Navigation path

Left navigation

Additional tools

L’UE et Singapour aboutissent à un accord commercial décisif

European Commission - IP/12/1380   16/12/2012

Other available languages: EN DE

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 16 décembre 2012

L’UE et Singapour aboutissent à un accord commercial décisif

Le commissaire européen au commerce, Karel De Gucht, et le ministre du commerce et de l’industrie de Singapour, Lim Hng Kiang, ont clôturé aujourd’hui à Singapour les dernières négociations en vue de la conclusion d’un accord de libre-échange (ALE) entre l’Union européenne et Singapour. L’accord dégagé aujourd’hui est l’un des plus vastes que l’UE ait jamais négocié et il ouvrira de nouvelles possibilités de collaboration commerciale aux entreprises européennes et singapouriennes. Le marché en pleine croissance de Singapour présente un potentiel d’exportation pour les entreprises de l’UE dans les domaines de l’industrie, de l’agriculture et des services. Après l’entrée en vigueur de l’ALE avec la Corée en juillet 2011, l’ALE avec Singapour sera le deuxième accord ambitieux que l’UE conclura avec un partenaire commercial asiatique clé.

«Singapour est un marché dynamique pour les entreprises de l’UE et constitue un centre d’affaires crucial en Asie du Sud-Est. Cet accord est essentiel pour donner accès à cette région et peut être un moteur de croissance pour les exportateurs de l’UE», a déclaré Karel De Gucht, commissaire européen au commerce. «Cet accord avec Singapour, après celui conclu avec la Corée du Sud, assoit la présence de l’UE en Asie. Mais nous ne comptons pas en rester là – j’espère que nous ouvrirons ainsi la voie à la négociation d’ALE avec d’autres pays de la région de l’ANASE.»

Cet accord de libre‑échange créera de nouvelles possibilités dans de nombreux secteurs de services, par exemple dans le secteur des services banquiers et financiers, ainsi que dans les marchés publics. Il réduira également la charge des formalités administratives et les essais doubles qui compliquent la tâche aux entreprises. Il facilitera l'accès des produits industriels et agricoles sur un marché d’exportation important grâce à une reconnaissance améliorée de standards de l'UE. Par exemple, Singapour acceptera d’importer des véhicules fabriqués en Europe sur la base des normes et agréments techniques et de sécurité de l’UE.

En outre, cet accord est une première en ce qui concerne la promotion de la «croissance verte» et a été spécifiquement élaboré pour être en phase avec la «Stratégie 2020» de l’UE en faveur d’une économie compétitive. Il permettra de stimuler le commerce et les investissements dans les technologies environnementales et les énergies renouvelables ainsi que de promouvoir les marchés publics «verts».

L’UE et Singapour vont maintenant soumettre l’accord à leurs autorités politiques respectives pour approbation et envisageront de signer le projet d’accord au printemps 2013.

Les parties vont poursuivre leurs discussions sur la protection des investissements. Celles‑ci ont démarré après les négociations commerciales et s’appuient sur la nouvelle compétence de l’UE conformément au traité de Lisbonne.

Contexte

Les négociations au sujet d’un accord de libre‑échange entre l’UE et Singapour ont débuté en mars 2010.

L’ALE avec Singapour sera le premier accord conclu entre l’UE et l’un des dix membres de l’Association des nations du Sud‑Est asiatique (ANASE). Des négociations concernant un ALE avec la Malaisie et le Viêt Nam sont déjà en cours, alors que des discussions préparatoires se poursuivent avec d’autres membres de l’ANASE. L’UE considère que les ALE avec des États individuels de l’ANASE constituent des tremplins vers un accord interrégional, qui demeure l’objectif à long terme.

Échanges commerciaux entre l’UE et Singapour

Singapour est le 13e partenaire commercial de l’UE sur le plan mondial (commerce de marchandises) ainsi que son premier partenaire commercial au sein de l’Association des nations de l’Asie du Sud‑Est (ANASE). Le commerce de marchandises et de services entre l’UE et Singapour a augmenté de quelque 40 % entre 2009 et 2011.

La balance commerciale de l’UE avec Singapour est positive pour ce qui est des marchandises et des services.

Singapour est l’une des principales destinations des investissements européens en Asie. Il s’agit également du deuxième investisseur asiatique dans l’UE (après le Japon). En 2010, après avoir connu une expansion rapide au cours des dernières années, le stock existant d’investissements bilatéraux entre l’UE et Singapour a atteint 190 milliards d’euros.

Informations complémentaires

MEMO/12/993

Échanges commerciaux entre l’UE et Singapour

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/countries/singapore/

Échanges commerciaux entre l’UE et l’ANASE

http://ec.europa.eu/trade/creating-opportunities/bilateral-relations/regions/asean/

Europe 2020

http://ec.europa.eu/europe2020/europe-2020-in-a-nutshell/priorities/index_fr.htm

Contacts:

Helene Banner (+32 2 295 24 07)

John Clancy (+32 2 295 37 73)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website