Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 21 décembre 2012

L’UE renouvelle son soutien aux réformes en Bosnie‑Herzégovine

L’UE investira 84,8 millions € en Bosnie-Herzégovine afin de soutenir les réformes nécessaires pour aider le pays à progresser sur la voie de l'intégration européenne. Ces fonds permettront notamment d’accroître l’efficacité de l’appareil judiciaire, de renforcer les parlements nationaux, d’améliorer le secteur des transports et de favoriser l’inclusion des groupes vulnérables, en particulier les réfugiés et les personnes déplacées à l’intérieur du pays. Ils contribueront aussi à renforcer la lutte des services répressifs contre la criminalité organisée, le terrorisme et la corruption et à aider la Bosnie-Herzégovine à s'aligner sur les lois et les normes de l'UE.

«L’UE continue de montrer son attachement à la perspective européenne de la Bosnie‑Herzégovine. Il est à présent crucial que les autorités nationales mettent en place un mécanisme de coordination efficace destiné à tirer le meilleur parti du soutien de l’UE, pour le bien des citoyens du pays» a souligné Štefan Füle, commissaire chargé de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage.

Ce financement s’inscrit dans le programme annuel 2012 qui relève de l'instrument d'aide de préadhésion (IAP). Entre 2007 et 2011, l’UE a déjà dégagé 439 millions € en faveur de la Bosnie-Herzégovine dans le cadre de l’aide de préadhésion.

Les fonds alloués au titre de l’IAP le sont sur la base des besoins réels des pays pour mettre en œuvre les réformes indispensables à leur adhésion à l’UE (réformes politiques, notamment la réforme du système judiciaire, les droits de l’homme, etc.; développement économique, social et territorial en vue d’assurer une croissance intelligente, durable et inclusive; capacité d’assumer les obligations qui découlent de l’adhésion et alignement sur l’acquis de l’UE; intégration régionale et coopération transfrontière). Ces ressources permettent aux pays qui ambitionnent de rejoindre l’UE de mener à bien les réformes nécessaires et de se préparer à appliquer les normes et les politiques européennes.

Contexte

Depuis 2007, les pays souhaitant adhérer à l'UE bénéficient d'aides et de fonds européens ciblés par l'entremise unique de l'instrument d'aide de préadhésion (IAP). Pour la période 2007-2013, ces fonds de préadhésion s’élèvent au total à 11,5 milliards €. L'IAP comprend cinq volets:

volet I: aide à la transition et renforcement des institutions,

volet II: coopération transfrontalière,

volet III: développement régional,

volet IV: développement des ressources humaines,

volet V: développement rural.

La mise en œuvre de l'aide de préadhésion apportée par l'UE dans le cadre du programme IAP commence par la définition des enveloppes financières indicatives que la Commission envisage d'accorder. Viennent ensuite l’adoption des stratégies basées sur les besoins spécifiques des pays et l’établissement des priorités de l’aide financière de l’UE pour la période 2011-2013. L'étape suivante consiste en l'élaboration, en concertation avec les bénéficiaires, des programmes fixant le cadre de l'enveloppe financière annuelle. Enfin, les programmes sont mis en œuvre au moyen de projets spécifiques réalisés au niveau du pays ou de la région.

Pour plus d’informations:

Fiche pays: relations avec l'UE.

Contacts:

Peter Stano (+32 22957484)

Anca Paduraru (+32 22966430)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site