Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne – Communiqué de presse

Réunion ministérielle UE-ANASE: vers un renforcement des relations avec l'Asie du Sud-Est

Bruxelles, le 25 avril 2012 - Mme Catherine Ashton, haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité/vice-présidente de la Commission, se rend aujourd’hui au Brunei, où elle rencontrera les ministres des affaires étrangères des dix États membres de l’ANASE et le secrétaire général de cette dernière. La réunion ministérielle UE-ANASE, qui se tiendra les 26 et 27 avril, devrait aboutir à un renforcement des relations entre l'Union européenne et l'Asie du Sud-Est. La réunion de cette année coïncide avec le 35e anniversaire des relations officielles entre l’UE et l’ANASE.

À la veille de la réunion, la haute représentante a fait la déclaration suivante: «L’UE a beaucoup à gagner du succès de l’ANASE, région dynamique de 600 millions d’habitants située au croisement des principales routes commerciales du monde. Nous saluons les progrès considérables de l’ANASE vers la réalisation de ses objectifs d’intégration, qui contribuent à la paix et à la prospérité et ouvriront d'importants débouchés commerciaux. L’UE et l’ANASE sont des partenaires naturels. L’UE souhaite devenir un acteur dynamique et constructif dans la nouvelle architecture régionale asiatique. Le temps est venu pour nos deux régions d'aller plus loin dans leur coopération politique. J’ai hâte de discuter avec les ministres des affaires étrangères des pays de l’ANASE de la façon dont nous pouvons renforcer notre coopération, notamment dans des domaines tels que la sécurité maritime, la gestion des crises, les droits de l’homme et la non-prolifération des armes de destruction massive.»

Accompagnée des ministres des affaires étrangères des États membres de l’UE, la haute représentante examinera, avec leurs homologues de l’ANASE, les possibilités d’intensifier le dialogue et la coopération politiques entre les deux régions. L’UE jouit, dans ce domaine, d'une grande expérience à mettre à profit, en raison, notamment, de sa participation active au Forum régional de l'ANASE (FRA), de son rôle dans le processus de paix à Aceh et de son engagement à Mindanao et dans le sud de la Thaïlande.

Les deux parties devraient adopter un plan d’action ambitieux UE-ANASE pour la période 2013-2017, visant à intensifier la coopération en matière de politique et de sécurité, à exploiter pleinement les possibilités qu’offrent leurs relations dans le domaine du commerce et des investissements et à mettre en place une vaste coopération sectorielle.

La haute représentante de l’UE s’entretiendra aussi en tête-à-tête avec plusieurs ministres de l’ANASE en marge de la réunion ministérielle. Au Brunei, elle rencontrera également SAR le sultan Hassanal Bolkiah et donnera le coup d'envoi aux négociations visant à la conclusion d'un accord de coopération et de partenariat (ACP).

Du Brunei, la haute représentante se rendra au Myanmar/Birmanie (du 28 au 30 avril), où elle exprimera le soutien ferme de l’UE aux changements en cours dans le pays. Au final, l'évolution de la situation au Myanmar/Birmanie facilitera les relations entre l’UE et l’ANASE dans leur ensemble.

La haute représentante prendra ensuite la direction de la Thaïlande, où elle rencontrera le Premier ministre Yingluck Shinawatra (1er mai).

Contexte

L'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE) compte dix États membres: le Brunei Darussalam, le Myanmar/Birmanie, le Cambodge, l'Indonésie, le Laos, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Viêt Nam. Prise dans son ensemble, elle est le cinquième partenaire commercial de l'UE, avec des échanges de biens et de services d'un montant de 206 milliards d'EUR. L’UE est pour sa part le 3e partenaire commercial de l'ANASE après la Chine et le Japon et compte pour 11 % des échanges de cette zone. Elle est de loin le premier investisseur dans les pays de l’ANASE, les entreprises européennes représentant en moyenne 20,6 % des IED sur les trois dernières années.

L’UE a toujours été un fervent partisan de l’intégration de l’ANASE. Elle a notamment mis en place plusieurs programmes à l'appui de ce processus d'intégration. En 2007, l’UE et l’ANASE ont adopté un plan d’action destiné à mettre en œuvre la déclaration de Nuremberg sur un partenariat renforcé UE-ANASE (2007-2012).

Ces dernières années, le processus d’intégration de l’ANASE a fortement progressé, notamment en ce qui concerne l’établissement d’un marché économique unique d’ici 2015. En prenant l’initiative de constituer de nouvelles enceintes régionales, tel le sommet de l'Asie de l'Est et, plus récemment, la réunion des ministres de la défense de l’ANASE élargie (ADMM+), l'ANASE a confirmé le rôle central qu'elle joue dans la nouvelle architecture régionale de l’est de l’Asie.
L’UE a hâte d’adhérer au traité d’amitié et de coopération en Asie du Sud-Est, ce qui resserrera encore ses liens avec la région.

Pendant toute la durée du voyage, du matériel vidéo sera disponible sur Europe by Satellite (EBS), ainsi que sur le site internet du Conseil.

Délégation de l’UE à Jakarta:

http://eeas.europa.eu/delegations/indonesia/index_en.htm

Site internet du SEAE:

http://eeas.europa.eu/index_fr.htm

Contacts :

Michael Mann (+32 22999780)

Maja Kocijancic (+32 22986570)

Sebastien Brabant (+32 22986433)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website