Navigation path

Left navigation

Additional tools

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 19 novembre 2012

La Commission propose des possibilités de pêche pour 2013 pour les stocks de poisson qui font l'objet d'accords internationaux

La Commission européenne a présenté aujourd'hui sa proposition relative aux possibilités de pêche pour l'année prochaine (2013) en ce qui concerne les stocks de poisson qui font l'objet d'une gestion commune avec des tierces parties, telles que la Norvège ou les organisations régionales de gestion des pêches (ORGP) du monde entier. Des négociations internationales sont encore en cours pour bon nombre des stocks concernés. La proposition contient donc relativement peu de chiffres à ce stade. Elle sera complétée lorsque les négociations avec les tierces parties et avec les organisations auront eu lieu.

Maria Damanaki, membre de la Commission chargée des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce propos: «La proposition présentée aujourd'hui concerne les stocks qui sont gérés conjointement par l'UE et d'autres pays, et par les ORGP. La Commission, au nom des États membres de l'UE, poursuit les négociations relatives à de nombreux stocks. Dans le cadre de ces négociations, elle met tout en œuvre pour obtenir ce qu'il y a de mieux pour nos pêcheurs, tout en respectant les avis scientifiques. J'espère vivement que nos partenaires et la communauté internationale montreront également leur détermination à parvenir à une pêche durable.»

La proposition présentée aujourd'hui, ainsi que celle datée du 23 octobre 2012 concernant les stocks dans l'Atlantique et la mer du Nord (IP/12/1148) feront l'objet de discussions lors de la réunion du Conseil «Pêche» qui se tiendra à Bruxelles en décembre.

Contexte

À la fin de chaque année, les stocks de poissons partagés avec des pays tiers font l'objet de négociations entre la Commission européenne et les pays concernés (Norvège, Îles Féroé, Groenland, Islande et Russie) afin de déterminer les quantités de poisson qui seront capturées l'année suivante, sur la base des avis scientifiques.

En ce qui concerne les stocks des eaux internationales et les stocks de grands migrateurs, tels que le thon, la Commission européenne négocie les possibilités de pêche dans le cadre des Organisations régionales de gestion des pêches. Les décisions adoptées doivent ensuite être transposées dans le droit de l'UE.

Tableaux et proposition: http://ec.europa.eu/fisheries/cfp/fishing_rules/tacs/index_en.htm

Contacts :

Oliver Drewes (+32 2 2992421)

Lone Mikkelsen (+32 2 2960567)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website