Navigation path

Left navigation

Additional tools

Un million six cent mille euros issus du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation pour aider 1 138 travailleurs du bâtiment espagnols

European Commission - IP/12/137   15/02/2012

Other available languages: EN DE ES

Commission européenne - Communiqué de presse

Un million six cent mille euros issus du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation pour aider 1 138 travailleurs du bâtiment espagnols

Bruxelles, le 15 février 2012 – La Commission européenne a proposé aujourd'hui d’accorder à l'Espagne 1,6 million d’euros au titre du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) afin d'aider 1 138 travailleurs licenciés du secteur du bâtiment à retrouver un emploi. Ce montant, sollicité par les autorités espagnoles, permettra d'aider les anciens travailleurs de 513 entreprises, des PME pour la plupart. La proposition est maintenant transmise pour approbation au Parlement européen et au Conseil des ministres.

«En Europe, et en particulier en Espagne, le secteur de la construction s’est effondré et ses travailleurs sont confrontés à d'énormes difficultés dans la recherche d'un nouvel emploi», a déclaré László Andor, commissaire européen à l'emploi, aux affaires sociales et à l'inclusion. Et d’ajouter: «J’ai bon espoir que le FEM accroitra les chances des travailleurs espagnols à trouver un nouvel emploi».

La demande déposée par l’Espagne concerne 1 138 licenciements intervenus dans 513 petites et moyennes entreprises du secteur de la construction de bâtiments dans la région de la Communauté de Valence. Ces licenciements sont une conséquence de la crise économique et financière, qui a entraîné une baisse considérable de la demande de construction ou de rénovation de maisons dans la région, où le secteur du bâtiment est un important employeur.

L'aide du FEM bénéficiera aux 1 138 travailleurs licenciés, notamment en leur fournissant des conseils et des orientations personnalisés, un bilan de compétences et un reclassement, un tutorat, une formation générale et une reconversion, une formation professionnelle individuelle, une action et un soutien en faveur de la création d’entreprise, une incitation à la participation et une contribution aux frais de déplacement.

Le coût total du dispositif est estimé à 2,5 millions d’euros, que l'Union européenne est invitée à financer à hauteur de 1,6 million d’euros via le FEM.

Contexte

Les données disponibles confirment le net essoufflement du secteur de la construction, en baisse dans l’Union pendant sept trimestres consécutifs (du premier trimestre 2009 au troisième trimestre 2010), principalement du fait de la diminution des investissements privés dans le secteur résidentiel. En 2010, les licenciements dans le secteur de la construction ont représenté 28,18 % du nombre total de licenciements dans la Communauté de Valence, contre seulement 6,3 % en 2007.

La situation de l’emploi dans la zone concernée semble particulièrement fragile en raison des effets de la crise sur d’autres secteurs tels que ceux de l'ameublement, de la chaussure, du textile, de la céramique et du jouet qui, en d'autres circonstances, auraient pu constituer des secteurs refuges pour la reconversion d’anciens travailleurs du bâtiment. Le soutien du FEM est donc d’autant plus important qu’il permet à ces travailleurs d’explorer de nouvelles possibilités.

Depuis la mise en service du Fonds, 97 demandes ont été introduites pour un montant total d’environ 451,4 millions d’euros et au bénéfice de près de 89 000 travailleurs. Les demandes émanent d’un nombre croissant de secteurs et d’États membres.

Le FEM, proposé au départ par M. Barroso pour aider les personnes ayant perdu leur emploi en raison des effets de la mondialisation, a été créé à la fin de l’année 2006. En juin 2009, le règlement régissant le FEM a été révisé afin de renforcer le rôle de ce fonds en tant qu’instrument d'intervention rapide dans la réponse européenne à la crise économique et financière. La version révisée de ce règlement, entrée en vigueur le 2 juillet 2009, s’applique à toutes les demandes reçues depuis le 1er mai 2009.

La demande de l'Espagne relève d’une dérogation du FEM liée à la crise, qui a cessé d’être applicable le 1er janvier 2012.

En mettant à profit les enseignements tirés du FEM depuis 2007 et la valeur ajoutée que ce dernier représente pour les travailleurs bénéficiaires et les régions touchées, la Commission a proposé de maintenir le fonds dans le prochain cadre pluriannuel, tout en améliorant son fonctionnement.

Informations complémentaires

Site Web du FEM

Reportages vidéo (VNR):

L’Europe lutte contre la crise: le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation redynamisé

Relever le défi de la mondialisation – Le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation

Pour recevoir gratuitement le bulletin d’information électronique de la Commission européenne sur l’emploi, les affaires sociales et l’égalité des chances, inscrivez-vous sur: http://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=371&langId=fr

Contact:

Cristina Arigho (+32 2 298 53 99)

Nadège Defrere (+32 2 296 45 44)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website