Navigation path

Left navigation

Additional tools

Environnement: 20 ans de protection de la nature dans l'UE

European Commission - IP/12/488   21/05/2012

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne – Communiqué de presse

Environnement: 20 ans de protection de la nature dans l'UE

Bruxelles, le 21 mai 2012 – Deux instruments clés de la conservation et de l'utilisation durable des ressources naturelles dans l'UE fêtent leur vingtième anniversaire aujourd'hui: la directive «Habitats» et LIFE, le programme de financement de l'Union européenne en faveur de l'environnement. Il y a 20 ans, face au déclin rapide de la faune sauvage et à la perte d'habitats naturels provoqués par les changements d'affectation des terres, la pollution et l'expansion urbaine, les États membres de l'UE adoptaient à l'unanimité la directive «Habitats» pour protéger les espèces et les habitats les plus menacés en Europe. Pour permettre la restauration de ces espèces et de ces habitats, la directive a mis en place des zones protégées au sein du réseau Natura 2000, qui a bénéficié du soutien stratégique de l'instrument financier LIFE.

M. Janez Potočnik, membre de la Commission européenne chargé de l’environnement, a déclaré à ce sujet: «Alors que nous fêtons son 20e anniversaire, nous pouvons être fiers de la législation de l'UE en matière de protection de la nature, qui nous aide à apprécier pleinement la richesse de notre patrimoine naturel et à en prendre soin. La biodiversité est notre assurance vie et Natura 2000, qui protège les zones de plus grande valeur en termes de diversité biologique, en est la pierre angulaire. Nous avons réalisé de grands progrès au cours des deux dernières décennies et nous avons des bonnes raisons de nous réjouir, mais la nature a encore besoin de notre aide et elle nous le rendra au centuple par les services écosystémiques essentiels dont elle nous gratifie».

20 ans après son adoption, la directive a permis une avancée significative en vue de mettre un terme à la destruction à grande échelle de nos plus grands atouts en termes de diversité biologique, et un certain nombre d'espèces et d'habitats montrent déjà des signes de reprise. Le réseau Natura 2000 compte plus de 26 000 sites protégés sur une superficie équivalente à celles de l’Allemagne, de la Pologne et de la République tchèque réunies. Près de 18 % du territoire de l'Union européenne est désormais inclus dans ce réseau, de même que 200 000 km² de zones protégées en mer. À titre d'illustration, les zones protégées de Slovénie représentent plus du tiers du territoire de ce pays.

Le financement de l'Union en faveur de la conservation de la nature a augmenté au cours des 20 dernières années. Adopté en même temps que la directive «Habitats», le programme LIFE a contribué pour plus de 1,2 milliard d'euros à la gestion et à la restauration de plus de 2 000 sites Natura 2000 dans l'ensemble de l'UE.

Les projets financés dans le cadre de ce programme ont permis de sauver des espèces menacées qui étaient sur le point de disparaître, comme la moule perlière d'eau douce en Allemagne et en République tchèque, le chamois des Abruzzes en Italie, la vipère d'Orsini en Hongrie et l'aigle impérial ibérique. LIFE apporte également un soutien à la conservation du crapaud sonneur à ventre de feu en Allemagne, au Danemark, en Suède et en Lettonie.

De nombreux projets concrets de restauration réalisés dans toute l'Union ont permis de mettre fin à la destruction à grande échelle d'habitats ayant une grande valeur pour la faune sauvage, notamment les projets de protection des dunes maritimes en Lituanie, d'élimination des espèces exotiques des herbiers de posidonies en France, ainsi que de restauration du Danube en Autriche, de la forêt décidue en Suède, des zones humides aux Pays-Bas et des tourbières hautes en Pologne et au Danemark. Nombre de ces initiatives ont reçu le concours du programme LIFE.

Contexte

Natura 2000 n’est pas un réseau de réserves naturelles à strictement parler mais repose sur un principe beaucoup plus large de gestion durable de l'utilisation du sol et de l'eau. Des activités économiques peuvent avoir lieu dans les sites protégés, à condition qu'elles ne portent pas atteinte aux objectifs de conservation de ceux-ci. Natura 2000 a ainsi offert de nombreuses possibilités nouvelles en matière de tourisme et de loisirs. On estime qu’entre 1,2 et 2,2 milliards de personnes visitent chaque année des sites Natura 2000, ce qui engendre un profit de 5 à 9 milliards d’euros par an.

Les nouveaux aménagements doivent par ailleurs préserver l'intégrité des sites Natura 2000 et les projets potentiellement dangereux ne peuvent être menés à bien, après une évaluation environnementale exhaustive, que s’il n’existe pas de solution de substitution, si ces projets présentent un intérêt public majeur et si une indemnisation est prévue pour compenser toute perte ou détérioration des sites concernés. C'est ainsi qu'un tracé de remplacement a été retenu plutôt que l'itinéraire initialement prévu pour la route via Baltica en Pologne et que l’emplacement d’une ferme éolienne en Écosse a été adapté pour protéger l'aigle royal.

La participation des acteurs locaux à la gestion du réseau Natura 2000 est également essentielle et offre de nouvelles possibilités en termes de gestion durable de l'affectation des sols, comme l'ont démontré des initiatives telles que l'élevage respectueux de la conservation mis en place par le biais d’un projet LIFE dans le paysage karstique de Burren, en Irlande. En France, le gouvernement travaille en étroite collaboration avec les propriétaires fonciers locaux à la mise en place de plans de gestion pour chaque site.

La gestion et la restauration efficaces des sites du réseau Natura 2000 imposent des coûts importants, dont certains peuvent être pris en charge par les fonds de l’UE que sont les fonds de développement rural et régional. Toutefois, outre sa valeur intrinsèque, Natura 2000 fournit des services écosystémiques essentiels et des avantages socio-économiques dont la valeur monétaire estimée dépasse largement ces coûts d’investissement.

La Commission publie aujourd'hui une brochure sur la directive «Habitats» qui présente une sélection des nombreux résultats obtenus à ce jour, démontrant ainsi la réelle valeur ajoutée de l'UE que cette législation apporte dans tous les États membres. Des festivités ont lieu dans toute l'Europe, dont certaines dans de nombreux sites Natura 2000 dans les États membres, et plus de 300 événements LIFE sont prévus. Une grande conférence aura lieu en Belgique en octobre 2012.

Informations complémentaires

Brochure pour l'anniversaire de la directive «Habitats»:

http://ec.europa.eu/environment/nature/info/pubs/directives_en.htm

Page d'accueil de l'UE consacrée à la nature et à la biodiversité:

http://ec.europa.eu/environment/nature/index_en.htm

Page d'accueil du programme LIFE:

http://ec.europa.eu/environment/life/funding/lifeplus.htm

Documents audiovisuels relatifs aux projets LIFE:

http://lifevideos.eu/videos/

Contacts :

Joe Hennon (+32 2 295 35 93)

Monica Westeren (+32 2 299 18 30)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website