Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, 21 juin 2012

Une campagne européenne pour montrer que la science et l'innovation, c'est aussi «un truc de filles»

Alors que l'Union européenne pourrait avoir besoin d'un million de nouveaux chercheurs d'ici à 2020, la Commission européenne a lancé aujourd'hui une campagne pour susciter l'intérêt pour la science chez les jeunes filles et faire naître des vocations de chercheuses chez les jeunes femmes. Celles-ci représentent plus de la moitié des étudiants de l'UE et obtiennent 45 % de tous les doctorats, mais elles constituent un tiers seulement de ceux qui font carrière dans la recherche. Les doctorantes sont également minoritaires dans l'ingénierie et l'industrie. Cette campagne, qui va s'étaler sur trois ans, visera tout d'abord les adolescentes, et cherchera à susciter leur intérêt pour les études scientifiques, technologiques, d'ingénierie et de mathématiques. Ensuite, la campagne sera élargie aux étudiantes en général, les encourageant à envisager une carrière dans la recherche.

Mme Máire Geoghegan-Quinn, commissaire européenne chargée de la recherche, de l'innovation et de la science, a déclaré à ce propos: «Cette campagne montrera aux jeunes femmes que la science ne se limite pas à des hommes d'un certain âge en blouse blanche. La recherche offre de formidables opportunités de carrière et la possibilité d'apporter une contribution réelle à la société et à notre avenir. Comment accepter que les femmes soient sous-représentées dans un secteur aussi vital pour notre économie alors même que l'Europe s'est engagée dans une lutte pour la croissance et les emplois? Nous espérons qu'en montrant des exemples de femmes ayant réussi dans cette voie et en expliquant les choix qui s'offrent à elles, les jeunes femmes seront plus nombreuses à choisir une carrière scientifique.»

En général, les jeunes prennent les décisions déterminantes pour leur carrière entre 13 et 17 ans. C'est à cet âge qu'ils choisissent – ou non – de faire porter leurs études sur des sujets scientifiques. Aussi la première partie de la campagne s'adressera-t-elle aux collégiennes et aux lycéennes avec le slogan «Science: it's a girl thing» (la science, un truc de filles). Au cours de la seconde phase, la campagne sera axée sur les étudiantes, qui seront encouragées à suivre une carrière scientifique.

La campagne fera la chasse aux idées reçues sur la science et sur les carrières scientifiques, en montrant aux jeunes femmes que la recherche peut être passionnante et ouvrir de nombreuses portes. Elle montrera aussi comment les pratiques scientifiques actuelles répondent à des besoins réels de la société. La recherche et l'innovation sont essentielles pour apporter des réponses concrètes à des problèmes universels, par exemple dans les domaines de la sécurité alimentaire et de l'approvisionnement en énergie, de l'environnement et du changement climatique, ou encore des soins de santé. Des chercheuses établies parraineront la campagne en intervenant dans les médias et en participant à des événements et des ateliers.

Contexte

La campagne, qui se déroulera en 2012-2013, couvrira les 27 pays de l'Union européenne. Des événements seront organisés dans six pays en 2012: en Autriche, en Belgique, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Pologne. Cette campagne est lancée alors que la Commission européenne a proposé le programme Horizon 2020, qui doit faire passer de 55 à 80 milliards d'euros les financements de l'UE en faveur de la recherche et de l'innovation sur la période 2014-2020.

Lien utile

Site web de la campagne: http://ec.europa.eu/science-girl-thing/

Page Facebook: www.facebook.com/sciencegirlthing

MEMO/12/465

Contacts :

Michael Jennings (+32 2 296 33 88)

Monika Wcislo (+32 2 298 65 95)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website