Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE IT

Commission européenne – Communiqué de presse

L’industrie en baisse de 1 %: Il faut rétablir la confiance pour relancer la production de l’UE

Bruxelles, le 19 janvier 2011 Les perspectives économiques de l’industrie de l’Union européenne se sont détériorées. Conformément au rapport de janvier 2012 publié aujourd’hui par la Commission européenne, la production manufacturière au cours des trois mois précédant novembre 2011 a certes été d’environ 1 % plus élevée qu’un an plus tôt, mais elle a été aussi de 1 % inférieure à celle enregistrée lors de la période de trois mois précédente. Elle reste environ à 13 % au-dessus du creux enregistré début 2009 mais est à quelque 9 % en-dessous de son dernier pic, atteint début 2008. Dans les secteurs des produits pharmaceutiques, des autres matériels de transport, des boissons et des denrées alimentaires, les records de production sont battus, mais la plupart des industries sont de nouveau en baisse, les reculs les plus marqués touchant les secteurs du textile, de l’ameublement, du cuir, de l’imprimerie et de l’informatique. S’agissant du secteur des services, et notamment du tourisme, les données récentes et les prévisions restent positives, mais les performances dépendront de la situation économique générale.

Après un premier redressement très rapide après la crise économique, la production manufacturière a stagné, et même reculé au cours de ces derniers mois. La confiance des entreprises s’est effritée, tout en se maintenant plus ou moins à son niveau moyen sur le long terme. Les prix élevés de l’énergie, l’assainissement budgétaire et les difficultés durables dans l’accès aux sources de financement continuent d’avoir une incidence négative sur la dynamique de la reprise. Les incertitudes quant à l’évolution de l’économie européenne dans le sillage de la crise de la dette de la zone euro ont découragé l’investissement et les entreprises ont ralenti leur production afin d’éviter l’accumulation des stocks. La production dans le secteur de la construction reste proche de son creux conjoncturel: la reprise limitée dans les travaux de génie civil (routes et ponts, etc.) a été compensée par la faiblesse persistante de l’activité dans la construction de logements.

Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne et commissaire chargé de l’industrie et de l’entrepreneuriat, a déclaré: «Ces chiffres sont certes décevants, mais ce qui me préoccupe le plus, c’est qu’ils pourraient être meilleurs. Nos données confirment le renforcement de la compétitivité industrielle de l’Europe, mais le manque de confiance freine les investissements des entreprises. Nous avons pu observer ces derniers jours des signes encourageants, notamment dans l’industrie des États-Unis. Si la confiance se rétablit dans l’industrie européenne et en particulier chez les millions de PME de ce secteur, nous aurons les capacités pour sortir en douceur de la crise. Ne passons pas à côté de cette opportunité!»

Le rapport intégral de janvier 2012

Indices de production de l’UE-27, 1993-2011 (tendance corrigée)

Sources: Eurostat

Les exportations extra-UE ont déjà retrouvé leur pic précédent et bien qu’elles aient stagné au cours de ces derniers mois, elles continuent à soutenir la demande dans l’industrie. La croissance du commerce intra-UE, de la demande intérieure et de la consommation privée demeure faible et hésitante, sous l’effet du ralentissement de la croissance de la production globale en Europe par rapport au reste du monde, et en particulier aux économies émergentes d’Asie.

Les données sur l’emploi dans l’industrie manufacturière au troisième trimestre de 2011 indiquent que le nombre de personnes occupées dans ce secteur est resté relativement stable. Les emplois manufacturiers ont chuté globalement d’environ 11 % par rapport à leur pic conjoncturel de 2008. Le taux de chômage, d’autre part, est resté stable en novembre à un niveau record, mais la situation est très variable selon les pays. Les perspectives d’emploi, en baisse, ne laissent guère entrevoir d’amélioration.

Les données communiquées par la Commission dans le rapport de janvier 2012, qui indiquent une baisse de 1 % de la production manufacturière, ne sont nullement en contradiction avec les données d’Eurostat, qui affichent un fléchissement de 0,1 % de la production industrielle. L’étude de la Commission européenne observe l’évolution sur trois mois de la production manufacturière alors qu’Eurostat observe l’évolution mensuelle dans l’industrie, laquelle englobe également le secteur énergétique, en plus du secteur manufacturier. L’approche de la Commission contribue à limiter quelque peu les fluctuations mensuelles dans l’analyse.

Contacts:

Carlo Corazza +32 22 95 17 52

Sara Tironi +32 22 99 04 03


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website