Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne – Communiqué de presse

Croissance pour la Grèce: la Commission indique la voie pour libérer la croissance et créer des emplois

Bruxelles, le 18 avril 2012 – Après de longs mois de crise, les conditions pour amorcer une reprise en Grèce sont à présent réunies. Grâce à l’accord sur le deuxième programme d’ajustement économique et au succès de l’opération de réduction de la dette détenue par le secteur privé, il est maintenant possible de concentrer tous les efforts sur la croissance et l’emploi dont la Grèce a tant besoin. La Commission a exposé aujourd’hui les raisons pour lesquelles elle croit la Grèce capable de se transformer – grâce à la mise en œuvre du programme d’ajustement convenu ainsi qu’au soutien et à la solidarité sans faille exprimés par l’UE au travers de la Commission. Dans une nouvelle communication, la Commission présente les actions qui doivent être entreprises en 2012 dans le cadre du programme et décrit le vaste éventail de mesures de soutien qu’elle peut mettre en œuvre pour aider la Grèce à trouver un nouvel élan économique, à créer des emplois et à restaurer la cohésion sociale.

Le président de la Commission, José Manuel Barroso, a déclaré: «Le peuple grec ne poursuit pas seul ses efforts visant à replacer le pays sur la voie de la croissance et de l'emploi. L’UE et l’ensemble de la communauté internationale ont fait preuve d’une solidarité sans précédent avec le peuple grec. Un ensemble de financements non remboursables, de prêts et d’effacements de dettes représentant un montant cumulé de 380 milliards d’euros a été mis sur pied pour aider la Grèce. Les sacrifices consentis par le peuple grec ne tarderont pas à être récompensés, dès que la Grèce aura fait siennes les actions prioritaires pour 2012 définies aujourd’hui par la Commission.»

La communication de la Commission donne également une vue d'ensemble des effets de la crise en Grèce, détaille l'aide financière du budget de l'UE et l'assistance technique fournies et montre comment les grandes politiques de l'UE peuvent contribuer à la croissance et à l'emploi en Grèce.

Contexte

L'Union européenne fournit une aide financière et pratique à la Grèce. Les financements accordés par l'Union européenne pour la période 2007-2013 s'élèvent à 40 milliards d'euros. Le secteur privé a accepté d'effacer 100 milliards d'euros de dettes tandis que l'assistance financière apportée par l'UE et par les partenaires internationaux se monte à 240 milliards d'euros. Cela représente 33 600 euros par habitant, ou encore 177% du PIB.

Toutes les mesures du deuxième programme d’ajustement économique doivent être mises en œuvre. Il s’agit d’un programme pluriannuel, qui demandera du temps pour produire tous ses effets. Dans sa communication, la Commission définit aujourd’hui trois grands domaines dans lesquels les mesures adoptées par les autorités grecques en 2012, dans le cadre du programme, devraient donner des résultats prometteurs d'ici à la fin de l'année. Ces domaines sont:

  • la maîtrise des finances et des recettes publiques, afin d'assurer à terme leur viabilité;

  • le financement de l'économie réelle, en recapitalisant les banques et en aidant les PME à obtenir des prêts abordables;

  • la libération du potentiel des entreprises, afin de stimuler la croissance; une réforme profonde de l'environnement des entreprises s'impose d'urgence pour redonner confiance dans la Grèce aux investisseurs nationaux et étrangers et les inciter à y investir et y créer des emplois.

La communication donne des détails sur la manière dont les fonds de l'UE seront utilisés afin de fournir des prêts et des garanties aux PME en Grèce (4 milliards d’euros sont disponibles) et dont l’UE a changé ses propres règles afin de les rendre plus flexibles et plus faciles à appliquer dans les conditions qui prévalent actuellement en Grèce. Elle décrit les mesures nécessaires pour libérer la capacité des entreprises grecques à générer de la croissance, par exemple en facilitant et en promouvant les exportations, en modernisant et en simplifiant l’environnement réglementaire, en préparant les entreprises publiques à leur privatisation et en modernisant les secteurs de l’énergie et du transport.

La communication explique également comment la Commission entend travailler avec les autorités grecques sur l’impact social de la crise. Le deuxième programme d’ajustement économique a été conçu pour préserver le soutien aux plus vulnérables, notamment en assurant une réduction ciblée des retraites et en protégeant ceux qui touchent les pensions les plus faibles, en luttant contre la fraude aux prestations sociales, en réduisant le coût des soins de santé sans nuire à leur qualité et en renforçant l’équité du système fiscal. La Commission travaille en étroite collaboration avec les autorités grecques afin d’aider les jeunes chômeurs en leur permettant d’acquérir de l’expérience professionnelle, en élargissant les possibilités de formation en apprentissage, en encourageant l’entrepreneuriat chez les jeunes ainsi qu’en favorisant les périodes d’étude et de formation dans d’autres Etats membres. Les fonds structurels de l’UE aident à soulager temporairement la pression économique que subissent les groupes désavantagés. Ces mesures accompagneront la modernisation du marché du travail grec qui participera au rétablissement de la compétitivité-coût de la Grèce.

La modernisation et la réforme de l’administration publique grecque sont également essentiels pour transformer la Grèce afin de lui assurer un avenir plus dynamique, plus juste et plus solidaire. Dans les domaines essentiels que sont l’administration fiscale et la collecte des impôts, le cadastre, la réforme du système judiciaire, la restructuration des collectivités locales et la réforme de l’administration publique, la communication précise sur quels points la Commission fournira une assistance technique et une aide financière par le biais de la task-force spécialisée pour la Grèce.

Pour plus d'informations:

MEMO/12/255 La croissance et l’emploi en Grèce – FAQ

Le texte intégral de la communication peut être consulté à l'adresse suivante:

http://ec.europa.eu/economy_finance/articles/financial_operations/pdf/2012-04-18-greece-comm_fr.pdf

Des informations supplémentaires sur le travail de la task-force pour la Grèce peuvent être obtenues à l'adresse suivante:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/president/taskforce-greece/index_en.htm

Contacts :

Pia Ahrenkilde Hansen (+32 2 295 30 70)

Olivier Bailly (+32 2 296 87 17)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website