Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE BG

Commission européenne – Communiqué de presse

Yémen: la Commission européenne débloque des millions d’euros supplémentaires pour lutter contre la crise alimentaire qui ne cesse de s’aggraver

Bruxelles, le 21 mai 2012 - La Commission européenne augmente de 5 millions € son aide humanitaire au Yémen pour faire face à l'évolution rapide de la crise alimentaire.

Dans certaines régions du Yémen, la malnutrition atteint des taux parmi les plus élevés du monde. La situation se complique encore en raison de la détérioration de la situation économique, de l’augmentation récente des mouvements de population et de l’arrivée de nouveaux réfugiés de la Corne de l’Afrique.

«De grave, la situation au Yémen est devenue désespérée», a déclaré Mme Kristalina Georgieva, commissaire européenne responsable de l’aide humanitaire, de la coopération internationale et de la réaction aux crises. «44 % de la population survivent avec de faibles rations alimentaires. Nous n'intensifions pas seulement notre aide parce qu'il est de notre devoir d'éviter que la malnutrition ne gagne encore du terrain, mais aussi parce que la faim et la souffrance ne peuvent que déstabiliser la fragile transition en cours. Les Yéménites ont désespérément besoin de l'aide internationale pour reconstruire leur vie et leur pays. Nous ne pouvons pas les abandonner. Ignorer la situation comporterait des risques terribles pour la région et pour le reste du monde.»

Le 23 mai, Mme Georgieva assistera à la réunion des «Amis du Yémen» à Riyad, en Arabie saoudite, où elle s'associera aux dirigeants internationaux pour trouver un moyen de sortir le pays de la pauvreté.

Les fonds supplémentaires permettront d’améliorer l’accès à l’eau salubre, de soutenir les programmes d’alimentation, de développer les programmes de type «argent contre travail» et de fournir des subventions en espèces à 200 000 personnes.

De manière générale, la Commission européenne a déjà mobilisé 20 millions € sous forme d’aide humanitaire en faveur du Yémen cette année. Elle finance des projets de soins de santé et de logement, investit dans la gestion des camps de réfugiés et fournit des articles ménagers de base aux Yéménites déplacés et aux réfugiés de la Corne de l'Afrique.

Les experts humanitaires de la Commission continueront de suivre de près l'évolution de la situation dans le pays.

Contexte

Le Yémen est le pays le plus pauvre de la péninsule arabique. Plus de 43 % de sa population vivent en dessous du seuil de pauvreté, avec moins de 2 euros par jour. Son taux de malnutrition est le troisième au monde.

L’an dernier, la pauvreté, associée aux effets du conflit, de la sécheresse, de l'afflux de réfugiés et de la hausse des prix des denrées alimentaires, a accentué une crise humanitaire déjà grave.

Depuis 2004, le nord du pays est le théâtre d’un conflit armé et a vu se succéder six grandes phases de combats ayant entraîné le déplacement de centaines de milliers de personnes, dont plus de 300 000 n'ont pas encore pu regagner leur foyer. Ceux qui sont rentrés doivent faire face aux lenteurs de la reconstruction et au manque de services de base les plus essentiels. Le conflit a également eu de graves répercussions sur les moyens de subsistance d'un million de personnes vivant à proximité des anciennes zones de combat.

Plus de 200 000 personnes ont fui les affrontements en se déplaçant vers le sud. Elles ne sont pas en mesure de rentrer et n'ont aucune perspective d'emploi.

Le Yémen est également directement touché par la crise humanitaire qui frappe la Corne de l'Afrique. Plus de 250 000 réfugiés, essentiellement originaires de Somalie et d’Éthiopie, ont échoué dans le pays et vivent dans des conditions précaires, soit à Kharaz, l’unique camp de réfugiés, soit dans des zones urbaines défavorisées.

Il est néanmoins très difficile de venir en aide aux populations dans le besoin au Yémen: en raison de la détérioration des conditions de sécurité, les travailleurs humanitaires ont du mal à atteindre de nombreuses zones, si bien que beaucoup de personnes déplacées sont coupées d’une aide humanitaire pourtant essentielle.

La Commission européenne, fidèle à son engagement à long terme envers la population du Yémen, reste déterminée à contribuer à répondre à ses besoins humanitaires criants. Depuis 1994, elle a fourni au pays une aide vitale pour plus de 53 millions €.

Pour de plus amples informations:

Site internet de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_en.htm

Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Contacts:

David Sharrock (+32 22968909)

Irina Novakova (+32 22957517)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website