Navigation path

Left navigation

Additional tools

Renforcer Eurostat, c'est renforcer la qualité des statistiques

European Commission - IP/12/969   17/09/2012

Other available languages: EN DE LT

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 17 septembre 2012

Renforcer Eurostat, c'est renforcer la qualité des statistiques

Le rôle et les responsabilités d'Eurostat, l'Office statistique de l'UE, ont été clarifiés et renforcés dans une décision adoptée aujourd'hui par la Commission. Il s'agit d'une nouvelle avancée importante qui permettra à l'Union de disposer de statistiques européennes de qualité, fiables et indépendantes. La décision de ce jour répond à la nécessité de renforcer la gouvernance des statistiques européennes en tenant compte des importantes évolutions de ces dernières années, et notamment le rôle central qu'Eurostat joue désormais dans la gouvernance économique européenne. Par cette décision, la Commission s'engage à soutenir l'indépendance d'Eurostat et de son directeur général dans l'accomplissement de leurs missions et à faire en sorte que les statistiques européennes respectent des normes de qualité élevée.

Algirdas Šemeta, membre de la Commission chargé des statistiques a déclaré à ce sujet: «Aujourd'hui, la Commission montre l'exemple. Nous incorporons officiellement dans Eurostat les principes et les normes que nous attendons des autorités statistiques nationales. Un travail colossal a été réalisé au cours de ces dernières années pour faire en sorte que les statistiques européennes soient crédibles, impartiales, utilisables et accessibles par tout un chacun. Ce travail a porté ses fruits, et l’UE a progressé sur la voie de la mise en place d'un système statistique de niveau mondial, pouvant servir de base à l’élaboration de politiques rigoureuses et à une meilleure gouvernance économique.»

Contexte

La crédibilité des statistiques repose sur leur impartialité, leur objectivité et leur indépendance à l'égard de toute interférence ou influence politique. L'indépendance des instituts de statistique revêt donc une importance capitale. Dans le droit fil de ce qui a été préconisé pour les autorités statistiques nationales, l'indépendance professionnelle d'Eurostat est fermement établie par la décision adoptée aujourd'hui. Et celle du directeur d’Eurostat, qui est le statisticien en chef, a fait l'objet d'une attention particulière. Le statisticien en chef doit être soumis à des procédures de recrutement et de licenciement transparentes, exclusivement sur la base de critères professionnels, et il/elle doit s'acquitter de ses tâches de façon totalement autonome. Il/elle doit notamment décider des méthodes, du calendrier et de la nature des statistiques européennes à produire, en veillant à ce que ces statistiques soient élaborées et diffusées conformément au code de bonnes pratiques. Eurostat est responsable de la coordination des activités statistiques au sein de la Commission dans le but de garantir la cohérence et la comparabilité des statistiques européennes. Cette coordination, ainsi qu'une coopération plus étroite entre Eurostat et les autres services de la Commission en matière de statistiques, assurera une réaction plus adéquate aux défis à venir. Elle permettra en outre une utilisation plus efficace des ressources de l'Union et contribuera à réduire la charge de réponse.

Garantir la qualité des statistiques européennes occupe également une place importante dans la décision d'aujourd'hui. Eurostat est responsable de la surveillance et de l’évaluation de la qualité des données qu'il collecte et reçoit, ainsi que de la vérification des données dans le contexte de la gouvernance économique renforcée de l'Union. L'Office statistique veille en outre à la mise en œuvre du code de bonnes pratiques de la statistique européenne au niveau national. Pour gagner la confiance du public, un processus de labellisation des statistiques européennes est encouragé afin de les distinguer des autres statistiques. La décision fait référence à la nouvelle mission confiée à Eurostat: mener des enquêtes, en particulier en cas de manipulation présumée, en utilisant tous les pouvoirs qui lui sont conférés.

La décision de ce jour concernant Eurostat constitue un renouvellement de l'engagement de la Commission en matière de confiance dans les statistiques à l'égard des statistiques européennes élaborées, produites et diffusées par Eurostat. En tant que telle, elle reflète les exigences imposées à l'échelon national figurant dans la récente proposition de modification du règlement relatif aux statistiques européennes (voir IP/12/375).

Pour le texte de la décision, voir:
http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2012:251:0049:0052:EN:PDF

Contacts :

Emer Traynor (+32 2 292 15 48)

Natasja Bohez Rubiano (+32 2 296 64 70)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website