Navigation path

Left navigation

Additional tools

Fonds de solidarité de l’UE: un montant record de 670 millions d’euros pour l’Émilie-Romagne

European Commission - IP/12/959   19/09/2012

Other available languages: EN DE IT

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 19 septembre 2012

Fonds de solidarité de l’UE: un montant record de 670 millions d’euros pour l’Émilie-Romagne

M. Johannes Hahn, commissaire européen chargé de la politique régionale, a fait savoir aujourd’hui que la Commission proposait d’allouer une aide de 670 millions d’euros à l’Italie. Cette annonce intervient après les deux graves séismes suivis de centaines de répliques qui ont secoué la région d’Émilie-Romagne en mai et juin 2012 et se sont propagés aux régions voisines de Vénétie et de Lombardie. Ce soutien, le plus important jamais octroyé au titre du Fonds de solidarité de l’Union européenne (FSUE), vise à couvrir les frais considérables liés à la remise en état des infrastructures essentielles, à la mise à disposition d’abris et de services de secours, mais aussi à la protection du patrimoine culturel de la région.

M. Hahn, qui s’est rendu personnellement en Émilie-Romagne au mois de juin, a déclaré: «Nous devons aider cette région hautement productive à se redresser. Depuis sa création en 2002, jamais le Fonds de solidarité de l’Union européenne n’avait accordé une aide aussi élevée. Elle est à la mesure des dommages causés par ce tremblement de terre, qui a touché des milliers de familles, leurs foyers, leurs moyens de subsistance et l’économie de la région tout entière. La priorité est de reloger et d’aider les dizaines de milliers de personnes que cette catastrophe sans précédent a privées de toit.»

L’Italie a présenté sa demande d’intervention au titre du FSUE le 27 juillet 2012, soit dans le délai requis de dix semaines à compter de la date des premiers dégâts (le 20 mai 2012). Les autorités italiennes ont fait état de dommages directs à hauteur de 13,3 milliards d’euros, c’est-à-dire 3 milliards de plus que les dégâts record provoqués par le tremblement de terre survenu en 2009 à L’Aquila, dans la région des Abruzzes. Ce montant représente 0,86 % du revenu national brut de l’Italie et près de quatre fois le critère applicable pour la mobilisation du Fonds (qui est de 3,6 milliards d’euros en 2012, soit 3 milliards d’euros aux prix 2002).

La très grande majorité des coûts des opérations d’urgence (plus de 465 millions d’euros) concerne la mise à disposition de logements temporaires pour quelque 43 000 personnes, et pour une durée maximale de 3 ans. Près de 90 millions d’euros ont été consacrés à la réparation des infrastructures de base, et plus de 60 millions d’euros aux services de secours.

Contexte

Le séisme du 20 mai dernier, d’une magnitude de 5,9 sur l’échelle de Richter, a frappé au nord de Bologne, vers Ferrare, causant la mort de personnes et provoquant l’effondrement de très nombreux édifices historiques dans les localités voisines. Le second séisme, d’une force de 5,8 sur l’échelle de Richter, a frappé la même région le 29 mai, cette fois au nord de la ville de Modène. Au total, les deux tremblements de terre ont fait 27 morts; d’après les estimations, 350 personnes ont été blessées et plus de 45 000 ont dû être évacuées. Les bâtiments, les infrastructures, les établissements commerciaux, les sites industriels, les exploitations agricoles et le riche patrimoine culturel de la région ont subi des dégâts considérables.

L’Émilie-Romagne a, de loin, concentré la majorité des dommages (près de 92 %), en particulier dans les provinces de Modène, Ferrare, Bologne et Reggio Emilia. Dans une moindre mesure, la Lombardie et la Vénétie ont également été touchées, à hauteur respectivement de près de 8 % et 0,4 % de l’ensemble des dégâts.

Le Fonds de solidarité de l’Union européenne (FSUE) a été créé après les inondations qui ont touché l’Europe centrale au cours de l’été 2002. Il accorde une aide financière pouvant atteindre un milliard d’euros par an aux États membres et aux pays en voie d’adhésion touchés par de graves catastrophes naturelles. Aujourd’hui, la Commission européenne a également adopté un projet de budget rectificatif pour couvrir les sommes en jeu, lequel doit encore être approuvé par les ministres des Finances de l’UE et par le Parlement européen.

Pour en savoir plus

Mémo sur le Fonds de solidarité de l’Union européenne

Vidéo du commissaire Johannes Hahn en visite dans les zones touchées par le séisme dans la région italienne d’Émilie-Romagne

Contacts :

Shirin Wheeler (+32 4607 66565)

Annemarie Huber (+32 2 299 33 10)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website