Navigation path

Left navigation

Additional tools

Le commissaire Oettinger salue la décision relative au gazoduc Nabucco-Ouest

European Commission - IP/12/720   28/06/2012

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 28 juin 2012

Le commissaire Oettinger salue la décision relative au gazoduc Nabucco-Ouest

Günther Oettinger, commissaire européen chargé de l’énergie, se félicite de la décision prise aujourd’hui par le consortium Shah Deniz (Azerbaïdjan) concernant le gazoduc Nabucco-Ouest.

«Grâce à cette présélection, nous franchissons un pas de plus vers un acheminement direct du gaz en provenance de l’Azerbaïdjan et d’autres pays de la région de la mer Caspienne. Indépendamment de la décision finale relative à l’ensemble du tracé allant de la Turquie orientale à l’Europe, le gaz azerbaïdjanais est certain d’arriver sur le vieux continent».

«C’est un succès pour l’Europe et pour notre sécurité d’approvisionnement».

Aujourd’hui, à Bakou, le consortium Shah Deniz a annoncé que le projet «Nabucco-Ouest» va devenir un partenaire privilégié pour l’acheminement de gaz vers l’Europe centrale. Plutôt que d’opter pour une approche en une seule phase, le consortium avait décidé d’aller de l’avant en procédant à une présélection régionale, y incluant l’Europe centrale et méridionale, ainsi que la Turquie. Le projet Nabucco-Ouest, visant à transporter du gaz depuis la frontière occidentale de la Turquie vers Baumgarten (Vienne, Autriche), a été présélectionné pour approvisionner la région de l’Europe centrale. Par cette décision, l’offre du concurrent South East Europe Pipeline (SEEP, détenu par BP) a été rejetée.

Les décisions prises concernant le projet Nabucco-Ouest, ainsi que l’accord intergouvernemental intervenu hier à propos du gazoduc transanatolien (TANAP, gazoduc traversant la Turquie), garantissent l’acheminement du gaz vers l’Europe, quelle que soit la configuration finale retenue.

Contexte

Ce ne sera que l’année prochaine que le consortium prendra une décision au sujet du passage du gazoduc par la Turquie. Par conséquent, la décision finale sur l’ensemble du tracé et sur le choix des gazoducs ne sera connue qu’en juin 2013. Quelle que soit la décision finale (impliquant une ou plusieurs conduites), un système ininterrompu de gazoducs sera construit de la mer Caspienne jusqu’au continent européen.

Le gisement de gaz de Shah Deniz constitue le gisement de gaz naturel le plus important en Azerbaïdjan. La production de Shah Deniz II (deuxième phase d’exploration débutant dans quelques années) représentera 16 milliards de m³/an. En janvier 2011, le président de la Commission, José Manuel Barroso, et le Commissaire Oettinger se sont rendus à Bakou et ont convenu, avec le président Ilham Aliev, que l’Azerbaïdjan s’inscrira en tant que «contributeur essentiel» et «facilitateur» des futures livraisons de gaz en provenance de la région de la mer Caspienne à destination de l’Europe.

L’Union européenne a joué un rôle moteur dans la création du corridor Sud pour le gaz et a œuvré à l’élaboration des concepts qui ont conduit aux décisions de cette semaine. L’accord intergouvernemental du projet Nabucco, signé à Ankara en 2009, en présence du président Barroso, a notamment démontré la possibilité, pour de nombreux pays, de trouver un accord sur le transit de gaz.

L’Union européenne poursuivra sa collaboration avec tous les partenaires concernés de façon à intégrer de plus grandes quantités de gaz dans le système, principalement en provenance du Turkménistan, grâce à la construction d’un gazoduc transcaspien.

Contacts:

Marlene Holzner (+32 2 296 01 96)

Nicole Bockstaller (+32 2 295 25 89)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website