Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE BG

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 19 novembre 2012

L'UE prodigue aux victimes des inondations au Bangladesh une nouvelle aide leur donnant accès à des denrées alimentaires et des moyens de subsistance

La Commission européenne renforce son aide aux victimes des graves inondations qui ont frappé le Bangladesh. Elle débloquera un million d'euros supplémentaires d'aide en vue de fournir denrées alimentaires et moyens de subsistance à quelque 49 000 familles vulnérables qui tentent de se remettre du choc provoqué par l'inondation dans les régions les plus touchées, situées dans le nord-ouest du pays.

Mme Kristalina Georgieva, commissaire chargée de la coopération internationale, de l'aide humanitaire et de la réaction aux crises, a déclaré à ce propos: «Les inondations se sont à nouveau produites au pire moment qui soit, à savoir lors de la période dite «de soudure», où la nourriture vient à manquer, où les sources de revenus se tarissent et où les prix culminent. Les familles vulnérables, comme celles des petits exploitants et des ouvriers agricoles, sont en proie à des difficultés supplémentaires. Ces gens attendent désespérément de l'aide et nous ne saurions laisser sans réponse leurs appels au secours».

La Commission européenne a déjà engagé plus de 22 millions d'euros d'aide humanitaire au Bangladesh en 2012.

La nouvelle enveloppe annoncée aujourd'hui aidera les familles concernées à manger à leur faim, à conserver leurs biens et à rester chez elles plutôt que d'avoir à émigrer pour chercher du travail. L'appui apporté par la Commission permettra à 17 500 familles de bénéficier d'une aide alimentaire et de transferts en espèces et à 31 500 familles de bénéficier d'une aide à la subsistance sous la forme de subventions en espèces inconditionnelles.

Les projets seront mis en œuvre par l'intermédiaire d'organisations humanitaires partenaires présentes dans la région, dont des agences des Nations unies et des organisations non gouvernementales.

Contexte

En septembre dernier et pour la troisième fois cette année, la région du nord-ouest du Bangladesh a été victime d'inondations, à une époque où certaines familles se trouvaient déjà en situation de pénurie alimentaire et peinaient à subvenir à leurs besoins en raison des inondations précédentes (fin juin et mi-juillet 2012).

Le Bangladesh, qui est essentiellement un pays de faible altitude et qui possède la plus forte densité de population au monde, est extrêmement vulnérable au changement climatique et aux fréquentes catastrophes naturelles dont il est le théâtre. Les inondations de 2011 provoquées par la mousson avaient déjà touché plus d'un million de personnes et causé le déplacement de quelque 200 000 d'entre elles. Aujourd'hui encore, plusieurs zones situées dans le sud-ouest du pays demeurent paralysées par la présence de l'eau et leurs habitants ont besoin d'une aide sous la forme de denrées alimentaires et de moyens de subsistance. En 2012, des crues soudaines dans le sud-est du pays ont endommagé les habitations et les infrastructures sanitaires et d'approvisionnement en eau de près de 1,3 million de personnes, tout en les privant de leurs moyens de subsistance.

La Commission européenne joue de longue date un rôle actif dans l'aide humanitaire apportée au Bangladesh, en mettant l'accent sur la préparation aux catastrophes et les réactions aux situations d'urgence.

Pour de plus amples informations

Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne:

http://ec.europa.eu/echo/index_fr.htm.

Site web de Mme Georgieva:

http://ec.europa.eu/commission_2010-2014/georgieva/index_fr.htm.

Contacts:

Irina Novakova (+32 22957517)

David Sharrock (+32 22968909)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site