Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES LV BG

Commission européenne – communiqué de presse

Reconstruction des habitations: deux ans après, l'Europe continue de tenir les promesses faites à Haïti

Bruxelles, le 10 janvier 2012 - À la veille du deuxième anniversaire du séisme qui a ravagé Haïti, la Commission européenne lance ce jour à Port-au-Prince un nouveau programme portant sur la réhabilitation et la reconstruction de logements sûrs, dont bénéficieront plus de 60 000 personnes déplacées. Ce nouveau programme d'un montant de 23 millions € sera mis en œuvre en collaboration avec les communautés locales, les municipalités et le ministère haïtien des travaux publics. Il fait partie des mesures prises par la Commission européenne pour aider le pays à se relever après la catastrophe qui a fait plus de 220 000 victimes et touché par ailleurs 3 millions de personnes. Les deux années qui ont suivi le séisme ont été tout aussi éprouvantes: Haïti a été frappé par l'ouragan Thomas et souffre de la pire épidémie de choléra que le pays ait connue depuis un siècle. Les années à venir ne seront pas faciles non plus mais les objectifs à long terme, la stabilité et le développement, restent tout à fait d'actualité pour remédier à la situation d'Haïti.

L'Union européenne a été parmi les premiers, les plus généreux et les plus efficaces donateurs d'aide et de soutien dans le cadre de la protection civile à Haïti au cours de ces deux années. L'assistance fournie vise à la fois à apporter un secours immédiat à la population et à permettre le redressement à long terme du pays. À ce jour, la solidarité de l'Europe a permis de soulager les souffrances de 5 millions de personnes en Haïti, empêché la crise de s'aggraver et limité les effets secondaires de la catastrophe qui sont doubles, à savoir le choléra et la malnutrition.

À l'heure actuelle, la Commission européenne axe son soutien sur l'établissement de liens solides entre l'aide d'urgence, la réhabilitation et le développement, en particulier en veillant au bon fonctionnement de l'État, en améliorant les services éducatifs et de santé ainsi que la sécurité civile, en reconstruisant routes, abris et autres infrastructures essentielles et en cherchant à dynamiser l'économie locale.

Jetant un regard rétrospectif sur les défis qu'ont représentés le soutien à Haïti et l'aide à sa reconstruction au cours de ces deux années passées, la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton, a déclaré: «en ce deuxième anniversaire du séisme de 2010, je souhaite rendre hommage à la population haïtienne pour la bravoure et la détermination dont elle a fait preuve pour relever son pays.

Si je me réjouis de constater que les problèmes humanitaires les plus criants ont trouvé une solution, je reste tout à fait consciente que la reconstruction continue de poser de graves problèmes. La mise en place de la nouvelle administration dirigée par le président Martelly et le premier ministre Conille marquera, je l'espère, le début d'une période de stabilité politique et de croissance économique, essentielles à la réussite du processus de reconstruction. Nous continuerons de nous employer, aux côtés de nos amis haïtiens, avec les États membres de l'UE et nos partenaires internationaux, à améliorer les infrastructures, à appuyer le redressement de l'économie et à soutenir l'amélioration de la gouvernance et la consolidation de la démocratie et des institutions nationales.»

Le commissaire européen chargé du développement, Andris Piebalgs a déclaré quant à lui: «deux ans après le terrible séisme qui a ravagé le pays, la reconstruction d'Haïti est et restera une priorité de notre ordre du jour. Lorsque j'ai rencontré, il y a quelques semaines, le premier ministre M. Conille à l'occasion des journées européennes du développement, j'ai eu le plaisir de constater que nous partagions une ambition commune pour l'avenir du pays. La reconstruction des routes, des habitations, des bâtiments publics et des écoles pour les centaines de milliers de familles qui n'ont plus de toit peut paraître une tâche herculéenne mais les projets ambitieux entrepris produisent déjà des effets positifs sur le terrain, en procurant un meilleur accès à l'éducation et des moyens de subsistance plus sûrs, en améliorant la qualité des routes et en dynamisant l'économie locale.»

Et d’ajouter: «je me rendrai à Haïti dans le courant de l'année, en particulier pour inaugurer un centre de formation et le principal axe routier réhabilité. Nous continuerons également à soutenir activement les efforts déployés par l'État pour assurer le fonctionnement des services sociaux, éducatifs et de santé fournis à la population haïtienne et remettre le pays sur les rails du développement économique».

La commissaire européenne responsable de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, Kristalina Georgieva, a, quant à elle, déclaré: «le séisme qui a frappé Haïti a certes causé d'immenses souffrances mais a suscité, de la part de la communauté internationale, un élan de solidarité sans précédent.

L'Europe a été présente dès le premier jour: moins de 24 heures après le déclenchement du séisme, la Commission a déployé des experts du domaine humanitaire et de la protection civile et mobilisé une aide d'urgence. Et nous resterons présents tant que la population continuera d'avoir besoin de notre aide.

Aujourd'hui, un demi-million de Haïtiens vivent toujours dans des camps et l'épidémie de choléra continue de sévir. Surtout, nous avons conscience qu'Haïti demeurera vulnérable face aux catastrophes naturelles telles qu’ouragans, inondations et glissements de terrain et nous sommes déterminés à aider les communautés avec lesquelles nous travaillons à renforcer leur résilience à ces catastrophes.»

Contexte

Au cours des deux années écoulées, l'Union européenne a fourni à la fois une aide humanitaire et une aide au développement pour la reconstruction d'Haïti. L’Union européenne est le premier donateur d'aide à ce pays: elle s'est engagée à verser 1,2 milliard € pour aider le gouvernement haïtien dans tous les domaines à court et à long terme. À elle seule, la Commission a promis une aide de 522 millions € dont plus de 358 ont fait l'objet d'engagements.

Les États membres de l'UE ont promis une aide d'urgence d'un montant total de 201 millions €; la Commission européenne a, quant à elle, accordé une aide humanitaire de 158,5 millions € en 2010 et 2011. En 2012, la Commission a réservé 15,25 millions € en faveur d'une aide humanitaire à Haïti.

Pour plus d’informations:

Fiche d'information - «Deux ans après – action de l'Europe en Haïti» et autres documents de presse disponibles ici:

http://europa.eu/press_room/press_packs/haiti/index_en.htm

Site internet du service européen pour l’action extérieure:

http://www.eeas.europa.eu/index_fr.htm

Site internet de la DG Développement et coopération – EuropeAid

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Site internet de la DG Aide humanitaire et protection civile:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm.

Site internet d'Andris Piebalgs, commissaire chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm.htm

Site internet de Kristalina Georgieva, commissaire chargée de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_en.htm.

Site internet de la délégation de l'UE en Haïti:

http://eeas.europa.eu/delegations/haiti/index_fr.htm

Contacts :

Catherine Ray (+32 22969921)

David Sharrock (+32 22968909)

Michael Mann (+32 22999780)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website