Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 29 juin 2012

Monténégro: grand pas en avant vers l'adhésion à l'UE

Observations de M. Štefan Füle, commissaire européen chargé de l'élargissement et de la politique européenne de voisinage, recueillies à l'issue de la conférence intergouvernementale avec le Monténégro, au cours de laquelle des négociations d'adhésion ont été officiellement ouvertes.

Je suis très heureux de l'ouverture de négociations d'adhésion avec le Monténégro aujourd'hui. J'aimerais remercier la présidence danoise d'avoir réservé une telle place à l'élargissement, et au Monténégro en particulier, dans son ordre du jour.

L'ouverture de négociations est une réussite pour le Monténégro, ses autorités, ses responsables politiques et sa société dans son ensemble. Le large consensus national et les efforts de réforme engagés par ce pays ont fini par payer, ce qui confirme également que nous jugeons les candidats selon leurs propres mérites. Beaucoup a déjà été fait par le Monténégro, mais il lui reste encore bien plus à accomplir. Cette nouvelle étape du processus d'adhésion signifiera encore plus d'efforts dans davantage de domaines, l'accent devant être mis en permanence sur les libertés fondamentales, le judiciaire et la lutte contre la corruption et la criminalité organisée.

Pour aider les pays candidats, la Commission a mis en place une nouvelle approche vis-à-vis des chapitres (23 et 24) traitant de ces domaines. Le Monténégro est le premier pays auquel nous l'appliquerons. Elle permettra d'ouvrir ces chapitres plus tôt dans le processus de négociation et de les clôturer en toute dernière instance. L'accent sera mis sur la consolidation d'un bilan et l'introduction de critères de référence provisoires, tout en incluant la possibilité d'appliquer des mesures correctives. Ces deux chapitres sont les instruments les plus importants et les plus efficaces dont dispose la Commission pour appuyer le processus de transformation à l'œuvre dans les pays candidats.

C'est toute la région des Balkans occidentaux qui va de l'avant. L'an prochain, la Croatie deviendra le 28e membre de l'UE. La Serbie a obtenu le statut de pays candidat en mars dernier. Nous avons engagé des dialogues à haut niveau sur l'adhésion avec l'ancienne République yougoslave de Macédoine et la Bosnie-Herzégovine. Nous sommes convenus avec l'Albanie d'une liste d'actions à réaliser au regard des priorités clefs. Nous avons également lancé une étude de faisabilité avec le Kosovo au printemps.

Ces avancées et l'intérêt permanent dont font montre les pays de notre voisinage immédiat - et au-delà - envers l'adhésion à l'UE sont le plus grand gage de confiance qui soit à l'égard du projet européen.

L'ouverture de négociations avec le Monténégro est également un gage de confiance et doit être compris par ce pays comme une incitation à maintenir ses efforts de réforme. Car, demain, le couronnement de ces efforts, à savoir l'adhésion à l'UE, sera davantage à votre portée, même si le chemin à parcourir est encore long.

Contacts:

Peter Stano (+32 22957484)

Anca Paduraru (+32 22966430)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website