Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne - Communiqué de presse

«En ces temps de crise, l'UE ne doit pas oublier les plus pauvres de la planète, a déclaré le Commissaire Piebalgs. L'UE confirme sa place de premier donateur d'aide dans le monde en 2011 

Bruxelles, le 4 avril 2012 – Avec 53 milliards d'euros d'aide au développement octroyée en 2011, l'Union européenne et ses 27 États membres demeurent le plus grand bailleur de fonds dans le monde, prodiguant plus de la moitié de l'aide publique mondiale, ainsi que le révèlent les données provisoires sur l'aide publique au développement (APD) publiées ce jour par l'OCDE. Dans un contexte de lourdes contraintes budgétaires, 16 États membres sont parvenus à accroître leur aide, trois d'entre eux figurant parmi les cinq principaux donateurs mondiaux et quatre ayant déjà atteint l'objectif consistant à consacrer 0,7 % de leur revenu national brut (RNB) à l'aide. L'aide publique au développement de l'UE a atteint 0,42 % de son RNB, dépassant ainsi les efforts consentis par les autres grands donateurs. Des efforts restent, néanmoins, nécessaires pour atteindre l'objectif convenu, à savoir consacrer 0,7 % du RNB de l'UE à l'horizon 2015.

M. Piebalgs a fait le commentaire suivant: «Malgré la crise, l'Europe réaffirme sa solidarité envers les plus pauvres de la planète. L'aide de l'UE a tiré des millions de personnes de la pauvreté et sauvé d'innombrables vies au cours des dix dernières années. L'aide au développement est à la fois un acte de solidarité et un investissement destiné à rendre le monde plus sûr et plus prospère. C'est pourquoi j'invite les États membres à réaffirmer leur engagement à porter à 0,7 % de leur RNB le niveau de l'aide publique au développement d'ici 2015.

Après une croissance de trois années consécutives, en dépit de la crise économique et financière, l'aide publique de l'UE a enregistré un recul de quelque 500 millions d'euros par rapport à 2010, passant de 0,44 % du RNB en 2010 à 0,42 % en 2011. C'est la conséquence de résultats mitigés dans les États membres.

  • Quatre États membres de l'Union (Suède, Danemark, Pays-Bas et Luxembourg) demeurent au-delà de l'objectif de 0,7 %, le Danemark, le Luxembourg et la Suède s'étant fixé pour but d'atteindre 1 % du RNB;

  • d'autres États membres, dont le Royaume-Uni, sont sur le point d'atteindre l'objectif de 0,7 % ou maintiennent des niveaux d'aide supérieurs à l'objectif de 2010, à savoir 0,51 % du RNB (Belgique, Finlande et Irlande). L'Allemagne et l'Italie ont considérablement accru leurs budgets d'aide en 2011;

  • à une exception près, tous les États membres qui ont adhéré à l'UE depuis 2004 ont, soit augmenté, soit maintenu leur niveau d'aide, Malte enregistrant la plus forte hausse dans l'UE, la Roumanie, la Lituanie et l'Estonie affichant elles aussi une forte progression à cet égard.

Contexte:

En 2005, les États membres de l'Union européenne avaient annoncé qu'ils porteraient l'aide publique au développement (APD) à 0,7 % du revenu national brut (RNB) d’ici 2015 et prévu un objectif intermédiaire de 0,56 % d'ici 2010. Ces objectifs généraux étaient basés sur des objectifs individuels de 0,7% du RNB consacré à l’APD pour l’UE-15 et 0,33 % du RNB pour les 12 États membres ayant adhéré à l’UE en 2004 et 2007. Aucun autre donateur ne s'est engagé à augmenter l’aide dans de telles proportions.

Les données présentées aujourd’hui proviennent de deux sources. Pour une majorité des États membres de l’UE, les informations sont fournies par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui collecte les données relatives à l’aide fournies par les membres de son comité d'aide au développement (CAD) ainsi que par d’autres pays lui communiquant des chiffres. Pour les autres États membres de l’UE, la Commission a rassemblé les informations en vue d'établir son rapport 2012 sur la responsabilité de l’UE en matière de financement du développement, qui sera présenté en juin 2012.

Pour de plus amples informations:

Voir aussi le MEMO/12/243

Site web de M. Andris Piebalgs, commissaire européen chargé du développement:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/piebalgs/index_fr.htm

Site web de la direction générale du développement et de la coopération EuropeAid:

http://ec.europa.eu/europeaid/index_fr.htm

Contacts:

Catherine Ray (+32 22969921)

Wojtek Talko (+32 22978551)

Graphique 1: APD de l'UE à l'échelle mondiale

Graphique 2: état d'avancement à l'horizon 2015

Tableau 1: niveaux d'APD en 2011 et projections à l'horizon 2015


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website