Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

La Commission européenne s’associe aux opérations de premiers secours portés aux victimes des explosions de Brazzaville

Commission Européenne - IP/12/223   08/03/2012

Autres langues disponibles: EN DE BG

Commission européenne - Communiqué de presse

La Commission européenne s’associe aux opérations de premiers secours portés aux victimes des explosions de Brazzaville

Bruxelles, le 8 mars 2012 – La Commission européenne a réagi rapidement après l’accident qui a coûté la vie à près de 200 personnes et en a blessé plus de 1 500 à Brazzaville, la capitale de la République du Congo. Au lendemain des premières explosions survenues dans des dépôts de munitions, qui ont également été les plus meurtrières, Kristalina Georgieva, la commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises, a visité la zone sinistrée. Elle s’est rendue dans un hôpital où sont soignées les victimes des explosions et a parlé des besoins et des problèmes rencontrés avec les ministres de la santé et de l’intérieur.

«Mes pensées vont aux habitants de Brazzaville, en particulier à ceux qui ont enduré la perte d'êtres chers. Ce drame nous rappelle une fois de plus combien nous vivons dans un monde fragile, où les catastrophes surviennent trop souvent sans prévenir et nous écrasent», a déclaré la commissaire.

Afin de mieux faire face à l’urgence de la situation, la Commission débloquera 200 000 € en faveur de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge (IFRC).

«Notre contribution permettra de prodiguer des soins de santé d’urgence et des abris ainsi que de déblayer la zone soufflée par les explosions. Les experts humanitaires de la Commission continuent d’examiner les besoins sur le terrain et d’assurer la coordination avec nos partenaires humanitaires, qui sont à pied d'œuvre à Brazzaville», a expliqué la commissaire.

Le centre de suivi et d’information de la Commission a été en contact étroit avec les experts humanitaires de la Commission à Kinshasa et la délégation de l’UE à Brazzaville afin de recueillir des informations et de recenser les besoins les plus urgents. Si le mécanisme de protection civile de l’UE est activé par les autorités nationales, la Commission pourra coordonner et cofinancer la fourniture d’aide émanant des États membres de l’UE et offrir à la République du Congo son savoir‑faire dans le domaine de la protection civile.

Contexte

Le mécanisme de protection civile de l’UE

Le mécanisme de protection civile de l’UE, auquel participent 32 États européens (UE-27 plus la Croatie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège), facilite la coopération dans le domaine de la réaction aux catastrophes. Les pays participants mettent en commun les ressources qui peuvent être mises à la disposition des pays sinistrés dans le monde entier. Une fois déclenché, le mécanisme coordonne les interventions d’aide, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne. La Commission européenne assure sa gestion par l’intermédiaire du Centre de suivi et d’information (MIC).

Depuis sa création en 2001, le mécanisme a été activé lors de catastrophes survenues dans les États membres (comme les incendies de forêts au Portugal, l’explosion sur une base navale chypriote en 2011 ainsi que les inondations et que les conditions hivernales extrêmes dans les Balkans en 2012). Il a aussi été activé au niveau mondial, notamment après les séismes en Haïti, au Chili et au Japon.

Pour de plus amples informations

Site web de la commissaire Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_en.htm

Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Personnes de contact:

David Sharrock (+32 22968909)

Irina Novakova (+32 22957517)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site