Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne – Communiqué de presse

L’UE et le Viêt Nam se rapprochent de l’ouverture de négociations commerciales

Phnom Penh, Cambodge, le 31 mars 2012 – Karel De Gucht, commissaire européen au commerce, et Vu Huy Hoang, ministre vietnamien de l’industrie et du commerce, ont conclu les travaux préparatoires en vue d’entamer des négociations concernant un accord de libre-échange (ALE) bilatéral. Lors d’une rencontre organisée en marge de la 11e réunion des ministres de l’économie UE‑ANASE à Phnom Penh, ils ont finalisé un document préparatoire couvrant les sujets à aborder lors des futures négociations commerciales. L’achèvement de ces travaux préparatoires constitue une étape importante vers l’ouverture des négociations commerciales avec le Viêt Nam, car ils en définissent le cadre.

«La décision qui a été prise aujourd’hui témoigne de la volonté clairement exprimée d’approfondir les relations commerciales entre l’UE et le Viêt Nam et d’améliorer le climat commercial pour leurs entreprises respectives. Les économies de l’UE et du Viêt Nam sont complémentaires et ont beaucoup à gagner d’une coopération encore plus étroite. En intensifiant nos relations commerciales, nous offrirons de nouvelles possibilités aux importateurs, aux exportateurs et aux consommateurs, et nous contribuerons également à générer de la croissance dans les deux économies», a déclaré le commissaire De Gucht. «L’UE est fermement décidée à s’engager davantage dans les économies émergentes et dynamiques de l’Asie afin de stimuler le commerce et la croissance.»

Les deux parties ont défini d’ambitieux objectifs dans les domaines qui seront couverts par les négociations à venir en vue d’un accord de libre échange. Ces domaines, très divers, comprennent notamment la suppression des droits à l’importation, les échanges de services, les barrières non tarifaires au commerce (telles que les entraves techniques ou les réglementations en matière de denrées alimentaires) et les aspects commerciaux des règles relatives à la propriété intellectuelle et à la concurrence.

Les travaux préparatoires permettent aux deux parties de s’assurer qu’elles entament la phase de négociation avec les mêmes objectifs. L’UE a mené des travaux préparatoires semblables, connus sous le nom de «scoping», avec d’autres pays. Ces travaux se sont révélés utiles aux négociations qui les ont suivis, étant donné que les paramètres de base étaient ainsi définis dès le départ.

À présent, la Commission va consulter les États membres avant que l’UE et le Viêt Nam n’entament les négociations.

Le Viêt Nam deviendrait le troisième partenaire de l’UE parmi les pays de l’ANASE, après Singapour et la Malaisie, avec qui l’Union a entamé des négociations en vue de conclure un accord de libre-échange.

Contexte

Le Viêt Nam est l’un des 10 pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud‑Est (ANASE). Les pays de l’ANASE, pris dans leur ensemble, constituent le troisième partenaire commercial de l’UE hors d’Europe. La valeur annuelle des échanges bilatéraux de marchandises et de services s’élève à quelque 175 milliards d’euros.

Après que les négociations relatives à un ALE entre l’UE et un groupe de pays de l’ANASE ont été interrompues, les États membres de l’UE ont, en décembre 2009, donné leur feu vert à la Commission pour poursuivre les négociations en vue de conclure un ALE sur une base bilatérale avec certains pays de l’ANASE, en commençant par Singapour en mars 2010, suivi par la Malaisie en octobre 2010. Toutefois, l’UE ne perd pas de vue le but ultime: conclure un accord régional au niveau de l’ANASE.

En 2011, la valeur des échanges de marchandises entre l’UE et le Viêt Nam dépassait les 18 milliards d’euros, dont près de 13 milliards en exportations vietnamiennes vers l’UE, représentant un excédent commercial de 7,6 milliards d’euros en faveur du Viêt Nam. Les principaux articles d’exportation de ce pays comprenaient les articles chaussants, les textiles et l’habillement, le café, les fruits de mer, les articles en cuir et le mobilier, tandis que les exportations de l’UE étaient constituées de produits de haute technologie, notamment des machines et des équipements électriques, des avions, des véhicules, des produits pharmaceutiques, du fer et de l’acier.

Le Viêt Nam est le cinquième partenaire commercial de l’UE au sein de l’ANASE (et le 35e si on considère l’ensemble des échanges commerciaux de l’UE). De l’autre côté, l’UE est le troisième partenaire commercial du Viêt Nam (après la Chine et les États-Unis).

L’Union européenne est l’un des principaux investisseurs au Viêt Nam (pour un montant de près de 1,767 milliard d’USD, ce qui représente plus de 12 % des IDE engagés au Viêt Nam en 2011, d’après des sources vietnamiennes).

L’Union européenne et le Viêt Nam ont paraphé un accord de partenariat et de coopération en 2010, première étape dans l’établissement de liens économiques et politiques plus étroits entre les deux parties.

Personnes de contact:

John Clancy (+32 2 295 37 73)

Florian Schubert (+32 2 299 13 62)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website