Navigation path

Left navigation

Additional tools

Stratégie numérique: la Commission lance une consultation sur les règles concernant les dispositifs connectés intelligents - l'«internet des objets»

European Commission - IP/12/360   12/04/2012

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne – Communiqué de presse

Stratégie numérique: la Commission lance une consultation sur les règles concernant les dispositifs connectés intelligents - l'«internet des objets»

Bruxelles, le 12 avril 2012 – L'«internet des objets» (IdO) permettra aux objets du quotidien comme les téléphones, les voitures, les appareils électroménagers, les vêtements et même les aliments de disposer d'une connexion sans fil à l'internet au moyen de puces intelligentes et de collecter et transmettre des données. La Commission européenne souhaite savoir quel est le cadre nécessaire pour exploiter le potentiel économique et social de l'IdO, tout en garantissant un degré de contrôle suffisant des dispositifs qui rassemblent, traitent et stockent les informations sur les comportements, la localisation et les préférences des utilisateurs. La Commission souhaite garantir que les droits des personnes sont respectés et lance une consultation qui invite les citoyens à donner leur avis d'ici au 12 juillet 2012.

Aujourd'hui, un utilisateur moyen dispose d'au moins deux objets connectés à l'internet et ce chiffre devrait passer à sept d'ici à 2015, date à laquelle la planète comptera 25 milliards de dispositifs avec une connexion sans fil. D'ici à 2020, ce chiffre pourrait doubler pour atteindre 50 milliards. Autrement dit, il est possible qu'à l'avenir de nombreux objets du quotidien soient connectés. Par exemple, si un professeur d'université annule son cours du matin parce qu'il est malade, les réveils et les machines à café de ses étudiants pourraient être automatiquement reprogrammés, ce qui leur permettrait de dormir une heure de plus. Si une personne âgée oublie de prendre un médicament indispensable, un message pourrait être envoyé à un proche, voire à un centre de secours près de chez elle afin que quelqu'un puisse aller vérifier que tout va bien.

Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne responsable de la stratégie numérique, a déclaré: «L'internet des objets qui intègre l'intelligence dans les objets de tous les jours est le prochain grand événement qui nous attend. Je souhaite encourager un internet des objets au service de nos objectifs économiques et sociaux tout en préservant la sécurité, ainsi que le respect de la vie privée et des valeurs éthiques».

Pour exploiter le potentiel économique et social de l'IdO, il est nécessaire que tous les acteurs se trouvent sur un pied d'égalité, qu'il n'y ait pas de barrières ni d'utilisateurs exclus. Son acceptation par la société passera par la définition d'un cadre éthique et juridique, fondé sur les technologies et offrant contrôle et sécurité aux citoyens. La consultation permettra à la Commission d'obtenir des avis sur le respect de la vie privée, la sécurité et la sûreté, la sécurité des infrastructures fondamentales basées sur l'IdO, l'éthique, l'interopérabilité, la gouvernance et les normes. Les résultats de cette consultation seront pris en considération par la Commission dans sa recommandation sur l'internet des objets, qu'elle présentera à l'été 2013. Promouvoir l'IdO constitue une priorité de la stratégie numérique pour l'Europe (voir IP/10/581, MEMO/10/199 et MEMO/10/200).

Contexte

L'internet d'aujourd'hui permet d'accéder à du contenu et des informations en se connectant à des pages web à partir de nombreux terminaux comme les ordinateurs, les smart phones ou les téléviseurs. La prochaine étape rendra possible l'accès à des informations en rapport avec l'environnement physique à partir d'objets connectés, sensibles à l'environnement et communiquant par des puces intelligentes qui utilisent l'identification par radiofréquence (RFID), avec ou sans intervention humaine.

La liste des exemples de cette évolution des dispositifs interconnectés est sans fin: une voiture pourrait être capable de transmettre des informations sur ses différents sous-systèmes en vue d'un diagnostic et d'un entretien à distance grâce à des capteurs intégrés; un citoyen en déplacement pourrait recevoir des informations sur son smart phone à propos de la fermeture des portes et des rideaux chez lui ou même du contenu de son frigo, grâce à des capteurs installés à son domicile; une voiture pourrait contourner un éventuel embouteillage; un appareil personnel pourrait transmettre les dernières données sur la santé d'un patient éloigné à un système centralisé.

Les résultats de la consultation publique seront exploités lors de l'élaboration de la recommandation sur l'internet des objets. Cette recommandation fera suite à la communication de la Commission sur l'internet des objets, publiée en 2009 (voir IP/09/952) qui recensait 14 actions permettant à l'Europe de concevoir des technologies et des systèmes liés à l'internet des objets compatibles avec ses valeurs fondamentales, comme la protection de la vie privée et des données personnelles.

Liens utiles

La consultation

La communication sur l'internet des objets de 2009

Vidéos sur l'internet des objets:

L'identification par radiofréquence (RFID) et l'internet des objets:

Site web de la stratégie numérique

Site web de Mme Kroes

Mme Kroes sur Twitter

Contacts:

Ryan Heath (+32 2 296 17 16)

Linda Cain (+32 2 299 90 19)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website