Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Commission européenne – Communiqué de presse

Journée mondiale sans tabac 2012: une enquête menée dans l'UE révèle qu'une majorité de citoyens de l'Union européenne est favorable au renforcement des mesures de lutte contre le tabagisme

Bruxelles, le 30 mai 2012 - À la veille de la Journée mondiale sans tabac, la Commission européenne publie une étude de l'UE sur les attitudes vis-à-vis du tabac. En moyenne, 60% des citoyens sont favorables à des mesures visant à rendre le tabac moins visible et attrayant, telles que garder les produits du tabac hors de vue dans les magasins ou limiter l'utilisation de couleurs et d'arômes attrayants. En même temps, d'autres chiffres sont préoccupants: 28% des citoyens de l'UE âgés de 15 ans et plus fument, et 70% des fumeurs et des ex-fumeurs ont pris l'habitude de fumer avant d'avoir atteint 18 ans.

John Dalli, le commissaire à la santé et à la politique des consommateurs, a déclaré: «Je suis vivement préoccupé par le fait que la plupart des Européens commencent à fumer dans leur première jeunesse, avant leur 18e anniversaire. C'est pourquoi, comme je l’ai souligné lors d'une réunion tenue aujourd'hui avec le Dr Nikogosian, chef du secrétariat de la convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac, je suis déterminé à faire en sorte que l'Europe respecte ses engagements internationaux sur la réglementation des produits du tabac, notamment en réduisant l'attrait des cigarettes pour les jeunes. C’est dans cet esprit que la Commission européenne est actuellement en train d'élaborer une proposition de révision de la directive relative aux produits du tabac».

S'exprimant sur certains résultats positifs de l'enquête, le commissaire Dalli a ajouté: «Je suis encouragé par le large soutien des citoyens à un renforcement des mesures de lutte contre le tabagisme. Il est rassurant, aussi, de constater une baisse substantielle de la proportion de personnes exposées à la fumée du tabac. Cela montre que les règles strictes concernant le tabagisme dans les lieux publics et les mesures de sensibilisation aux avantages de ne pas fumer – comme la campagne de l'UE "Les ex- fumeurs, rien ne les arrête" – portent leurs fruits».

Les conclusions de l’enquête communautaire sur les attitudes des Européens vis-à- vis du tabac sont notamment les suivantes:

  • Le nombre de cigarettes fumées quotidiennement s'élève à 14,2, ce qui représente une légère diminution par rapport au chiffre de 14,4 révélé par la précédente enquête (2009).

  • La moitié de la population de l'Union européenne n'a jamais fumé: cette prévalence n'a pas évolué au cours des trois dernières années.

  • 61% des fumeurs actuels ont déjà tenté d'arrêter de fumer, dont un sur cinq au cours de l'année précédant l'enquête.

  • Bien que la proportion de personnes exposées à la fumée de tabac dans les restaurants et les bars ait baissé de 17%, 14% des citoyens de l’Union européenne ont encore signalé qu’ils ont été exposés à la fumée de tabac dans des restaurants et 28% qu'ils l'ont été dans des cafés et des bars au cours des six derniers mois.

  • 73% des citoyens de l’UE sont favorables à l’introduction de dispositifs de sécurité destinés à réduire le commerce illicite de cigarettes, même si cela les rend plus onéreuses.

  • 33% des fumeurs et ex-fumeurs de l'UE disent que les avertissements relatifs à la santé sur les paquets de tabac ont/ont eu une incidence sur leurs attitudes et comportements vis-à-vis du tabagisme.

Contexte

Le tabac est la première cause de décès évitable dans l’Union européenne. Il est responsable d’environ 700 000 décès prématurés dans l’UE chaque année.

Afin de réduire la consommation de tabac dans l’ensemble de l’Union européenne, la Commission continue à promouvoir une politique globale de lutte contre le tabac.

Un large éventail de mécanismes, d’activités et d’initiatives, dont des mesures législatives antitabac et des actions de prévention et de sevrage, contribuent à la poursuite et au renforcement de la lutte antitabac.

La révision de la directive de 2001 sur les produits du tabac est en cours et la Commission compte présenter sa proposition au cours du deuxième semestre 2012. L’UE et tous les États membres ont ratifié la convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac (CCLAT), qui est entrée en vigueur en février 2005.

Une recommandation du Conseil relative aux environnements sans tabac, adoptée en 2009, invite les États membres à adopter et à appliquer des lois visant à protéger les citoyens contre l'exposition à la fumée de tabac dans les lieux publics fermés, les lieux de travail et les transports en commun. Elle demande aussi le renforcement des lois antitabac par des mesures de soutien visant à protéger les enfants, à encourager les tentatives de sevrage tabagique et à apposer des avertissements picturaux sur les paquets de cigarettes.

Dans le cadre de son action de sensibilisation, la Commission a lancé sa campagne "Les ex-fumeurs, rien ne les arrête" en 2011. Cette campagne entre à présent dans une nouvelle phase, en s’appuyant sur la réussite de sa première année. Un programme renouvelé adhère à la stratégie initiale selon laquelle la campagne «Les ex-fumeurs, rien ne les arrête» devrait déclencher un changement d'attitude en mettant l'accent sur les avantages de devenir un «ex-fumeur» plutôt que sur les effets négatifs associés au tabagisme sur la santé, afin de motiver les hommes et les femmes de l'ensemble de l'Europe à cesser de fumer.

Pour en savoir plus:

Eurobaromètre:

http://ec.europa.eu/health/eurobarometers/index_en.htm

Site internet de la politique du tabac:

http://ec.europa.eu/health/tobacco/policy/index_en.htm

Campagne: les ex-fumeurs, rien ne les arrête

http://www.exsmokers.eu/

Responsables :

Frédéric Vincent (+32 2 298 71 66)

Aikaterini Apostola (+32 2 298 76 24)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site