Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE BG

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 10 décembre 2012

L’UE augmente son aide en faveur de la Syrie pour répondre à des besoins humanitaires croissants

La Commission européenne va fournir une aide humanitaire supplémentaire de 30 millions € aux personnes touchées par la crise syrienne, ce qui porte sa contribution totale à plus de 126 millions €.

Ces fonds supplémentaires seront destinés à environ 2 millions de personnes en Syrie, ainsi qu’à un nombre considérable des Syriens qui ont fui le pays, qui sont plus de 474 000. Une aide humanitaire sera également apportée aux communautés vulnérables qui accueillent les personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie ainsi qu’en Jordanie et au Liban. La nouvelle enveloppe permettra de financer des soins de santé pour les blessés et les autres personnes ayant besoin d’un traitement d’urgence, des abris, de la nourriture, de l’eau, des services d’assainissement et des articles ménagers.

Mme Kristalina Georgieva, commissaire européenne chargée de l’aide humanitaire, de la protection civile et de la réaction aux crises, a déclaré à ce sujet: «Avec l’hiver qui approche et les combats qui font rage dans tout le pays, la situation humanitaire en Syrie se dégrade tous les jours. Les civils en souffrance, aux prises avec une aggravation de la crise, fuient: ils sont plus de 1,2 million à s’être déplacés à l’intérieur de la Syrie et près d’un demi-million à avoir traversé les frontières pour gagner le Liban, la Jordanie, la Turquie et l’Iraq. Cette situation désastreuse appelle un nouveau geste de solidarité de l’Europe avec le peuple syrien et ses hôtes, en attendant qu’une solution politique viable à ce terrible conflit puisse être trouvée.»

Compte tenu de cette enveloppe supplémentaire, l’aide humanitaire apportée par la Commission européenne et les États membres de l’Union européenne se chiffre à plus de 310 millions €, soit plus de la moitié de l’aide humanitaire totale fournie par la communauté internationale en réponse à cette crise.

La concrétisation de l’aide sur le terrain passera par les partenaires humanitaires de la Commission européenne, notamment les agences des Nations unies, la famille de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et les organisations non gouvernementales internationales.

Contexte

La situation humanitaire s’est détériorée considérablement au cours des dernières semaines, alors que la violence s’intensifiait et que les combats continuaient de se propager dans l’ensemble du pays. Selon les estimations, 4 millions de personnes sont touchées par les violences. Les Nations unies dénombrent au moins 1 200 000 personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie. La Jordanie, le Liban, la Turquie, l’Iraq et l’Afrique du Nord accueillent désormais plus de 474 000 réfugiés. Chaque nouveau jour de violence vient gonfler encore un peu plus ces chiffres.

La situation des quelque 87 000 réfugiés iraquiens et 500 000 réfugiés palestiniens qui vivent en Syrie est de plus en plus préoccupante: ils sont de plus en plus vulnérables et le nombre de décès augmente.

L’escalade de la violence dans le pays rend l’action des travailleurs humanitaires plus difficile et plus dangereuse. Ces derniers continuent à être la cible d’agressions. Jusqu’à présent, sept volontaires du Croissant-Rouge arabe syrien et huit membres du personnel des Nations unies ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions humanitaires, et les ambulances et les véhicules des Nations unies font toujours l’objet d’attaques.

Les besoins d’urgence (aide médicale et alimentaire, abris et préparation aux conditions hivernales) sont en augmentation dans le pays. Les soins aux blessés et leur évacuation sont une priorité. Les civils qui tentent d’échapper aux combats ont besoin d’une aide et d’une protection urgentes. Au-delà de ces besoins d’urgence, la population civile souffre de pénuries de toutes sortes, y compris de pénuries croissantes de carburant.

Toutes les parties doivent se conformer au droit humanitaire international pour protéger les populations civiles et rendre l’accès possible. Les attaques contre les civils, y compris les travailleurs humanitaires, sont inhumaines et illégales et doivent cesser. La Commission entretient des contacts quotidiens avec ses partenaires humanitaires et coordonne ses activités humanitaires avec celles des États membres de l’UE et d’autres donateurs importants.

Nos priorités consistent à apporter une aide aux personnes déplacées à l’intérieur de la Syrie et à fournir une assistance adéquate aux réfugiés syriens accueillis dans d’autres pays.

Financement

Avant cette nouvelle enveloppe financière, la Commission européenne avait déjà inscrit au budget un montant d’aide humanitaire de 90 millions € en faveur de la Syrie et des pays voisins, auquel s’ajoutent 6 millions € destinés aux réfugiés iraquiens en Syrie. Par ailleurs, 85 millions € ont été dégagés au titre d’autres instruments de financement de l’Union européenne pour répondre à la crise syrienne.

À ce stade, l’aide humanitaire fournie par l’UE est ventilée comme suit: 45 % pour le territoire syrien, le reste étant partagé entre la Turquie, la Jordanie, le Liban et l’Iraq.

Certains États membres de l’Union européenne (la Belgique, la Bulgarie, la République tchèque, le Danemark, l’Allemagne, l’Estonie, l’Irlande, la Grèce, l’Espagne, la France, l’Italie, la Lituanie, le Luxembourg, la Hongrie, les Pays-Bas, l’Autriche, la Pologne, la Slovénie, la Slovaquie, la Finlande, la Suède et le Royaume-Uni) ont également dégagé plus de 184 millions € au titre de l’aide humanitaire.

En outre, huit pays de l’UE et la Norvège ont fourni une assistance par l’intermédiaire du mécanisme de protection civile de l’UE, après que le Centre de suivi et d’information de la Commission a lancé un appel pour qu’une aide soit apportée aux réfugiés syriens en Turquie et en Jordanie.

Pour en savoir plus

Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm

Site web en arabe du service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://echo-arabic.eu

Site web de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm

Comptes Twitter et Facebook de Mme Georgieva:

https://twitter.com/kgeorgievaeu

http://www.facebook.com/KristalinaGeorgieva

Contacts:

Irina Novakova (+32 2 295 75 17)

David Sharrock (+32 2 296 89 09)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site