Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne – Communiqué de presse

Le vice-président Kallas souhaite une coopération plus étroite entre l’Union et la Turquie en matière de transports

Bruxelles, le 16 mai 2012 - Le vice-président de la Commission chargé des transports, M. Siim Kallas, s'est rendu à Ankara dans le but d'obtenir un renforcement de la coopération en matière de transports entre l’UE et la Turquie. Dans le cadre du programme de relations constructives défini par la Commission, il y a discuté de l'élaboration d'une feuille de route concernant les relations UE-Turquie en matière de transports, qui prévoirait des réunions régulières de haut niveau et un dialogue structuré avec les autorités turques.

Il est très important que l'Union développe sa coopération dans ce domaine avec la Turquie, compte tenu de la situation géostratégique de cette dernière, au carrefour de l'Europe, du Moyen-Orient et du Caucase, de son statut de pays candidat et de l'essor de son marché des services de transport. Au cours de cette visite, le vice-président Kallas a rencontré les ministres responsables des affaires étrangères, des relations avec l'UE et des transports, ainsi que des acteurs de premier plan du secteur des transports.

«Ces entretiens ont porté sur l'avenir de notre partenariat pour tous les modes de transport», a déclaré M. Siim Kallas. «Le dialogue fructueux que nous avons mené sur l'aviation en avril dernier à Istanbul a été une première étape vers le renforcement de notre coopération. Nous souhaitons que la Turquie soit pleinement intégrée au système de transport aérien de l’UE et ce, le plus rapidement possible, afin que les citoyens de l'UE comme les citoyens turcs puissent bénéficier de liaisons plus nombreuses et de vols à la fois plus sûrs et moins coûteux.»

Dans le cadre de ce dialogue, les deux parties ont décidé d'œuvrer ensemble à la mise en place d'un système de transport aérien totalement intégré. À cet effet, elles se sont fixé comme priorités de renforcer encore la sécurité, notamment en resserrant les liens entre la Turquie et l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), et de poursuivre la mise en place du ciel unique européen (CUE).

Une étape essentielle au renforcement des relations UE-Turquie dans le domaine de l'aviation sera la signature par les deux parties de l'accord horizontal conclu en mars 2010, ce qui permettra de mettre en conformité avec la législation de l'UE tous les accords bilatéraux existants en matière de services aériens entre les États membres et la Turquie.

Le vice-président Kallas a également participé à la cérémonie d’inauguration du chantier de la ligne ferroviaire Irmak-Karabük-Zonguldak, le plus gros contrat jamais financé par l'Union européenne en Turquie (188 millions €). Ce projet permettra de moderniser la liaison de fret nord-sud entre l’Europe et la partie occidentale de la région turque bordant la mer Noire. Il est financé par l’instrument d’aide de préadhésion destiné à promouvoir le développement d'infrastructures dans les pays candidats.

Contexte

Programme pour des relations constructives

Ce nouveau programme pour le développement de relations constructives a été mentionné pour la première fois en octobre 2011 dans le rapport sur l'élargissement que publie régulièrement la Commission européenne. Cette nouvelle initiative ne vise pas à remplacer, mais à compléter le processus d’adhésion, et à permettre le développement d’une relation plus positive et constructive entre l'UE et la Turquie. Parallèlement aux négociations d'adhésion, la Commission entend renforcer sa coopération avec la Turquie afin de soutenir ses efforts de réforme et d'alignement sur l'acquis, notamment sur des chapitres pour lesquels il n'est pas actuellement possible d'entamer de négociations d'adhésion, tels que les transports.

État actuel des négociations en matière de transports

La Turquie a entamé des négociations d’adhésion avec l’UE en 2005. Le chapitre des transports fait partie des 8 chapitres qui ne peuvent être ouverts tant que la Turquie ne se sera pas acquittée de l'obligation de mettre en œuvre intégralement et sans discrimination le protocole additionnel à l’accord d’association. Néanmoins, la coopération entre l’UE et la Turquie en matière de transports est déjà très intensive, en particulier pour ce qui est du transport aérien et du développement des infrastructures.

Relations UE – Turquie: dates clés

  • Septembre 1963 - Signature de l'accord d'association («accord d'Ankara») prévoyant la mise en place progressive d'une union douanière entre la CEE et la Turquie, en vue d'une adhésion éventuelle de ce pays.

  • Avril 1987 - La Turquie demande à devenir membre à part entière de la CEE.

  • Décembre 1999 - La Turquie obtient le statut de pays candidat à l'UE.

  • Octobre 2005 - Ouverture des négociations d'adhésion avec la Turquie.

  • Décembre 2006 – Le Conseil décide que huit chapitres de négociation (dont les transports) ne pourront être ouverts et qu'aucun chapitre ne pourra être clôturé tant que la Turquie ne se sera pas conformée à son obligation de mise en œuvre intégrale et non discriminatoire du protocole additionnel à l'accord d'association.

  • Mars 2010 – La Turquie et la Commission européenne concluent un premier accord horizontal dans le domaine de l'aviation.

  • Avril 2012 – Ouverture du dialogue sur l'aviation.

Contacts :

Helen Kearns (+32 2 298 76 38)

Dale Kidd (+32 2 295 74 61)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website