Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 7 décembre 2012

La Commission donne corps au Panorama européen des compétences

La Commission européenne a procédé aujourd’hui au lancement officiel du Panorama européen des compétences, un site web proposant des informations quantitatives et qualitatives sur l’offre et la demande de compétences à court et à moyen terme et sur les déséquilibres entre celles-ci. Le Panorama, qui s’appuie sur des données et prévisions compilées à l’échelle de l’Union et des États membres, mettra en évidence les professions en pleine croissance et les principales professions connaissant une forte pénurie. L’Union compte actuellement environ deux millions d’emplois vacants, malgré des taux de chômage élevés. Le site web contient des informations détaillées par secteur, par profession et par pays.

La commissaire européenne à l’éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse, Mme Androulla Vassiliou, a déclaré à cette occasion: «Pour doper la productivité et la compétitivité de l’Europe, nous devons impérativement améliorer les compétences et les qualifications. Le Panorama européen des compétences permet de compiler les sources d’information européennes et nationales aussi à jour que possible. Il nous aidera également à mieux adapter les systèmes d’éducation et de formation à l’évolution des compétences et à faire en sorte que les travailleurs soient parés pour travailler dans les secteurs où la demande de main-d’œuvre devrait augmenter.»

Selon le commissaire européen à l’emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion, M. László Andor, «le Panorama européen des compétences est le premier outil européen qui permette d’accéder en un seul clic à des informations utiles sur la demande de compétences telle qu’elle évolue dans chacun des pays de l’Union. Cet outil d’information en ligne fournit des informations exhaustives sur les déséquilibres entre l’offre et la demande de compétences et permettra, à terme, d’orienter les demandeurs d’emploi vers les professions les plus déficitaires, où que ce soit en Europe.»

Le Panorama des compétences révèle que les secteurs où la main-d’œuvre est la plus déficitaire aujourd’hui en Europe sont ceux de la finance et du commerce, mais que l’Europe connaît aussi une pénurie de biologistes, de pharmacologues, de médecins et autres professionnels du secteur médical, d’infirmiers, d’informaticiens et d’ingénieurs. Le site web permet de constater que les pays où l’écart entre l’offre et la demande de compétences est le plus marqué sont la Lituanie, la Bulgarie, la Belgique, la Hongrie et l’Irlande, mais que cet écart est bien moindre au Portugal, au Danemark et aux Pays-Bas.

Le Panorama européen des compétences sera régulièrement mis à jour de manière à refléter au mieux la situation réelle.

Contexte

La conciliation de l’offre et de la demande sur le marché du travail est l’une des grandes mesures stratégiques préconisées par la Commission en avril 2012 (IP/12/380, MEMO/12/252). Cette conciliation passe, notamment, par une meilleure prévision de la demande de compétences, pour permettre aux autorités compétentes et aux parties prenantes d’adapter les programmes d’éducation et de formation et aux jeunes, de mieux peser leurs choix de formation et de métier.

Le Panorama fait suite à la stratégie de la Commission intitulée «Repenser l’éducation», qu’elle a publiée récemment et qui encourage les États membres à prendre sans tarder des mesures pour faire en sorte que les jeunes se dotent des aptitudes et des compétences requises sur le marché du travail et pour atteindre leurs objectifs en matière de croissance et d’emploi (IP/12/1233).

La collecte d’informations sur les compétences est généralement limitée au cadre national, ce qui en rend la recherche et la comparaison d’un pays à l’autre difficiles. C’est pour cette raison que, dans son initiative phare intitulée «Une stratégie pour des compétences nouvelles et des emplois» (MEMO/10/602), qui relève de la stratégie Europe 2020, la Commission a proposé la création d’un Panorama européen des compétences, pour améliorer le suivi des compétences requises sur le marché et mieux concilier l’offre et la demande.

Le rapport européen sur les postes vacants et le recrutement, également publié aujourd’hui, est l’une des principales sources d’information du Panorama. Ce rapport biennal, qui paraît pour la première fois, retrace l’évolution récente des types de contrats et de la demande de main-d’œuvre et de compétences par secteur et par profession.

Le Panorama propose en plus:

  • des analyses succinctes portant sur les tendances dans des professions données (professions en pleine croissance et professions nettement déficitaires), sur des secteurs donnés (sous la forme de prévisions) ou sur des compétences transversales (sur des compétences particulières requises et sur les déséquilibres entre l’offre et la demande de compétences);

  • un inventaire des sources d’information nationales, européennes et internationales, qui permettra aux utilisateurs d’obtenir aisément des informations qui étaient auparavant dispersées.

La première version du Panorama s’adresse principalement aux décideurs, aux chercheurs, aux intermédiaires et aux professionnels. Elle permet l’analyse approfondie de la situation, ainsi que l’élaboration de mesures étayées en matière de planification de l’éducation et de la formation et de mesures ciblées pour mieux concilier l’offre et la demande de compétences sur le marché du travail. Le Panorama sera étoffé ultérieurement de manière à répondre aux besoins des demandeurs d’emploi, des travailleurs et des étudiants et à leur permettre de mieux peser leurs choix de carrière.

Le Panorama européen des compétences bénéficie de l’appui du réseau des observatoires nationaux sur les déséquilibres entre l’offre et la demande de compétences, du Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (Cedefop) et de la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound).

Le Panorama complète d’autres outils d’envergure européenne tels que l’Observatoire européen des postes vacants, les enquêtes auprès des employeurs et les conseils sectoriels européens sur les compétences. Il se veut également complémentaire des sources d’informations pratiques telles que le CV Europass, qu’utilisent plus de dix millions d’Européens. Enfin, il sera étoffé et mis à jour avec le concours des États membres et des organisations partenaires.

«Erasmus pour tous», le programme en faveur de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et des sports proposé par la Commission et doté de 19 milliards d’euros, doit permettre de doubler le nombre de bénéficiaires d’une bourse pour suivre des études ou une formation ou faire du bénévolat à l’étranger en vue de parfaire ses compétences, nombre qui passerait ainsi à cinq millions au cours de la période 2014-2020. Plus des deux tiers du budget du programme seraient consacrés à des bourses de mobilité de cette nature, et le reste irait à des projets de coopération en faveur de l’innovation, de réformes et du partage de bonnes pratiques.

Pour de plus amples informations:

Panorama européen des compétences

Rapport européen sur les postes vacants et le recrutement

Site web de la DG Éducation et culture de la Commission européenne

Site web de Mme Vassiliou

Suivez Androulla Vassiliou sur Twitter: @VassiliouEU

Site web de M. Andor

Suivez László Andor sur Twitter: http://twitter.com/#!/LaszloAndorEU

Pour recevoir gratuitement le bulletin d’information électronique de la Commission européenne sur l’emploi, les affaires sociales et l’inclusion, inscrivez-vous sur: http://ec.europa.eu/social/e-newsletter

Contacts:

Dennis Abbott (+32 2 295 92 58); Twitter: @DennisAbbott

Dina Avraam (+32 2 295 96 67)

Jonathan Todd (+32 2 299 41 07)

Nadège Defrère (+32 2 296 45 44)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site