Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Stratégie numérique: vers un internet plus sûr et plus intéressant pour les enfants et les ados

Commission Européenne - IP/12/445   02/05/2012

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne – Communiqué de presse

Stratégie numérique: vers un internet plus sûr et plus intéressant pour les enfants et les ados

Bruxelles, le 2 mai 2012 – La Commission a élaboré un plan visant à doter les enfants des compétences et outils numériques qui leur permettront de profiter pleinement et en toute sécurité du monde numérique. Bien que l'internet n'ait pas été conçu pour eux, aujourd'hui, 75 % des enfants l'utilisent, dont un tiers via leur téléphone portable. La nouvelle stratégie consiste à encourager le marché des contenus interactifs, créatifs et éducatifs en ligne, grâce à un partenariat entre la Commission européenne et les États membres, les opérateurs de téléphonie mobile, les fabricants de téléphones mobiles et les fournisseurs de services de réseau social.

Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, a déclaré à ce sujet: «Je suis favorable à ce que chaque enfant soit connecté. Les enfants ont toutefois besoin d'outils internet simples, transparents et cohérents, ainsi que des connaissances et des compétences pour les utiliser. Notre initiative rassemble tous les acteurs afin que les enfants bénéficient davantage des contenus et des services de qualité ainsi que de la protection nécessaires à une meilleure navigation».

Mme Viviane Reding, vice-présidente de la Commission chargée de la justice, s'est exprimée en ces termes: «L'internet offre aux enfants et aux adolescents de nouvelles possibilités d'être créatifs et de s'exprimer librement. Étant donné que l'internet était initialement destiné aux adultes et non aux jeunes, nous devons veiller à la sécurité des enfants sur la toile. La nouvelle stratégie de la Commission contribuera à la protection des droits des enfants, notamment vis-à-vis des comportements violents. Cette politique intelligente permettra d'adapter l'internet aux besoins des enfants.»

Mme Cecilia Malmström, membre de la Commission chargée des affaires intérieures, a ajouté: «Nous vivons à l'ère du numérique. Or, les jeunes générations sont les plus actives sur le net. S'ils sont particulièrement à l'aise lorsqu'il s'agit de surfer sur internet, les jeunes demeurent vulnérables aux menaces en ligne. Il nous appartient, en tant que parents, de protéger nos enfants, y compris sur le web. Nous devons renforcer la coopération aux niveaux européen et international pour lutter contre la cybercriminalité, en particulier contre ses formes les plus épouvantables que sont l'exploitation sexuelle et la diffusion de matériel pédopornographique en ligne.»

Étant donné que les approches nationales varient d'un État membre à l'autre, les petits Européens bénéficient de niveaux différents de sensibilisation et de protection en ligne. Cette situation ne facilite pas non plus la tâche des sociétés qui souhaitent commercialiser des services et produits destinés aux enfants partout dans l'Union. Pour surmonter ces obstacles, la Commission a élaboré une série de mesures qui seront mises en œuvre par divers moyens, tels que l'autorégulation du secteur, qui devrait déboucher sur des solutions flexibles et rapides. La coopération dans des forums tels que la coalition pour mieux adapter l’internet aux besoins de nos enfants (voir IP/11/1485) sera indispensable. Les mesures sont regroupées autour de quatre grands objectifs:

  • stimuler la production de contenu créatif et éducatif en ligne pour les enfants et développer des plateformes donnant accès à des contenus adaptés à l'âge;

  • renforcer la sensibilisation et l'apprentissage de la sécurité en ligne dans toutes les écoles de l'Union européenne afin de sensibiliser et de responsabiliser les enfants en matière de navigation en ligne;

  • créer un environnement sûr pour les enfants, dans lequel les parents et leurs enfants disposent des outils nécessaires pour assurer leur protection en ligne, tels que des mécanismes faciles à utiliser pour signaler les contenus et comportements préjudiciables en ligne, des réglages par défaut sur la vie privée transparents et adaptés à l'âge ou encore des contrôles parentaux conviviaux;

  • lutter contre le matériel pédopornographique en ligne en favorisant la recherche et l'utilisation de solutions techniques innovantes par la police.

Contexte

Assurer la protection des enfants constitue l'un des principaux engagements de la stratégie numérique pour l'Europe (informations générales disponibles sur IP/10/581, MEMO/10/199, et MEMO/10/200).

