Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE EL

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 22 novembre 2012

L’UE renouvelle son soutien en faveur du développement économique de la communauté chypriote turque

La Commission européenne a approuvé aujourd’hui de nouvelles mesures d’aide financière en faveur de la communauté chypriote turque. Le programme en question, doté de 27,2 millions €, visera essentiellement à favoriser l’intégration économique de l’île, l’objectif général étant de l’aider à préparer sa réunification.

Les fonds soutiendront des domaines très divers, dont l’éradication des maladies animales, la protection de l’environnement, la sécurité routière, le patrimoine culturel et la société civile. Les étudiants, les enseignants et les ONG figureront parmi les principaux bénéficiaires du programme.

M. Štefan Füle, commissaire européen en charge de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage, a déclaré à ce sujet: «Cette nouvelle enveloppe financière montre que l’Union européenne est fermement attachée à l’intégration économique de la communauté chypriote turque; en favorisant le dialogue et l’enrichissement mutuel entre les deux communautés, nous continuons de soutenir la future réunification de l’île.»

À ce jour, l’Union européenne a investi plus de 320 millions € au titre du programme d’aide en faveur de la communauté chypriote turque. Plus tôt dans l’année, une dotation spécifique de 800 000 € avait déjà été approuvée pour financer le programme de bourses d’études de l’UE pour l’année universitaire 2012/2013.

Contexte

Depuis le lancement de son programme d’aide en 2006, l’Union européenne a affecté plus de 320 millions € au soutien à la communauté chypriote turque. Cette dernière en a retiré des bénéfices concrets et s’est rapprochée de l’UE. Voici quelques exemples de projets réussis.

En prônant la réconciliation, le renforcement de la confiance et la coopération entre les deux communautés, l’UE apporte un soutien essentiel au processus de paix en cours:

  1. l’UE a financé l’ouverture des deux derniers points de passage de la ligne verte, à savoir ceux de Limnitis/Yeşilırmak (en octobre 2010) et de la rue Ledra/Lokmacı (en février 2009);

  2. en apportant 11,5 millions €, l’UE a contribué à permettre le déminage de la zone tampon à l’exception de quatre champs de mines;

  3. l’UE est également le premier bailleur de fonds en faveur du comité des personnes disparues, aux activités duquel elle a contribué à hauteur de 7,5 millions €;

  4. l’UE soutient la construction, à Mia Milia/Haspolat, d’une nouvelle station bicommunautaire d’épuration des eaux usées destinée à desservir l’ensemble de la ville de Nicosie, qui devrait être terminée au second semestre de 2012.

Le programme d’aide joue également un rôle important dans la modernisation des infrastructures, le soutien au développement économique et social et l’amélioration des normes dans de nombreux domaines conformément à l’acquis de l’UE afin de favoriser une mise en œuvre sans heurts d’un règlement global une fois que celui-ci aura été adopté par les Chypriotes:

  1. dans le secteur de l’énergie, la centrale solaire pilote est désormais opérationnelle. Il s’agit de la première centrale d’une telle taille sur l’ensemble de l’île;

  2. dans le secteur des infrastructures également, le remplacement des canalisations en amiante dans plusieurs villes a été mené à bien en 2011, ce qui a amélioré considérablement l’approvisionnement en eau;

  3. la station d’épuration des eaux usées de Morphou a été mise en service. Pour la première fois, les eaux usées de la ville sont collectées et traitées, grâce à l’UE;

  4. s’agissant du patrimoine culturel, l’UE a contribué à redonner vie au Bedestan dans la partie nord de la ville fortifiée de Nicosie. Ce monument est devenu un centre culturel animé et le projet a reçu le prix Europa Nostra;

  5. l’ancienne décharge située près du village de Dhikomo/Dikmen, point noir pour l’environnement, a été assainie et réhabilitée;

  6. les travaux de réaménagement de plusieurs villages de la partie septentrionale de Chypre ont pris fin en 2010;

  7. la restauration du vieux marché traditionnel (Bandabuliya) dans la ville fortifiée de Nicosie, à proximité du centre culturel du Bedestan, a été menée à bien;

  8. le programme de bourses d’études a permis à plus de 500 étudiants et enseignants chypriotes turcs de passer jusqu’à un an dans des universités d’autres États membres pour y suivre l’enseignement universitaire inférieur ou supérieur.

Pour plus d’informations

Programme d’aide en faveur de la communauté chypriote turque:

http://ec.europa.eu/enlargement/tenders/aid-programme-tcc/index_fr.htm

Contacts:

Anca Paduraru (+32 2 296 64 30)

Peter Stano (+32 2 295 74 84)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website