Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE DA LV

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 11 juin 2012

Avant Rio+20: le changement climatique et le développement durable seront abordés lors de la réunion UE-Forum des îles du Pacifique

Demain, M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement, assistera à la réunion ministérielle du Forum des UE-îles du Pacifique qui se tiendra à Auckland. Il sera accompagné de M. Christian Friis Bach, ministre danois de la coopération au développement, qui représente Mme Catherine Ashton, haute représentante/vice‑présidente de la Commission. Un large éventail de questions qui concernent la région seront abordées, telles que le changement climatique, le développement durable, la stabilité économique, la croissance et les échanges commerciaux, ainsi que la coopération au développement. Le débat portera également sur les positions qui seront adoptées lors de la conférence des Nations unies sur le développement durable, «Rio +20», qui aura lieu du 20 au 22 juin. L’accent sera mis sur la manière dont l’UE et les îles du Pacifique pourraient parvenir à un résultat significatif lors de cette conférence, tout particulièrement en ce qui concerne l’adoption de cibles et d’objectifs concrets en faveur de la transition vers une économie verte inclusive.

Avant la réunion ministérielle des îles du Pacifique, M. Christian Friis Bach a fait la déclaration suivante: «Notre présence à cette réunion témoigne de l’intérêt grandissant et de l’engagement permanent de l’UE vis-à-vis du Pacifique, qui constitue une priorité de la politique étrangère de l’UE. Notre coopération a jusqu’à présent bien fonctionné, sur le plan tant politique que financier, mais nous pouvons encore l'améliorer. Nous espérons que notre partenariat continuera à se développer et à se renforcer à l’avenir. L’UE est déterminée à affermir sa position en tant que partenaire majeur et fiable du Pacifique dans le domaine du développement et du changement climatique».

Avant son départ, M. Piebalgs a déclaré ce qui suit: «L’Union européenne est un acteur mondial qui respecte ses engagements mondiaux. Les îles du Pacifique sont les premières à subir les effets du changement climatique, c'est pourquoi l’UE a décidé de prendre l’initiative et de convaincre la communauté internationale d’apporter un soutien significatif aux efforts d’adaptation au changement climatique déployés dans le Pacifique. Cette réunion ministérielle est une nouvelle occasion de renforcer notre partenariat et d’amener nos positions communes sur la scène internationale. La conférence Rio+20 nous permettra de démontrer notre engagement en faveur du développement durable et de l’économie verte».

L’Union européenne est un acteur mondial déterminé à aider ses partenaires du Pacifique à atteindre les objectifs du millénaire pour le développement, ainsi qu'à lutter contre la menace du changement climatique, dont les îles du Pacifique ne sont pas directement responsables, mais dont elles sont sont les premières à subir les effets.

L’UE et le Pacifique sont importants l’un pour l’autre car:

  • Les pays et territoires insulaires du Pacifique couvrent une superficie non négligeable de la planète et partagent les préoccupations et aspirations de l’UE en matière de développement durable.

  • Le Pacifique et l’UE ont un partenariat de longue date et des intérêts communs en ce qui concerne, par exemple, le changement climatique, la protection des océans et d’autres enjeux planétaires.

La 2e réunion ministérielle entre l’UE et le Forum des îles du Pacifique (FIP) se déroulera à Auckland, en Nouvelle-Zélande. M. Christian Friis Bach, ministre danois de la coopération au développement, y participera au nom de Mme Catherine Ashton, haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.

Contexte

Les pays et territoires insulaires du Pacifique ont une population totale de 10 millions d'habitants, la plupart étant dispersés sur les milliers d'îles que compte le Pacifique, dont la superficie couvre le cinquième de la surface du globe. Ces îles sont des pays en développement particulièrement isolés, qui sont régulièrement touchés par des catastrophes naturelles et souffrent d'un accès limité aux infrastructures et d'une forte dépendance à l'égard des ressources naturelles.

Dans le pire scénario, certaines îles pourraient disparaître à la suite de l'élévation du niveau de la mer (à Kiribati et aux Tuvalu, par exemple, une augmentation de 60 cm seulement rendrait la majorité de ces îles inhabitables) et de l'intensification de l'érosion résultant des tempêtes violentes. Qui plus est, 80 % des habitants des petits États insulaires vivent dans des régions côtières, ce qui les expose particulièrement aux variations du niveau de la mer et des conditions météorologiques.

Soutien en faveur du Pacifique

La coopération dans le domaine du changement climatique, qui constitue la plus grave menace pour la région, est au cœur du partenariat UE‑Pacifique. Depuis que l’UE et le Forum des îles du Pacifique ont adopté la déclaration conjointe sur le changement climatique en novembre 2008, la coopération UE-Pacifique dans ce domaine a été considérablement renforcée, sur le plan tant politique que financier.

L’UE et ses États membres sont les plus grands bailleurs de fonds au niveau mondial et les deuxièmes dans la région, après l’Australie.

Le montant de la coopération au développement de l’UE avec les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) et les PTOM (pays et territoires d’outre-mer) du Pacifique gérée par la Commission est estimé à 750 millions € pour la période 2008-2013. L’aide de l’UE finance des programmes d’aide bilatéraux et des programmes régionaux gérés par les organisations régionales du Pacifique.

Outre les ressources consacrées au développement et au changement climatique initialement allouées aux pays ACP du Pacifique pour la période 2008-2013, l’UE a mis à disposition une enveloppe financière de 110 millions € correspondant à des ressources supplémentaires liées au changement climatique engagées par la Commission depuis 2008.

Forum des îles du Pacifique

Le Forum des îles du Pacifique (FIP) a été créé en 1971 et est la plus grande institution politique et économique de la région. Sa mission officielle consiste à renforcer la coopération et l’intégration régionales; le FIP fait aussi fonction d'organisme intergouvernemental.

Il comprend 16 États membres: 14 pays insulaires du Pacifique, plus l’Australie et la Nouvelle‑Zélande.

Pour de plus amples informations

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Site web de la DG Développement et coopération – EuropeAid (pour ce qui est de la coopération avec les pays ACP): http://ec.europa.eu/europeaid/where/acp/overview/index_fr.htm

Site web de la DG Développement et coopération – EuropeAid (pour ce qui est de la coopération avec les pays PTOM): http://ec.europa.eu/europeaid/where/octs_and_greenland/index_fr.htm

Contacts:

Catherine Ray (+32 22969921)

Wojtek Talko (+32 22978551)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website