Navigation path

Left navigation

Additional tools

L’UE double les fonds humanitaires consacrés à la lutte contre la faim au Yémen

European Commission - IP/12/855   26/07/2012

Other available languages: EN DE BG

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 26 juillet 2012

L’UE double les fonds humanitaires consacrés à la lutte contre la faim au Yémen

La Commission européenne augmente son aide humanitaire au Yémen de 20 millions € pour enrayer la détérioration de la situation humanitaire, déjà critique, dans le plus pauvre des pays arabes.

Mme Kristalina Georgieva, membre de la commission chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, s'est exprimée en ces termes: «Vu l’évolution rapide de la situation et le nombre de personnes touchées, le Yémen, qui enregistre des taux record de malnutrition, est en passe de connaître l’une des crises humanitaires les plus graves qui frappent le monde actuellement, mais cette crise fait aussi partie de celles qui risquent d’échapper à l’attention des donateurs internationaux. Nous ne pouvons le permettre. La Commission européenne intensifie son aide humanitaire de manière à pouvoir porter secours à davantage de personnes parmi les plus touchées, en majorité des femmes, des enfants et des réfugiés. Nous aidons ceux qui ne peuvent se débrouiller seuls, tout en jetant des ponts pour favoriser le redressement - seul moyen d’aider le Yémen à sortir du marasme où l’ont plongé ses problèmes chroniques».

Le conflit dans le nord touche un million de personnes environ, tandis que plus de 250 000 personnes endurent les conséquences du conflit qui affecte le sud du pays. Les taux de malnutrition du Yémen comptent parmi les plus élevés au monde et un million d’enfants souffrent de malnutrition aiguë.

Dix millions de Yéménites (40 % de la population) vivent principalement de pain et de thé. Dans certains gouvernorats, tel celui d’Hodeida, au centre de la côte occidentale du pays, le taux de malnutrition aiguë globale atteint les 32 %, soit plus du double du seuil d’urgence de 15 % reconnu au niveau international. L’afflux constant de réfugiés de la Corne de l’Afrique ajoute aux besoins humanitaires, sans compter que les combats, de même que les attaques répétées et les enlèvements visant les travailleurs humanitaires font qu’il est difficile, pour ces derniers, d’atteindre les populations dans le besoin.

Cette nouvelle enveloppe porte à 40 millions € l’aide humanitaire accordée par la Commission au Yémen en 2012. L’UE assure autant que possible la transition entre ces interventions humanitaires et les programmes de redressement rapide et de développement (surtout dans les domaines de la sécurité alimentaire et de la santé publique).

Contexte

Le Yémen est le pays le plus pauvre de la péninsule arabique. Plus de 43 % de sa population vivent en dessous du seuil de pauvreté, avec moins de 2 € par jour. Son taux de malnutrition est le troisième au monde.

L’an dernier, la pauvreté, associée aux effets des conflits, de la sécheresse, de l'afflux de réfugiés et de la hausse des prix des denrées alimentaires, a accentué une crise humanitaire déjà grave.

Depuis 2004, le nord du pays est le théâtre d’un conflit armé et a vu se succéder six grandes phases de combats ayant entraîné le déplacement de centaines de milliers de personnes, dont plus de 310 000 n'ont pas encore pu regagner leur foyer. Ceux qui sont rentrés doivent faire face aux lenteurs de la reconstruction et au manque de services de base les plus essentiels. Le conflit a également eu de graves répercussions sur les moyens de subsistance d'un million de personnes vivant à proximité des anciennes zones de combat.

Les affrontements ont également entraîné le déplacement de plus de 170 000 personnes dans le sud. Elles ne sont pas en mesure de rentrer chez elles et n'ont aucune perspective d'emploi.

Le Yémen est également directement touché par la crise humanitaire qui frappe la Corne de l'Afrique. Plus de 250 000 réfugiés, essentiellement originaires de Somalie et d’Éthiopie, ont échoué dans le pays et vivent dans des conditions précaires, soit à Kharaz, l’unique camp de réfugiés, soit dans des zones urbaines défavorisées.

Il est très difficile de venir en aide aux populations dans le besoin, car la détérioration des conditions de sécurité rend de nombreuses régions difficiles d’accès pour les travailleurs humanitaires, si bien que de nombreuses personnes déplacées sont coupées d’une aide humanitaire pourtant essentielle.

La Commission européenne, fidèle à son engagement à long terme envers la population du Yémen, reste déterminée à contribuer à répondre à ses besoins humanitaires criants. Depuis 1994, elle a fourni une aide vitale, d’un montant de plus de 93 millions €, aux populations touchées.

Pour de plus amples informations, voir

Aide humanitaire de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Site internet de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm

Contacts:

David Sharrock (+32 2 296 89 09)

Irina Novakova (+32 2 295 75 17)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website