Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE ET HU SK BG RO

Commission européenne

Communiqué de presse

Luxembourg, le 7 juin 2012

Stratégie pour le Danube: les ministres des transports prêts à coopérer sur la navigabilité

À l'initiative de la Commission, les ministres des transports des États riverains du Danube se sont réunis pour la première fois aujourd'hui à Luxembourg. Ils sont convenus d'une déclaration comportant un certain nombre d'engagements destinés à écarter le spectre de nouvelles paralysies de la navigation sur ce fleuve, comme il s'en était produit à l'automne dernier. La déclaration réaffirme les obligations existantes de maintenir le chenal dans un état acceptable et de prendre des mesures pour faire face aux problèmes dus au bas niveau des eaux ou aux glaces. Les ministres allemand, autrichien, bulgare, croate, moldave, roumain et slovaque ont signé la déclaration. La Serbie et la Bosnie-Herzégovine y ont apporté leur soutien par lettre, tandis que la Hongrie n'a pas encore signé la déclaration. Les ministres ont prévu de se rencontrer à nouveau et de coordonner leurs actions par l'intermédiaire des structures de la Stratégie pour le Danube et du coordonnateur pour les voies navigables dans le cadre du réseau transeuropéen de transport.

M. Siim Kallas, vice-président et membre de la Commission chargé des transports, a déclaré à cette occasion: «Les blocages de la navigation survenus l'année dernière ont causé plus de 6 Mio EUR de pertes. Les interruptions du transport maritime sur le Danube peuvent être évitées en améliorant l'entretien, la communication et le suivi. La déclaration d'aujourd'hui constitue une avancée importante dans ce sens. Nous souhaitons que la Hongrie appose sa signature dans un délai raisonnable.»

M. Johannes Hahn, membre de la Commission chargé de la politique régionale, a quant à lui déclaré: «Le Danube est une artère vitale dans cette région, qui peut créer des emplois et de la croissance. Il est essentiel de pouvoir prévoir les conditions de navigation afin de susciter la confiance dans ce mode de transport compétitif et écologique. L'accord obtenu aujourd'hui témoigne de la valeur ajoutée de la Stratégie pour le Danube. J'espère avoir l'occasion de rencontrer le ministre hongrois des infrastructures dans le courant du mois pour examiner avec lui les pierres d'achoppement du point de vue de la Hongrie.»

Aux mois de septembre et d'octobre 2011, la navigation sur le Danube a été complètement paralysée, pendant plus de 38 jours, en raison du faible niveau des eaux du Bas-Danube. Des problèmes similaires se sont produits en novembre 2011 sur les tronçons hongrois, serbe et bulgare du Danube. Outre les pertes subies par les compagnies de navigation, ces blocages ont sapé la confiance dans la navigation sur le Danube en tant que mode de transport fiable et rentable, ce qui risque de provoquer un transfert du fret vers des modes de transport moins écologiques.

Les signataires de la Convention de Belgrade et les pays qui ont ratifié l'Accord européen sur les grandes voies navigables d'importance internationale (AGN) se sont engagés, dans la déclaration commune, à maintenir de bonnes conditions de navigation. Ils mettront en place, d'ici à l'année prochaine, des procédures de coordination à l'échelle nationale et transfrontalière, qui leur permettront de réagir en cas de conditions exceptionnelles et de restaurer des conditions de navigation optimales et sûres. Ils veilleront également à communiquer de façon permanente sur l'état des chenaux, à assurer la mise en œuvre des actions et à établir régulièrement des rapports, en organisant des réunions annuelles ou à une autre fréquence, en fonction des nécessités du suivi.

Contexte

La navigation intérieure est le mode de transport le moins consommateur d'énergie et le plus écologique. La Stratégie de l’UE pour la région du Danube1 doit permettre d'exploiter toutes les possibilités offertes par la navigation sur le Danube en levant les obstacles à une bonne navigabilité, et d'accroître les volumes transportés sur le Danube de 20 % d'ici à 2020. Le Danube fait également partie intégrante des réseaux transeuropéens de transport (RTE-T) 2.

Contacts:

Ton Van Lierop (+32 2 296 65 65)

Annemarie Huber (+32 2 299 33 10)

Helen Kearns (+32 2 298 76 38)

Dale Kidd (+32 2 295 74 61)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site