Navigation path

Left navigation

Additional tools

République démocratique du Congo: la commissaire Georgieva annonce une augmentation de l'aide humanitaire en faveur des victimes de la «crise oubliée»

European Commission - IP/12/215   05/03/2012

Other available languages: EN DE BG

Commission européenne - Communiqué de presse

République démocratique du Congo: la commissaire Georgieva annonce une augmentation de l'aide humanitaire en faveur des victimes de la «crise oubliée»

Bruxelles, le 5 mars 2012 – Mme Kristalina Georgieva, membre de la Commission responsable de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, a annoncé ce jour, à son arrivée à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC), une augmentation de l'aide en faveur des centaines de milliers de personnes en situation critique dans ce pays.

Cette année, la Commission européenne fournira une aide humanitaire d'un montant de 59 millions € au deuxième plus grand pays d'Afrique. La Commission européenne soutient aussi les perspectives de développement de la République démocratique du Congo - le 10e Fonds européen de développement a alloué à ce pays un montant d'environ 584 millions € entre 2008 et 2013.

La commissaire Georgieva a déclaré: «Des millions de personnes, en RDC, traversent l'une des crises les plus longues au monde. Le déplacement de populations à grande échelle constitue un problème non résolu depuis près de 20 ans. Le pays est aux prises avec d'énormes difficultés. C'est la raison pour laquelle nous augmentons notre aide en faveur de la RDC de dix pour cent par rapport à l'année dernière.»

On compte 1,7 million de personnes déplacées à l'intérieur du pays et 426 000 réfugiés congolais dans les pays voisins. Les chiffres permettent de mieux comprendre l'impact considérable du conflit: chaque citoyen a, en moyenne, été contraint de quitter son territoire d'origine à trois reprises durant sa vie. «Les besoins humanitaires sont énormes. Nous devons empêcher que le pays tout entier sombre dans une crise oubliée frappant 66 millions de personnes», a déclaré la commissaire.

Des conflits sont en cours dans trois des onze provinces du pays: le Nord et le Sud Kivu ainsi que la Province orientale, où la Commission européenne finance des projets d'aide. La commissaire Georgieva visitera les deux provinces du Kivu, où, en un seul mois, cette année, plus de 120 000 personnes ont été forcées de fuir la reprise des combats.

La commissaire Georgieva rencontrera aujourd'hui à Kinshasa les organisations humanitaires partenaires et la mission des Nations unies pour la stabilisation. Dans les prochains jours, elle se rendra à Goma, où elle découvrira des projets financés par la Commission européenne.

Elle conclura sa visite lors de la Journée internationale de la femme à l'hôpital de Panzi, financé par la Commission et spécialisé dans le traitement des personnes ayant subi des sévices sexuels. «Je suis particulièrement heureuse de passer cette journée du 8 mars avec les femmes de la RDC. Leur aptitude à faire face aux conflits, à la pauvreté, au déplacement et aux sévices sexuels est une leçon de dignité humaine», a déclaré la commissaire Georgieva.

Dans un pays confronté à de multiples crises complexes et prolongées, il est particulièrement difficile de relier l'aide humanitaire au redressement et au développement. C'est la raison pour laquelle la Commission européenne garde une vision à long terme de son aide humanitaire en RDC.

Depuis 2005, la Commission a fourni une aide humanitaire de 367 millions € à la RDC, ce qui fait d'elle le premier fournisseur d'aide à cet endroit du monde. Elle dispose de quatre bureaux à Kinshasa, Bunia, Bukavu et Goma.

Contexte

La RDC occupe actuellement le dernier rang de l'indicateur de développement humain (IDH 2011) en termes d'espérance de vie, d'éducation et de niveaux de vie.

L'accès aux personnes dans le besoin constitue souvent un défi pour des motifs de sécurité ou de logistique. Pour acheminer l'aide humanitaire vers les zones reculées, la Commission européenne exploite un service aérien humanitaire (ECHO Flight). Trois des quatre avions ECHO Flight sont basés en RDC, où certaines zones ne peuvent être atteintes qu'à pied ou par voie aérienne. En 2011, la Commission a consacré un montant total de 10 millions € à ECHO Flight. Ce service a transporté 18 826 passagers et 378 tonnes de fret humanitaire à l'appui de 200 projets en RDC.

Pour de plus amples informations

MEMO/12/155 - The European Commission's humanitarian work in the Democratic Republic of the Congo

Site web de la commissaire Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_en.htm

Aide humanitaire de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Personnes de contact :

David Sharrock (+32 22968909)

Irina Novakova (+32 22957517)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website