Navigation path

Left navigation

Additional tools

Tests de résistance nucléaires dans l'UE: adoption du rapport technique et accord sur des inspections supplémentaires de centrales

European Commission - IP/12/429   26/04/2012

Other available languages: EN DE

Commission européenne - Communiqué de presse

Tests de résistance nucléaires dans l'UE: adoption du rapport technique et accord sur des inspections supplémentaires de centrales

Bruxelles, le 26 avril 2012 – M. Günther Oettinger, commissaire européen, et M. Andrej Stritar, président de l'ENSREG, le groupe européen des autorités nationales de sûreté nucléaire, se sont félicités de l'adoption, aujourd'hui, du rapport de l'ENSREG sur les tests de résistance et de l'accord relatif à l'examen plus approfondi de certains aspects liés à la sûreté et à la préparation, au cours des prochains mois, d'actions complémentaires:

M. Günther Oettinger a déclaré: «Ce rapport complet est un élément majeur des tests de résistance. Des inspections supplémentaires de centrales vont maintenant être organisées afin d'analyser plus en détail certains aspects de la sûreté. Les citoyens de l'UE ont le droit de connaître et de comprendre la situation en matière de sûreté dans les centrales nucléaires à proximité desquelles ils vivent. La rigueur est plus importante que la rapidité.»

M. Andrej Stritar a déclaré: «L'analyse a abouti à la conclusion que tous les pays avaient pris des mesures importantes pour améliorer la sûreté de leurs centrales. Elle a également démontré les avantages de la communication des résultats des tests de résistance entre les autorités nationales de sûreté et de la mise en commun d'idées concernant le renforcement de la sûreté et de la résistance des centrales».

Le comité de la révision par les pairs a remis le rapport dans des délais très serrés. Afin de compléter cette analyse, l'ENSREG et la Commission européenne sont convenues de continuer à améliorer la sûreté dans les centrales nucléaires, en abordant d'autres aspects liés à la sûreté. Les actions prévues sont les suivantes:

  • inspections supplémentaires de centrales;

  • mise en œuvre des recommandations formulées dans le rapport de l'ENSREG;

  • mise en œuvre du plan d’action de l'AIEA;

  • résultats de la réunion extraordinaire de la convention sur la sûreté nucléaire;

  • mise en ligne d'informations sur chaque centrale nucléaire.

La Commission européenne présentera le rapport de l'ENSREG au Conseil européen de juin, pour information.

Le rapport de l'ENSREG mentionne quatre principaux domaines où des améliorations devraient être envisagées à l'échelon européen, notamment le manque de cohérence dans l'évaluation des risques naturels, la nécessité de réaliser des évaluations et des exécutions régulières de mesures de sûreté connues, ainsi que l'amélioration des mesures de prévention telles que la protection des équipements mobiles contre les risques naturels extrêmes, la protection des centres de crise contre les risques naturels extrêmes et la contamination, et la mise en place d'équipes et de matériels de sauvetage pouvant être rapidement mis à la disposition des exploitants locaux.

Le rapport est le résultat de la phase trois des tests de résistance. Lors la phase un, les exploitants nucléaires ont réalisé une auto-évaluation; la phase deux a consisté, pour les autorités de sûreté nationales, à établir des rapports par pays. Lors de la phase trois, des équipes multinationales ont analysé ces rapports par pays. En outre, ces équipes multinationales ont inspecté sur place des réacteurs électronucléaires. Ils ont choisi d'inspecter entre un et quatre réacteurs dans chacun des 17 pays participant aux tests (les 15 États membres dotés de centrales nucléaires, plus l'Ukraine et la Suisse).

L'UE compte 147 réacteurs nucléaires, dont 38 ont été inspectés lors de la révision par les pairs, en mars 2012.

Pour en savoir plus:

Déclaration commune de l'ENSREG et de la Commission européenne:

http://www.ensreg.eu/node/389

Memo sur les tests de résistance nucléaires:

http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=MEMO/11/827&format=HTML

Contacts :

Marlene Holzner (+32 2 296 01 96)

Nicole Bockstaller (+32 2 295 25 89)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website