Bien qu'il n'ait pas été créé pour eux, les enfants utilisent l'internet de plus en plus jeunes. Quatre enfants sur dix signalent avoir été exposés à des risques en ligne, tels que le harcèlement en ligne, des contenus personnels promouvant l'anorexie ou l'automutilation, ou encore, le détournement de leurs données personnelles. Si, d'ici à 2015, on prévoit que 90 % des emplois, tous secteurs confondus, requerront des compétences technologiques, seuls 25 % des jeunes Européens affirment disposer d'un niveau «élevé» de compétences internet de base (par exemple, utiliser l'internet pour passer des appels téléphoniques, créer une page web ou utiliser le partage de fichiers poste-à-poste).

Répondre aux demandes des enfants revient à ouvrir un large éventail d'opportunités économiques. Le marché mondial des contenus numériques devrait atteindre 113 milliards d'euros cette année. Le marché des applications mobiles représente 5 milliards d'euros et devrait atteindre 27 milliards d'euros d'ici à 2015, principalement grâce aux jeux et au parc de plus de 5 milliards d'appareils nomades dans le monde. Avec la prolifération des tablettes, des téléphones intelligents et des ordinateurs portables que les enfants utilisent abondamment, le marché potentiel des contenus interactifs, créatifs et éducatifs en ligne pour les enfants et les adolescents est considérable.

Les mesures décrites dans la stratégie reposent sur les actions menées actuellement par l'Union européenne dans ce domaine. Par exemple, les mécanismes permettant aux enfants, aux parents et aux enseignants de signaler facilement les contenus et comportements préjudiciables en ligne compléteront les numéros d'appel d’urgence «enfants disparus» commençant par 116 (voir IP/07/188) et le futur réseau de plateformes nationales d'alerte à la criminalité en ligne du centre européen de lutte contre la cybercriminalité (voir IP/12/317).

Une coalition pour mieux adapter l’internet aux besoins de nos enfants a été créée en décembre 2011, avec un plan de travail couvrant l'année qui vient (IP/11/1485). La première évaluation des travaux de la coalition aura lieu cet été. En février 2011, la Commission a présenté un programme de l’UE visant à renforcer les droits de l'enfant par la mise en pratique des principes énoncés dans la charte des droits fondamentaux de l’UE (IP/11/156). Ce programme comporte une série d'actions concrètes par lesquelles l'UE peut conférer une valeur ajoutée aux politiques pour le bien-être et la sécurité des enfants, notamment en faisant la promotion d'une justice plus adaptée aux enfants, en informant mieux les enfants de leurs droits et en rendant l'internet plus sûr à leur égard.

Liens utiles

Texte intégral de la Communication (en anglais):

http://ec.europa.eu/information_society/activities/sip/index_en.htm

Un internet plus sûr (en anglais):

http://ec.europa.eu/information_society/activities/sip/index_en.htm

Résumé pour les citoyens (en anglais):

http://ec.europa.eu/information_society/activities/sip/policy/index_en.htm

Site web de la stratégie numérique (en anglais)

Site de Neelie Kroes (en anglais et néerlandais)

Mme Kroes sur Twitter

Mot-clic du sujet sur Twitter: #betterinternet4kids

Contacts :

Ryan Heath (+32 2 296 17 16); Twitter: @ECspokesRyan

Linda Cain (+32 2 299 90 19)

Annexe

Mesures de la stratégie visant à mieux adapter l’internet aux besoins de nos enfants

Action

Main Actors

Timetable

Pillar 1 — High-quality content online for children and young people

Stimulating the production of creative and educational online content online for children

Commission, with support from Member States and industry

Continuously from 2012

Promoting positive online experiences for young children

Commission, with support from Member States and industry

Continuously from 2012

Pillar 2 — Stepping up awareness and empowerment

Digital and media literacy and teaching online safety in schools

Member States with support from Commission Member States and industry

By 2013

Scaling up awareness activities and youth participation

Commission with support from Member States and industry

Continuously from 2012

Simple and robust reporting tools for users

Industry, with support .from Commission and Member States

First results by end 2012 Full implementation within 18 months

Pillar 3 — Creating a safe environment for children online

Age-appropriate privacy settings

Industry, with support from Commission and Member States

First results by end 2012 Full implementation within 18 months

Wider availability and use of parental control

Industry, with support from Commission and Member States

First results by end 2012 Full implementation within 18 months

Wider use of age rating and content classification

Industry, with support from Commission and Member States

First results by end 2012 Fully fledged proposals within 18 months

Online advertising and overspending

Industry, with support from Commission and Member States

Continuously from 2012

Pillar 4 — Fighting against child sexual abuse and child sexual exploitation

Faster and systematic identification of child sexual abuse material disseminated through various online channels notification and takedown of this material

Commission, with support from Member States and industry

Continuously from 2012 with first results by end 2012

Cooperating with international partners to fight against child sexual abuse child sexual exploitation

Commission, with support from Member States and industry

Continuously from 2012


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site