Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Commission européenne – Communiqué de presse

Chemins de fer européens: la Commission encourage l'interopérabilité et la compétitivité

Bruxelles, le 25 janvier 2012 - Aujourd'hui, la Commission européenne a adopté une décision renforçant la procédure d'autorisation et de certification des lignes ferroviaires et trains équipés du système européen de contrôle des trains (ETCS). L'ETCS est la norme européenne de signalisation et de contrôle de la vitesse des trains. Le déploiement de l'ETCS le long des principaux couloirs de transport de fret et de transport à grande vitesse accroîtra considérablement la compétitivité des chemins de fer européens.

Le principe de l'ETCS est simple: un ordinateur embarqué dans le train exploite les informations qui lui sont transmises du sol pour calculer la vitesse maximale autorisée et ralentir automatiquement le train si nécessaire. L'ETCS est une composante du système européen de gestion du trafic ferroviaire (ERTMS).

Plus de 20 systèmes de signalisation différents coexistent actuellement en Europe et leur incompatibilité constitue un obstacle technique majeur au trafic international. Ajouter un système national de sécurité à une locomotive déjà autorisée dans plusieurs pays et réobtenir tous les agréments de sécurité peut, par exemple, coûter plus de 2 millions d'euros et prendre plus de deux ans. L'ETCS supprimera donc ces coûts.

Cependant, l'ETCS ne sera utile que si les dispositifs sont entièrement compatibles et conformes aux spécifications européennes. La décision adoptée aujourd'hui renforce les exigences en matière d'essai, notamment pour que les dispositifs embarqués soient essayés dans des laboratoires agréés.

Contexte technique

Le principe du système européen de contrôle des trains (ETCS) n'est pas une nouveauté: il existe plus de 20 systèmes nationaux de contrôle automatique de la vitesse des trains. Malheureusement, ces systèmes nationaux sont incompatibles. Pour que les trains circulent sur des réseaux équipés de systèmes différents, il faut soit changer de locomotive aux frontières (ce qui engendre des pertes de temps considérables), soit équiper les locomotives de différents systèmes de bord compatibles avec les systèmes au sol des différents réseaux empruntés (ce qui engendre des surcoûts et accroît les risques de panne). Dans les deux cas, c'est une faille du marché unique et une entrave à la libre circulation.

Cela porte particulièrement préjudice au transport de marchandises. Alors que le transport ferroviaire devrait être plus compétitif sur les longues distances, chaque frontière ajoute des surcoûts et des retards, qui se traduisent par des pertes de marché et une saturation du réseau routier.

L'ERTMS permet d'accroître significativement la compétitivité du transport ferroviaire. Cela est particulièrement vrai pour le fret, lorsque le système est déployé de manière coordonnée le long d'un corridor et accompagné de mesures pertinentes, telles que l'harmonisation des règles opérationnelles ou l'amélioration de l'infrastructure si nécessaire. Ainsi, sur le corridor Rotterdam-Gênes, il serait possible de doubler le volume de marchandises transportées d'ici à 2020 - ce qui correspondrait au passage d'un poids lourd supplémentaire toutes les 37 secondes le long de cet axe.

L'ERTMS est un grand succès industriel pour l'Europe. Ses performances et son coût font qu'il s'est imposé rapidement même en dehors de l'Europe et il est actuellement le système de référence mondial, utilisé sur toutes les nouvelles lignes.

Aujourd'hui l'Europe compte plus de 4 000 km de lignes équipées de l'ETCS. L'équipement de plus de 4 000 kilomètres de lignes supplémentaires a, de surcroît, déjà été adjugé : l'étendue du réseau équipé de l'ETCS aura plus que doublé d'ici deux à trois ans et l'on s'attend à ce que le taux d'équipement des lignes augmente encore au cours des prochaines années.

Contacts :

Helen Kearns (+32 2 298 76 38)

Dale Kidd (+32 2 295 74 61)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site