Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE SL RO

Commission européenne - Communiqué de presse

UE-Maroc: l’approbation de l’accord sur l’agriculture apparaît comme un gage de crédibilité

Strasbourg, le 17 février 2012 – La Commission européenne salue le vote positif du Parlement européen concernant l’accord agricole avec le Maroc. Le commissaire responsable de l’agriculture et du développement rural, Dacian Cioloș, le commissaire responsable de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage, Štefan Füle, et la haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, Catherine Ashton, ont exprimé leur satisfaction après l’approbation de l’accord, jeudi, lors de la séance plénière à Strasbourg.

«Comme je l’ai déclaré lors du débat en plénière, il s’agit d’un accord important, non seulement sur le plan économique mais aussi sur le plan politique. Cet accord est équilibré et offre de nouveaux débouchés aux producteurs européens. Il pose les jalons d’un véritable renforcement de nos relations avec le Maroc. Nous pourrons à présent discuter d’un futur accord bilatéral sur les indications géographiques et ouvrir notamment des négociations allant dans ce sens», a déclaré le commissaire Cioloș.

«Cet accord est particulièrement important compte tenu de l’évolution de notre voisinage méridional, car il favorisera une intensification des échanges et créera des emplois», a déclaré le commissaire Füle après que les députés eurent approuvé, en plénière à Strasbourg par 369 voix, l’accord UE-Maroc sur les mesures de libéralisation réciproques en matière de produits agricoles et de produits de la pêche.

«L’accord approuvé est dans la droite ligne de notre nouvelle approche et indique clairement au Maroc et aux autres pays du voisinage méridional combien nous sommes déterminés à développer des relations concrètes qui auront un impact positif marqué sur les citoyens du Maroc et de l’UE», a déclaré le commissaire Füle, en rappelant que la nouvelle politique européenne de voisinage (PEV) consiste à soutenir les réformes dans les pays partenaires, conformément au principe selon lequel les pays allant plus loin et plus vite dans leurs réformes pourront compter sur un soutien plus important de la part de l’UE («more for more»).

Et d’ajouter: «Le vote d’aujourd’hui rend aussi plus crédibles nos efforts visant à établir un partenariat étroit avec nos voisins, notamment par l’application du principe de responsabilité réciproque et du principe “more for more”.» Dans sa déclaration finale au terme du débat en plénière d'hier, le commissaire Füle s'est félicité de la coopération étroite et positive avec les parlementaires sur cette question et a rappelé qu’en décembre dernier, le Parlement européen avait soutenu la nouvelle approche de la PEV, notamment la perspective d’une intégration économique progressive des pays voisins dans le marché intérieur de l'UE. «L’accord avec le Maroc est un des éléments constitutifs de ce projet et son adoption envoie un signal très positif et encourageant à l’ensemble de nos partenaires orientaux et méridionaux de la PEV», a-t-il déclaré, avant de souligner que la Commission entend respecter les engagements pris vis-à-vis du Parlement européen en s’attaquant aux problèmes soulevés dans la résolution adoptée aujourd’hui.

Pour sa part, Catherine Ashton a déclaré après le vote: «Je me réjouis de ce vote et j’aimerais féliciter le Parlement pour le débat soutenu qu’il a mené sur cette question. L’UE a prouvé aujourd’hui qu’elle est prête à approfondir sa relation avec le Maroc de manière concrète et pratique. Cet accord sera bon pour les échanges et bon pour l’emploi. Il profitera aux citoyens tant de l’Union européenne que du Maroc. Le vote rappelle aussi avec force à nos partenaires du voisinage méridional que nous sommes déterminés à tenir nos promesses et à les soutenir dans leurs efforts de réforme. Je suis persuadée que nous ne sommes qu’au début d’une nouvelle ère dans les relations entre l'UE et le Maroc.»

Lors de sa récente visite à Rabat (le 19 janvier), le commissaire Füle s’est entretenu de l’accord agricole avec ses partenaires marocains et a aussi encouragé le nouveau gouvernement dans ses efforts de réforme. Le Maroc est un partenaire important pour l'UE. Un statut avancé pour le pays a été conclu en 2008 et l’entrée en vigueur de l’accord agricole donnera un fondement à ce statut avancé. Il offrira de nouvelles possibilités d’investissement aux entreprises de l’UE et permettra de créer des emplois au Maroc, dissuadant ainsi la population de partir à l’étranger à la recherche de conditions de vie plus favorables. Compte tenu des événements que connaît actuellement le sud de la Méditerranée, la Commission européenne estime qu’il est important que l’accord avec le Maroc sur la libéralisation accrue des produits agricoles, des produits agricoles transformés et des produits de la pêche entre en vigueur au plus vite.

Personnes de contact:

Peter Stano (+ 32 22957484)

Roger Waite (+ 32 22961404)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website