Navigation path

Left navigation

Additional tools

La commissaire Georgieva condamne l’assassinat d’un volontaire de premiers secours en Syrie

European Commission - IP/12/435   27/04/2012

Other available languages: EN DE BG

Commission européenne – Communiqué de presse

La commissaire Georgieva condamne l’assassinat d’un volontaire de premiers secours en Syrie

Bruxelles, le 27 avril 2012 – Le gouvernement syrien doit garantir la sécurité des travailleurs humanitaires et un accès sans entrave aux zones de conflit à l'intérieur du pays, a déclaré aujourd'hui la commissaire Georgieva.

La commissaire chargée de l'aide humanitaire prenait la parole après avoir été informée du décès de Mohammed Khadra, un volontaire de premiers secours du Croissant‑Rouge arabe syrien, tué en essayant de sauver la vie d'autres personnes à Douma, près de Damas. Les circonstances de sa mort ne sont toujours pas élucidées.

«La poursuite de la violence entretient une crise humanitaire qui suscite des besoins toujours croissants auxquels il convient de répondre de toute urgence. Je demande au gouvernement syrien de coopérer avec les organisations humanitaires internationales et de permettre un accès plus large et sans entrave aux travailleurs de l'aide humanitaire internationale.»

Elle a ajouté: «Je suis profondément choquée et attristée d'apprendre la mort d’un travailleur humanitaire en Syrie où il apportait une aide d'urgence aux personnes qui en ont besoin. L’aide humanitaire consiste à sauver des vies sans craindre, ni favoriser aucune croyance. Son impartialité est souveraine. Les attaques contre les travailleurs humanitaires sont inacceptables. Les Européens se réjouissent du précieux travail accompli par le Croissant‑Rouge arabe syrien et appellent chacun en Syrie à respecter tous les travailleurs humanitaires qui risquent leur vie pour aider les populations les plus vulnérables.»

Contexte

Depuis le début de l'année 2011, la Syrie est en proie à de violents troubles entre manifestants antigouvernementaux et forces de l'ordre. Selon les Nations unies, les meurtres et les violations des droits de l'homme en Syrie sont à l'origine de plus de 11 000 décès. On estime que 1,5 à 3 millions de personnes font les frais de cette violence.

Plus de 47 000 Syriens ont déjà trouvé refuge dans les pays voisins, principalement en Turquie, au Liban et en Jordanie, mais aussi en Irak et en Libye. Les pays d'accueil s'emploient à satisfaire aux besoins élémentaires des réfugiés et à assurer leur protection.

L'intensification de la violence a entravé la capacité des travailleurs humanitaires en Syrie à subvenir aux besoins essentiels des populations.

La Commission européenne a consacré 10 millions d'euros pour soutenir des opérations de secours sur le territoire syrien et fournir de l'aide aux réfugiés provenant de ce pays. À ce jour, les États membres de l'Union européenne ont également contribué à hauteur de plus de 22 millions d'euros afin de fournir une aide humanitaire dans le cadre de cette crise.

Pour de plus amples informations

Site web de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm

Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Contacts:

David Sharrock (+32 2 296 89 09)

Irina Novakova (+32 2 295 75 17)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website