Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 20 décembre 2012

Renforcement de l’aide aux Syriens réfugiés dans les pays voisins

La Commission européenne a adopté ce jour la deuxième mesure spéciale en faveur des réfugiés syriens afin de renforcer sa capacité à répondre aux besoins des Syriens, de plus en plus nombreux, qui ont fui au Liban et en Jordanie. La mesure spéciale, dotée d'un budget de près de 21 millions €, viendra compléter l'aide humanitaire déjà dispensée. Elle contribuera à faire face aux besoins à moyen et à long terme des réfugiés et de leurs communautés d’accueil dans les régions du Liban et de la Jordanie les plus touchées par l’afflux de réfugiés.

«L’UE soutient la population syrienne depuis le début des troubles civils. La décision adoptée ce jour permettra d'apporter une aide supplémentaire aux familles qui fuient les violences en Syrie et aux communautés qui les accueillent et aidera ainsi les enfants et les jeunes à garder l'espoir et la volonté de bâtir un avenir meilleur», a déclaré M. Štefan Füle, commissaire chargé de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage.

Les actions prévues dans le cadre de cette mesure spéciale viseront principalement à rendre l’enseignement de base et les services connexes accessibles aux enfants des réfugiés, ainsi qu’à ceux de leurs communautés d'accueil, et à fournir une aide psychosociale et des services à l'enfance. Le programme permettra aussi de fournir une aide à un groupe plus large de bénéficiaires grâce à la formation professionnelle et au développement des moyens de subsistance (par exemple, en proposant des formations et en accordant des subventions au lancement de petites entreprises aux femmes victimes ou menacées de violences sexuelles au Liban). Les enfants et les jeunes, de même que d'autres groupes vulnérables, bénéficieront d'une attention particulière.

Mme Kristalina Georgieva, commissaire chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, a rappelé le rôle important que jouent les pays voisins dans l’aide aux réfugiés syriens: «Je reviens du Liban et de Jordanie où j'ai pu constater de visu l’afflux croissant de réfugiés syriens, qui sont maintenant plus d'un demi-million. À moins que le conflit ne cesse, il ne fait aucun doute que leur nombre doublera dans les prochains mois. Je souhaite remercier les gouvernements et les populations des pays voisins de la Syrie pour la générosité dont ils font preuve. Je leur demande avec insistance de laisser leurs frontières ouvertes en ces temps de crise. Nous pouvons et devons faire davantage pour venir en aide à ces victimes innocentes de la violence et nous ne nous déroberons pas. J’en appelle à la générosité de tout un chacun en ces moments difficiles.»

Après plus de 20 mois de troubles civils et de violences croissantes, plus de 400 000 Syriens ont trouvé refuge dans les pays voisins et ce nombre ne fait que croître. Près de 60 % d’entre eux, dont plus de la moitié a moins de 18 ans, ont fui vers la Jordanie et le Liban. La grande majorité des réfugiés est hébergée dans des communautés d'accueil, bien que les Syriens ayant fui vers la Jordanie soient de plus en plus nombreux à vivre dans des camps. Le nombre de réfugiés ne cessant d'augmenter, les ressources des communautés d'accueil, déjà limitées, sont tendues et leurs infrastructures, soumises à rude épreuve. En s'adressant également aux populations locales, la mesure spéciale de l'UE vise à prévenir des sources de tension potentielles entre les réfugiés et leurs communautés d’accueil.

Face à la détérioration de la situation sur le terrain, l’UE reste déterminée à aider la population syrienne au mieux de ses capacités. La mesure spéciale, dotée d’un budget total de 20,85 millions €, est financée par l'instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP).

Le budget total sera réparti comme suit: 10 millions € pour le Liban et 10,85 millions € pour la Jordanie.

Contexte

Au Liban, l'objectif général de la mesure est d'atténuer l'incidence de la crise syrienne sur le pays. L’action cherchera plus précisément à répondre aux besoins à moyen et à long terme tant des communautés d'accueil que des réfugiés syriens vivant dans les zones à forte concentration de réfugiés syriens. À cette fin, l’UE continuera à coopérer étroitement avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), ainsi qu’avec des partenaires de mise en œuvre locaux afin d'aider les enfants des régions cibles à accéder à un enseignement de qualité de même qu'à d'autres services.

Les institutions libanaises concernées, de même que les communautés locales, verront aussi leur capacité à faire face à l'afflux de réfugiés renforcée et des projets ayant un impact réel seront soutenus afin de permettre de répondre efficacement aux besoins à moyen et à long terme des réfugiés et de leurs communautés d'accueil.

La mesure porte à 41,5 millions € les fonds alloués par l’UE au Liban pour faire face aux besoins des réfugiés syriens et de leurs communautés d’accueil.

De plus, cette nouvelle enveloppe de 10 millions € contribue de manière concrète à la réalisation des priorités recensées dans le plan présenté par le gouvernement le 3 décembre 2012 pour faire face à la crise syrienne.

L’UE est en train de préparer, avec le gouvernement et les agences des Nations unies, une nouvelle contribution en faveur du Liban qui sera présentée au début de 2013. Cette enveloppe supplémentaire permettra de répondre aux besoins recensés tant par le gouvernement libanais que par les Nations unies dans le plan régional qu’elles ont adopté à Genève le 19 décembre 2012.

En Jordanie, l’objectif général sera de donner aux enfants syriens vulnérables et aux enfants des communautés d'accueil l'accès à l'enseignement scolaire gratuit et à d’autres services de tutorat et de développement des compétences. Les activités seront également menées avec des organisations des Nations unies actives dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnelle afin de permettre aux enfants en âge scolaire et aux jeunes vulnérables d’accéder à l’enseignement ou à d'autres activités d'apprentissage au niveau des communautés d'accueil ou dans les camps. Les jeunes et les femmes se verront proposer des offres de formation qui leur donneront de meilleures chances de s'intégrer ou de se réintégrer à l'avenir dans l'activité économique et sociale. Les services offerts s’adresseront aussi aux communautés d’accueil, ce qui permettra de prévenir les risques de tension au niveau local et d’alléger les contraintes qui pèsent sur les ressources et les infrastructures nationales et locales.

Toutes les actions relevant de la mesure spéciale seront mises en œuvre en étroite coordination avec l'aide humanitaire dispensée par l'UE, de manière à établir un lien entre l'aide d'urgence, la réhabilitation et le développement et à éviter tout chevauchement avec l’aide humanitaire ou avec les contributions d’autres donateurs visant à faire face à d’autres priorités urgentes.

Pour plus d’informations

Relations entre l'UE et la Syrie:

http://ec.europa.eu/europeaid/where/neighbourhood/country-cooperation/syria/syria_fr.htm

Politique européenne de voisinage (PEV):

http://ec.europa.eu/world/enp/index_fr.htm

Contacts:

Peter Stano (+32 2 295 74 84)

Anca Paduraru (+32 2 296 64 30)

David Sharrock (+32 2 296 89 09)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website