Navigation path

Left navigation

Additional tools

Emploi: la Commission propose d’accorder 1,3 million d’euros aux travailleurs espagnols de l’Aragon au titre du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation et débloque 1,6 million d’euros pour venir en aide aux travailleurs de la Communauté de Valence

European Commission - IP/12/616   18/06/2012

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 18 juin 2012

Emploi: la Commission propose d’accorder 1,3 million d’euros aux travailleurs espagnols de l’Aragon au titre du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation et débloque 1,6 million d’euros pour venir en aide aux travailleurs de la Communauté de Valence

La Commission européenne a proposé aujourd'hui d’accorder 1,3 million d’euros à l'Espagne au titre du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM), afin d'aider 320 travailleurs licenciés du secteur du bâtiment à retrouver un emploi. La proposition est maintenant transmise pour approbation au Parlement européen et au Conseil des ministres.

Le Commissaire européen chargé de l’emploi, des affaires sociales et de l'inclusion, M. László Andor, a déclaré: «Le secteur du bâtiment a été particulièrement touché par les effets de la crise économique et financière, et les demandeurs d’emploi peinent à trouver de nouvelles perspectives professionnelles. L’intervention proposée du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation, d’un montant de 1,3 million d'euros, accélérerait et faciliterait leur retour à l’emploi.»

L’Espagne avait saisi le FEM d’une demande d’aide à la suite de 836 licenciements intervenus dans 377 petites et moyennes entreprises du bâtiment dans la région de l’Aragon, où ce secteur est une importante source d’emplois. L’assistance du FEM est destinée aux 320 travailleurs qui, parmi les 836 personnes licenciées, ont le plus de difficultés à réintégrer le marché du travail. Grâce à ce dispositif, les travailleurs pourront bénéficier d’une formation professionnelle, de conseils personnalisés, d’un bilan de compétences et d’un service de tutorat; de formations à la gestion d’entreprises et de services continus de conseil et de mentorat à l'intention des entrepreneurs; d'allocations de recherche d’emploi et d’incitations au reclassement externe; ainsi que d'autres allocations de subsistance indispensables.

Le coût total du dispositif est estimé à 2 millions d'euros, dont 1,3 million d'euros seraient versés par le FEM.

Par ailleurs, la Commission européenne a accordé à l’Espagne 1,6 million d’euros au titre du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation, afin d’accompagner le retour à l’emploi de 1 138 anciens ouvriers du bâtiment de la Communauté de Valence. Le Parlement européen et le Conseil de ministres ont approuvé ce versement le 19 avril 2012. La proposition correspondante avait été publiée par la Commission le 15 février 2012 (pour de plus amples informations, cf. IP/12/137).

Contexte

La crise a provoqué une chute de la demande dans le secteur européen du bâtiment. Les données les plus récentes confirment son net repli: pendant huit trimestres consécutifs (de T1/2009 à T4/2010), elle a été en baisse dans les 27 États membres de l’Union européenne (UE 27) par rapport à la même période de l’année précédente, principalement en raison de la diminution des investissements privés dans le secteur résidentiel.

En 2009, la production dans l’industrie espagnole du bâtiment a suivi la même évolution négative que la moyenne de l’UE 27. Toutefois, en 2010 et au premier semestre de 2011, elle a connu un recul plus marqué qu’ailleurs en Europe. D’autres indicateurs, notamment le nombre de permis de construire délivrés ou le nombre de chantiers en cours, confirment la baisse de la demande dans le domaine de la construction (bâtiments et logements) et de la rénovation en Espagne. Le nombre de permis de construire accordés en Espagne a chuté de 75,6 % en 2009 et de 82,8 % en 2010 par comparaison avec 2007, dernière année avant la crise. Le nombre de chantiers en cours a quant à lui diminué en 2009 de 52,2 % par rapport à 2008 et de 76,7 % par rapport à 2007.

La situation de l’emploi dans la région de l’Aragon est particulièrement délicate en raison des effets de la crise économique actuelle sur divers autres secteurs, tels que l’industrie automobile et la vente au détail qui, en d'autres circonstances, auraient pu permettre la reconversion d’anciens ouvriers du bâtiment. Le soutien du FEM est donc d’autant plus important qu’il permet à ces travailleurs d’explorer de nouvelles possibilités.

Depuis le début de ses activités, en 2007, le FEM a été saisi de 101 demandes d’intervention. Elles atteignent en tout quelque 435,3 millions d’euros, destinés à aider 90 481 travailleurs. Les demandes d’intervention émanent d’un nombre croissant de secteurs et d’États membres.

L’ouverture accrue des échanges commerciaux avec le reste du monde entraîne globalement des avantages pour la croissance et l'emploi, mais elle peut également occasionner la perte de certains emplois, en particulier dans les secteurs vulnérables et au détriment de travailleurs peu qualifiés. C'est la raison pour laquelle le président de la Commission, M. Barroso, a proposé à l’origine la création d’un fonds destiné à aider ceux qui doivent s’adapter aux conséquences de la mondialisation. Le FEM a été mis en place à la fin de l'année 2006 pour marquer la solidarité de tous ceux qui bénéficient de l’ouverture des marchés envers la minorité de victimes exposées à une perte brutale de leur emploi. En juin 2009, le règlement régissant le FEM a été révisé afin de renforcer le rôle de ce fonds en tant qu’instrument d'intervention rapide dans la réponse de l’Europe à la crise économique et financière. La version révisée de ce règlement, entrée en vigueur le 2 juillet 2009, s’applique à toutes les demandes reçues entre le 1er mai 2009 et le 30 décembre 2011.

Mettant à profit les enseignements tirés du FEM depuis 2007 et la valeur ajoutée que ce dernier représente pour les travailleurs qui en bénéficient et les régions touchées, la Commission a proposé de maintenir le Fonds dans le prochain cadre financier pluriannuel 2014-2020, tout en améliorant son fonctionnement.

Informations complémentaires

Site web de László Andor:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/andor/index_fr.htm

Site web du FEM

Reportages vidéo:

«L'Europe agit contre la crise: Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation réformé»

Relever le défi de la mondialisation – Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation

Pour recevoir gratuitement le bulletin d’information électronique de la Commission européenne sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion, inscrivez-vous sur:

http://ec.europa.eu/social/e-newsletter

Pour suivre László Andor sur Twitter: http://twitter.com/#!/LaszloAndorEU

Contacts:

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Nadège Defrère (+32 2 296 45 44)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website