Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Une étude invite l’école à mettre davantage l’accent sur les compétences informatiques et l’esprit d’entreprise

Commission Européenne - IP/12/1224   19/11/2012

Autres langues disponibles: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Commission européenne

Communiqué de presse

Bruxelles, le 19 novembre 2012

Une étude invite l’école à mettre davantage l’accent sur les compétences informatiques et l’esprit d’entreprise

L’éducation à l’informatique, au monde économique et à la citoyenneté est fondamentale pour préparer les jeunes au marché du travail d’aujourd’hui, mais selon un nouveau rapport de la Commission européenne, ces compétences transversales sont encore trop souvent négligées dans les écoles par rapport aux compétences de base dans les domaines de l’alphabétisation, des mathématiques et des sciences. Cette situation s’explique en partie par des problèmes d’évaluation. Seuls onze pays européens [la Belgique (Communauté flamande), la Bulgarie, l’Estonie, l’Irlande, la France, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la Slovénie et la Finlande] ont, par exemple, mis en place des procédures standardisées pour évaluer les compétences relatives à la citoyenneté, dans le but de développer l’esprit critique et la participation active à l’école et dans la société. Ce type d’évaluation est toutefois totalement inexistant dans les 31 pays ayant participé à l’étude (les 27 États membres de l’UE, la Croatie, l’Islande, la Norvège et la Turquie) pour ce qui concerne la capacité à entreprendre ou les compétences informatiques. Le rapport souligne également les progrès accomplis dans l’enseignement de six des huit compétences clés définies à l’échelle de l’Union européenne dans le cadre de l’apprentissage des compétences, des aptitudes et des attitudes tout au long de la vie.

«Ce n’est qu’en dotant nos enfants et nos jeunes des aptitudes nécessaires, y compris de compétences transversales, que nous permettrons à l’Union européenne de rester compétitive et de tirer profit des possibilités offertes par l’économie de la connaissance», a déclaré Androulla Vassiliou, commissaire européenne à l’éducation, à la culture, au multilinguisme et à la jeunesse. «Cette étude nous montre les domaines dans lesquels des améliorations sont possibles, mais surtout ce que nous devons faire pour offrir davantage d’opportunités à notre jeunesse. L’initiative «Repenser l’éducation», que je vais lancer demain, comprendra des propositions concrètes à cet effet.»

Les compétences transversales sont généralement enseignées dans le cadre d’autres disciplines et l’enseignement de l’informatique, le développement de l’esprit d’entreprise et l’éducation civique font partie des programmes dans la plupart des pays. La situation est toutefois contrastée. Dans neuf pays [l’Allemagne, les Pays‑Bas, l’Italie, la Grèce, la Roumanie, l’Irlande, le Danemark, la Belgique (Communauté flamande) et la Croatie], il n’existe pas d’initiation formelle à l’esprit d’entreprise au niveau primaire, alors que les compétences numériques sont inscrites au programme de l’enseignement primaire partout, sauf en Croatie.

Il est surprenant de voir à quel point la transmission de compétences numériques reste rare dans le cadre de l’enseignement des sciences, des mathématiques ou des langues. Le rapport montre que les écoles pourraient devoir modifier leurs méthodes d’enseignement et définir des objectifs d’apprentissage et des méthodes d’évaluation appropriés pour intégrer l’informatique, l’esprit d’entreprise et l’éducation civique aux matières principales.

Le rapport fournit des données analytiques aux décideurs et étaie l’approche adoptée par la Commission européenne dans le cadre de sa nouvelle stratégie «Repenser l’éducation», dont l’adoption est prévue pour demain (20 novembre). Celle-ci donne un aperçu des mesures que les États membres doivent prendre pour que les systèmes d’éducation et de formation permettent l’acquisition des compétences nécessaires dans le monde du travail moderne.

Contexte

Huit compétences clés, correspondant à des connaissances, des aptitudes et des attitudes à acquérir tout au long de la vie, ont été définies au niveau de l’Union européenne en 2006. Il s’agit de la communication dans la langue maternelle, de la communication en langues étrangères, de la compétence mathématique et des compétences de base en sciences et technologies, de la compétence numérique, des compétences sociales et civiques, de l’esprit d’initiative et d’entreprise, de la faculté d’apprendre et enfin de la sensibilité et de l’expression culturelles.

Dans la société de la connaissance, ces compétences sont fondamentales pour répondre aux besoins du marché du travail et pour la cohésion sociale et la citoyenneté active. L’objectif est d’assurer plus de souplesse et de possibilités d’adaptation et d’accroître la satisfaction et la motivation. Le rapport souligne les progrès accomplis dans la transmission de ces compétences et suggère des mesures visant à garantir que les organismes d’éducation et de formation s’adaptent à l’évolution des besoins en compétences. L’acquisition de méthodes d’apprentissage (apprendre à apprendre) et la sensibilité et l’expression culturelles ne sont pas abordées dans le rapport.

L’étude, qui porte sur l’année scolaire 2011/2012, rassemble les informations de sept rapports récents du réseau Euridyce et couvre l’enseignement obligatoire et l’enseignement secondaire général dans 31 pays européens

Eurydice

L’étude a été élaborée pour la Commission par le réseau Eurydice, qui se compose de 38 unités nationales établies dans 34 pays (États membres de l’UE, Croatie, Islande, Liechtenstein, Norvège, Serbie, Suisse et Turquie). Le réseau Eurydice est coordonné et géré par l'Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture» de l’UE.

Pour de plus amples informations:

Le rapport intégral et des données essentielles sont disponibles sur l’internet.

Commission européenne: Education et formation

Site web d'Androulla Vassiliou

Retrouvez Androulla Vassiliou sur Twitter @VassiliouEU

Contacts :

Dennis Abbott (+32 2 295 92 58)

Dina Avraam (+32 2 295 96 67)

Annexe

Graphique 1: Intégration des compétences numériques, civiques et entrepreneuriales dans les programmes nationaux (enseignements primaire et secondaire) 2011/12

Graphique 2: Compétences clés évaluées par des tests nationaux standardisés (enseignement primaire et premier cycle de l’enseignement secondaire) 2011/12

Graphique 3: Présence d’enseignants spécialistes de la lecture dans les écoles primaires (2011/12)


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site