de temps (RO 36 %, LU 17 %), manque de choix (RO 23 %, MT 2 %);

  • assister à un ballet, un spectacle de danse ou un opéra: manque d'intérêt (taux le plus élevé: CY 64 %, taux le plus faible: RO 24 %), manque de temps (LU 27 %, PT 11 %), manque d'argent (LT 25 %, MT 4 %).

Le sondage a montré que plus de la moitié des Européens utilisaient Internet à des fins culturelles, le plus souvent pour lire des articles de journaux (53 %), chercher des informations culturelles (44 %) et écouter la radio ou de la musique en ligne (42 %). Les répondants des pays du Nord sont plus enclins à utiliser Internet à des fins culturelles que ceux des pays du Sud et d'Europe centrale et orientale.

Les facteurs sociodémographiques continuent d'influencer la participation culturelle: les personnes les plus instruites, ayant un statut social élevé ou qui ne connaissent pratiquement jamais de difficultés financières sont les plus susceptibles de participer à des activités culturelles. Il est encourageant de noter que les plus jeunes Européens (de 15 à 24 ans) affichent des taux de participation plus élevés dans plusieurs activités culturelles, et il semble que c'est dans cette tranche d'âge que les activités sont les plus diverses.

Forum européen de la culture

La publication du sondage Eurobaromètre sur l'accès et la participation à la culture coïncidera avec l'ouverture du forum européen de la culture, qui se tiendra au palais des beaux-arts de Bruxelles. Mille deux cents professionnels et décideurs dans le domaine de la culture devraient y assister (du 4 au 6 novembre). Seront invités à intervenir M. José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, Mme Androulla Vassiliou, commissaire chargée de l'éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, M. Šarūnas Birutis, ministre lituanien de la culture, et M. Tomáš Sedláček, auteur de l'ouvrage Economics of Good and Evil. Le forum aura lieu à la veille de l'adoption d'«Europe créative», le nouveau programme de l'UE destiné à soutenir les secteurs de la culture et de la création.

Pour en savoir plus

Rapport Eurobaromètre spécial nº 399 sur l'accès et la participation à la culture, 2013

(y compris fiches pays)

Rapport Eurobaromètre spécial nº 278 sur les valeurs culturelles européennes, 2007

Informations sur le forum européen de la culture

Informations sur «Europe créative»

Site web de Mme Vassiliou

Contacts:

Dennis Abbott (+32 22959258); Twitter: @DennisAbbott

Dina Avraam (+32 22959667)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website