Navigation path

Left navigation

Additional tools

L'UE ouvre un dialogue avec la Géorgie sur la libéralisation des visas

European Commission - IP/12/561   04/06/2012

Other available languages: EN DE

Commission européenne

communiqué de presse

Bruxelles, le 4 juin 2012

L'UE ouvre un dialogue avec la Géorgie sur la libéralisation des visas

La Commission européenne a ouvert aujourd'hui un dialogue avec la Géorgie sur la libéralisation des visas. L'objectif est d'examiner toutes les conditions requises pour que les citoyens géorgiens puissent se rendre dans l'UE sans visa. L'Union respecte ainsi son engagement de favoriser une coopération plus étroite avec ses voisins orientaux, dont la Géorgie, et d'accroître la mobilité dans un environnement sûr, comme affirmé dans la déclaration commune du sommet pour le Partenariat oriental qui a eu lieu à Varsovie en septembre 2011.

À l'issue de sa réunion avec le ministre géorgien des affaires étrangères, M. Grigol Vashadze, la commissaire européenne aux affaires intérieures, Mme Cecilia Malmström, a déclaré:

«Aujourd’hui, nous confirmons une fois de plus notre engagement de longue date de renforcer les liens entre nos pays et nos peuples. Le lancement de ce dialogue sur la libéralisation des visas constitue en effet un jalon politique important dans les relations entre l'UE et la Géorgie. Il récompense les efforts déployés par la Géorgie dans les différents domaines concernés par les futurs déplacements sans visa vers l'UE et incite la Géorgie à poursuivre les réformes qu'elle a entreprises dans ce sens».

Tous les citoyens de l'UE qui se rendent en Géorgie sont déjà dispensés de l'obligation de visa. Le dialogue sur la libéralisation des visas qui commence aujourd'hui permettra à l'UE et aux autorités géorgiennes d'examiner toutes les conditions techniques préalables à l'instauration d'un régime sans obligation de visa pour les citoyens géorgiens. Seront également abordées des questions directement liées à la sécurité des documents, à la gestion des frontières, à la migration, à la mobilité et à l'asile, ainsi que d'autres sujets tels que la lutte contre la corruption et la criminalité organisée, la protection des droits de l'homme, les minorités et la lutte contre les discriminations, qui sont essentiels pour veiller à ce que la mobilité s'inscrive dans un environnement sûr et bien géré.

Le principal instrument utilisé pour mener ce dialogue sera le plan d'action sur la libéralisation des visas, qui sera présenté aux autorités géorgiennes dans le courant de cette année, après les débats au sein du Conseil.

Contexte

La Géorgie est l'un des six pays du Partenariat oriental qui a été créé par l'UE en mai 2009 (Déclaration commune du sommet pour le Partenariat oriental de Prague) dans le but d'approfondir et de renforcer les relations entre l'UE et ses pays voisins: l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine.

En septembre 2008, le Conseil européen extraordinaire a demandé l'adoption de mesures tendant à faciliter la délivrance des visas (IP/08/1406). Des accords conclus avec la Géorgie concernant la réadmission et l'assouplissement des formalités de délivrance des visas sont entrés en vigueur le 1er mars 2011. L'accord visant à faciliter la délivrance des visas fixe des droits de visa moins élevés pour tous les citoyens géorgiens et supprime ces droits pour de larges catégories de demandeurs de visa, tels que les enfants, les retraités, les étudiants, les personnes qui rendent visite à des membres de leur famille vivant dans l'UE, les personnes ayant besoin d'un traitement médical, les opérateurs économiques qui collaborent avec des entreprises de l'Union, les sportifs, les personnes qui participent à des échanges culturels ou les journalistes. L'accord visant à faciliter la délivrance des visas accélère également les procédures d'examen des demandes de visa et instaure l'obligation de délivrer des visas à entrées multiples assortis d'une longue durée de validité pour certaines catégories de voyageurs effectuant de fréquents déplacements.

Depuis 2006, l'UE a conclu des accords visant à faciliter la délivrance des visas avec la Russie, l'Ukraine, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, la Serbie, le Monténégro, la Bosnie-Herzégovine, l'Albanie, la Moldavie et, plus récemment, a mené à bien des négociations avec le Cap-Vert sur un accord visant à faciliter la délivrance des visas. Des négociations sont en cours avec l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

En novembre 2009, l'UE et la Géorgie ont signé un partenariat pour la mobilité en vue d'améliorer le cadre de coopération dans tous les aspects de la politique migratoire (IP/09/1853).

Le 29 mai 2012, le Conseil s'est félicité de l'intention exprimée par la Commission d’engager un dialogue avec la Géorgie sur la libéralisation des visas.

Pour de plus amples informations

Site web de Mme Cecilia Malmström, commissaire européenne aux affaires intérieures:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/malmstrom/welcome/default_fr.htm

Site web des affaires intérieures:

http://ec.europa.eu/dgs/home-affairs/index.html

Contacts:

Michele Cercone (+32 2 298 09 63)

Tove Ernst (+32 2 298 67 64)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website