Navigation path

Left navigation

Additional tools

Croissance bleue: la Commission s’intéresse aux perspectives de croissance durable offertes par les secteurs marin et maritime

European Commission - IP/12/955   13/09/2012

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 13 septembre 2012

Croissance bleue: la Commission s’intéresse aux perspectives de croissance durable offertes par les secteurs marin et maritime

Si elle veut sortir de la crise, l'Europe a besoin de la contribution de tous les secteurs de son économie. Dans une communication sur la «croissance bleue», adoptée ce jour, la Commission européenne estime que des signes prometteurs donnent à penser que les secteurs marin et maritime offrent des perspectives en matière de croissance et d’emploi pour aider l’Europe à redresser son économie. Ces secteurs fournissent des emplois à 5,4 millions de personnes et représentent une valeur ajoutée brute totale de 500 milliards € environ, des chiffres qui, d’ici 2020, devraient augmenter pour atteindre 7 millions et près de 600 milliards € respectivement. Pour concrétiser ce potentiel, il convient, selon la Commission, de lever les obstacles qui entravent la croissance et de mettre en place des solutions intelligentes pour stimuler de nouveaux secteurs. L’Europe, en encourageant la recherche et l’innovation marines, en soutenant les PME innovantes, en s’attaquant à la question des besoins en compétences et en promouvant des produits et des solutions innovants, peut mobiliser le potentiel de croissance inexploité dans son économie bleue tout en assurant la préservation de la biodiversité et la protection de l'environnement. Les secteurs traditionnels tels que le transport maritime et le tourisme maritime et côtier vont gagner en compétitivité. Des secteurs en plein essor et des secteurs émergents, tels que les énergies renouvelables marines et la biotechnologie bleue, peuvent devenir un instrument essentiel pour créer davantage d’emplois, produire une énergie plus propre, et générer des produits et des services en plus grand nombre.

La communication présentée aujourd'hui donne le coup d’envoi d’un processus qui placera durablement l’économie bleue parmi les préoccupations des États membres, des régions, des entreprises et de la société civile. Elle décrit la manière dont les États membres et les politiques de l’Union européenne soutiennent déjà l’économie bleue. Elle recense ensuite cinq domaines spécifiques présentant un potentiel de croissance particulièrement intéressant dans lesquels une action ciblée pourrait donner une impulsion supplémentaire: i) tourisme maritime, tourisme côtier et tourisme de croisière, ii) énergie bleue, iii) ressources minérales marines, iv) aquaculture et v) biotechnologie bleue.

Un ensemble d'initiatives de la Commission seront lancées prochainement en vue d'explorer et de développer le potentiel de croissance dans ces domaines, comprenant notamment des communications sur le tourisme côtier et maritime, l’énergie marine, la biotechnologie bleue et l’exploitation minière marine, ainsi que des orientations stratégiques sur l’aquaculture. Toutes les initiatives seront prises en concertation avec les États membres et les parties prenantes concernées.

S’exprimant à ce sujet, la commissaire chargée des affaires maritimes et de la pêche, Maria Damanaki, a déclaré: «Pour sortir de la mauvaise passe dans laquelle elle se trouve actuellement, l’Europe a besoin de tous les secteurs de son économie. L'économie "bleue" offre des possibilités de croissance économique durable, tant dans les secteurs marin et maritime traditionnels que dans les secteurs émergents. Innovation, esprit d’entreprise et dynamisme caractérisent ces secteurs de l’économie européenne. L’idée de la croissance bleue est de faire en sorte que tout le monde ‑ des institutions et États membres jusqu’aux régions et aux PME – s'emploie à surmonter les difficultés existantes afin de garantir que les ressources que nos mers et nos côtes mettent à notre disposition seront utilisées de la manière la plus productive et la plus durable possible.»

Contexte

La croissance bleue est la contribution de la politique maritime intégrée de l'UE à la réalisation des objectifs de la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive.

À partir des données de son étude concernant la croissance bleue, la Commission a dressé un tableau complet de la dimension économique des secteurs marin et maritime en Europe, y compris en termes d'emploi; elle a aussi analysé dans une perspective réaliste la direction que pourraient prendre ces secteurs au cours des prochaines années et s’est attachée à déterminer où se trouvent en particulier les gisements potentiels d’innovation et de création d'emplois.

Selon l'étude, le tourisme côtier et maritime est le plus gros secteur maritime, au niveau de la valeur ajoutée brute et de l'emploi, et il devrait croître de 2 à 3 % d'ici à 2020, tandis que le tourisme de croisière créera selon toute vraisemblance 100 000 emplois supplémentaires d’ici à 2020 par rapport à 2010. La puissance installée d’énergie marine devant doubler tous les ans au niveau mondial dans un avenir proche, la réduction du coût des technologies utilisées favorisera la commercialisation des technologies houlomotrices et marémotrices. D’après certaines estimations, le chiffre d’affaires annuel mondial de l’exploitation minière marine devrait passer de pratiquement zéro à 5 milliards € au cours des 10 prochaines années et atteindre jusqu'à 10 milliards € d'ici à 2030. L'aquaculture de l'UE pourrait contribuer à un régime alimentaire sain si elle était en mesure de progresser au même rythme qu’en dehors de l’UE. Au cours de la prochaine décennie, le secteur de la biotechnologie bleue devrait approvisionner des marchés de produits de masse, dont les produits cosmétiques, les produits alimentaires, les produits pharmaceutiques, les produits chimiques et les biocarburants.

La communication sur la croissance bleue constituera l'un des principaux sujets abordés lors de la conférence ministérielle de Chypre sur la politique maritime intégrée, qui se tiendra à Limassol le 8 octobre 2012.

Rapport d’étape sur la PMI

Dans un rapport distinct adopté ce jour par la Commission, l’exécutif européen dresse le bilan des progrès accomplis dans la mise en œuvre de la politique maritime intégrée adoptée en 2007 et énumère toutes les initiatives prises par la Commission pour soutenir une croissance maritime durable. Depuis sa création, la politique maritime intégrée vise à promouvoir le développement durable de l’économie maritime européenne en facilitant la coopération transsectorielle et transfrontalière de tous les acteurs maritimes. Voir également: http://ec.europa.eu/maritimeaffairs/news/press_releases/items/20120913_en.htm

Pour de plus amples informations:

Page web spécifique sur le site web consacré aux Affaires maritimes: http://ec.europa.eu/maritimeaffairs/policy/blue_growth/index_fr.htm

Lien vers le rapport d'étape sur la PMI: http://ec.europa.eu/maritimeaffairs/policy/index_en.htm

Contacts:

Oliver Drewes (+32 2 299 24 21)

Lone Mikkelsen (+32 2 296 05 67)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website