Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Politique maritime: la Commission lance une nouvelle stratégie pour l’Adriatique et la mer Ionienne

Commission Européenne - IP/12/1306   03/12/2012

Autres langues disponibles: EN DE IT EL HU SL

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 3 décembre 2012

Politique maritime: la Commission lance une nouvelle stratégie pour l’Adriatique et la mer Ionienne

La Commission européenne a adopté une stratégie maritime pour l’Adriatique et la mer Ionienne qui stimulera une croissance intelligente, durable et inclusive dans la région. La stratégie repose sur quatre piliers: une économie bleue renforcée, un milieu marin plus sain, un espace maritime plus sûr, et des activités de pêche responsables. Elle s’appuie sur l’initiative «Croissance bleue» de la Commission et sur la «Déclaration de Limassol relative à un programme pour la croissance et l'emploi dans les secteurs marins et maritimes», qui a été récemment adoptée par les ministres de l'Union européenne. L'approche qui sous-tend l'initiative vise à faire de la mer un espace central en matière d'innovation, de débouchés économiques et de prospérité pour tous les pays qui la bordent.

Mme Maria Damanaki, membre de la Commission européenne chargée des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce propos: «Avec la perspective européenne des pays des Balkans occidentaux, la circulation des personnes, des marchandises et des services dans l’Adriatique et la mer Ionienne est appelée à augmenter. Préserver les habitats marins et assurer le développement durable de la région sera une tâche difficile – et nous devons nous préparer à relever ce défi. J’attends les contributions de toutes les parties intéressées sur ce point et me réjouis d’élaborer, ensemble, un plan détaillé pour les actions futures».

Tout en reconnaissant le travail déjà effectué par diverses organisations dans la région, la nouvelle stratégie souligne la nécessité de renforcer la coopération. Elle mobilisera les ressources et les structures existantes et se fondera sur les réglementations en vigueur pour favoriser les partenariats transfrontières; elle fera appel aux acteurs locaux, régionaux et nationaux afin de les réunir autour d’objectifs communs. Il s’agit de la première initiative du genre dans le bassin méditerranéen: la stratégie contribuera à développer l’économie bleue du bassin maritime en coordonnant les actions de financement et les mécanismes de mise en œuvre.

Certains domaines prioritaires ont été définis, par exemple:

  • la stimulation de la création de pôles d’activités maritimes et de réseaux de recherche, ainsi que l’élaboration d’une stratégie de recherche de nature à stimuler l’innovation;

  • le renforcement des compétences et de la mobilité de la main-d’œuvre, avec une plus grande transparence en matière de qualifications;

  • l’optimisation des liaisons, grâce au développement d’un réseau de transport maritime couvrant toute la région, qui soit intégré, ciblé sur la demande et à faible intensité de carbone, et qui prenne spécialement en compte la question de la connectivité inter-îles;

  • le soutien au développement durable du tourisme côtier et maritime, en encourageant l’innovation, ainsi que les stratégies de marketing communes et les produits communs;

  • la création de nouveaux emplois et de nouveaux débouchés commerciaux dans l'aquaculture grâce à la recherche et à l'innovation;

  • la réduction des déchets marins et l’amélioration de la gestion des déchets dans les zones côtières;

  • la modernisation des activités de pêche en respectant davantage la législation et la conservation, en améliorant le transfert d'informations et la coopération en matière d'exécution et de contrôle.

La stratégie sera mise en œuvre en 2013 par un plan d’action qui sera élaboré conjointement avec les parties prenantes de la région. La Commission invite donc toutes les parties intéressées – au niveau national, régional et local – à proposer des actions concrètes. La présente étape fait suite à une série d'ateliers destinés à un large éventail de participants qui ont été accueillis par la Grèce, l'Italie et la Slovénie dans le courant de 2012.

La nouvelle stratégie s'inscrit dans le cadre global de la politique maritime intégrée de l'Union, qui comprend déjà des stratégies maritimes pour la mer Baltique et l'Atlantique. Elle pourrait être le point de départ d'une stratégie macrorégionale plus vaste, que les pays de l'Adriatique et la mer Ionienne sont prêts à développer.

La Croatie et la Commission procéderont conjointement au lancement de la stratégie le 6 décembre, lors d'une conférence à Zagreb
(voir
http://ec.europa.eu/information_society/newsroom/cf/mare/itemdetail.cfm?item_id=9036).

Contexte

La mer Adriatique et la mer Ionienne qui la jouxte, constituent une importante zone marine et maritime en Europe, bien qu'elles soient assez différentes du point de vue économique, environnemental et culturel. Les interactions économiques et sociales entre les pays et les régions ont été historiquement intenses et sont maintenant renforcées grâce au processus d'adhésion des pays des Balkans occidentaux. Les liaisons maritimes existantes, toutefois, ne répondent pas aux besoins de mobilité des citoyens, des entreprises et des touristes, et en dépit d'une riche tradition en matière maritime et de connaissances, l’innovation ne permet encore qu’une lente progression de l’économie maritime. En outre, les écosystèmes marins et côtiers connaissent de nombreux problèmes environnementaux et font face à une augmentation de l’urbanisation et du trafic. Le changement climatique et ses incidences sont une menace croissante qui pèse sur les zones côtières.

Pour plus d'informations

http://ec.europa.eu/maritimeaffairs/policy/sea_basins/adriatic_ionian/index_fr.htm

Contacts :

Oliver Drewes (+32 2 299 24 21)

Lone Mikkelsen (+32 2 296 05 67)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site